This page is not available in your language, please, choose yours

Des poupées et des anges

Publié le 20 juin 2008

A l'heure où la question des banlieues reste sensible, "Des Poupées et des Anges", essaye de rassembler les plus anxieux, autour d'un thème fort : La famille. C'est Nora Hamdi, l'auteur, qui adapte elle-même son roman au cinéma.

Date(s) : Mercredi 25 Juin 2008.
SYNOPSIS : Lya, 17 ans, vit dans une cité de banlieue avec ses soeurs Chirine, 18 ans, et Inès, 7 ans. Depuis que Chirine est devenue femme, son père ne lui parle plus. Dans sa famille, Lya est la seule à tenir tête à ce père devenu violent.A Paris, Chirine rencontre Alex, qui se dit agent et lui propose de devenir mannequin. Mais à travers le regard de Lya, Chirine prend conscience qu'elle est en train de tomber dans la prostitution. La révolte de Lya va réconcilier le père avec ses filles et Chirine va apprendre à se défendre. Elle rencontre alors Simon, un publicitaire reconnu qui, fasciné par sa beauté, prend son destin en main...Entre banlieue et capitale, amour et violence, à travers leur quotidien, Chirine et Lya cherchent leur place de femme dans un monde où l'humanité tente de survivre.
DATE DE SORTIE : 25 Juin 2008
REALISATEUR : Nora Hamdi
ACTEURS PRINCIPAUX : Leïla Bekhti, Samy Naceri, Karina Testa


La critique SAP : Deux soeurs unies dans la différence... Voilà en quelques mots ce qui pourrait résumer l'histoire de cet agréable film.
Chirine (Leïla Bekhti), proche de la majorité, est attirée et aimantée dans un monde fait de paillettes et d'illusions, où l'argent est roi. Ce monde, la réalisatrice a voulu le symboliser, et l'associer à Paris, ville où étudie Chirine.
La principal attrait de ce film est cet affrontement psychologique entre une soeur, guidée par l'illusionel impact médiatique de la capitale, et une autre, Lya (Karina Testa), 16 ans, qui essaye en vain d'analyser le rôle qu'elle occupe dans un monde déjà faussé. Deux univers très différents, Paris et la banlieue, qui définissent très bien l'identité du film.
Sans tomber dans de vulgaires clichés, Nora Hamdi a su tirer la quintessence de cet "affrontement" entre deux "sphères" que tout oppose.
Un brillant premier film qui donne aux plus pessimistes d'entre nous, une réelle lueur d'espoir sur l'intégrité et l'humanité d'une banlieue que certains pensaient à bout de souffle.
On passera en revanche sur la prestation de Samy Naceri, méconnaissable...




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement