This page is not available in your language, please, choose yours

SITAP, le Salon de l’Immobilier Tunisien 2014

Publié le 03/01/14 Par Saisie A.
Partager sur twitter
Partager sur Google+
SITAP, le Salon de l’Immobilier Tunisien 2014

Infos pratiques

Du 06/06/2014 au 09/06/2014

Espace Champerret
Place de la porte de champerret
75017 Paris 17

La septième édition du SITAP se tiendra du 6 au 9 juin 2014 à Espace Champerret de Paris. Le SITAP est l’unique salon spécialisé à l’international entièrement dédié à l’immobilier tunisien, à sa promotion et aux services liés.

Vous voulez investir dans un bien immobilier en Tunisie pour les vacances, pour préparer votre retraite, ou pour investir dans un projet immobilier porteur à quelques heures de vol à peine de Paris alors le SITAP 2014 est fait pour vous.

Le Salon de l'immobilier Tunisien est un rendez-vous incontournable ou vous pourrez y rencontrer :

  • les promoteurs immobiliers,
  • les agences,
  • les banques et sociétés financières,
  • les agences foncières,
  • les architectes et bureaux d'études de ce beau pays d'Afrique du Nord.

En marge de la vie politique effervescente en Tunisie, Orsaf poursuit sa voie et résiste aux aléas quotidiens et spécifiques de la conjoncture, pour organiser la 7ème édition du Salon de l’Immobilier Tunisien à Paris.

Tenace par le maintien du salon, Orsaf cherche à combattre une lassitude économique qui gangrène la Tunisie ; et appelle les partenaires nationaux à s’impliquer pour pérenniser l’unique salon tunisien à l’export.

Elle invite les investisseurs internationaux tunisiens à se joindre à l’évènement qui les relie à leur pays pour faire affaires dans l’immobilier de logement, de commerce ou de l’industrie… et participer à la reconstruction de l’économie de la Tunisie.

Au détriment des autres secteurs, le gage de sécurité des investisseurs en Tunisie reste l’immobilier ; même durant ces trois années de révolution ; puisque depuis 2011 la demande dans le secteur immobilier n’a cessé de progresser malgré la flambée des prix.

Mais, ces prix sont sensiblement atténués aujourd’hui, par la chute vertigineuse du dinar tunisien, ce qui favorisera l’acheteur en euros pour une remise des clefs immédiate.

SITAP 2014 vous donnera un aperçu général sur les nouveautés du secteur immobilier, les projets de logements, le financement immobilier, les services d'aménagement etc... C'est l'occasion de découvrir les nouvelles tendances et de connaître les différents projets de logements qu'offre la Tunisie.

Le SITAP, c'est le meilleur de l'offre immobilière tunisienne à Paris.

Infos Pratiques:

Site officiel: SITAP 2014
Du 6 au 9 juin 2014 à l'Espace Champerret de Paris
De 10h à 20h

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur : Partager sur twitter
Partager sur Google+

Nos articles LOISIRS sur sortiraparis.com

Commentaires

1 commentaire

  • Avatar de tpm

    tpm le 29/03/13 à 18h15

    ACHETER en TUNISIE ?
    Je l'ai fait, alors un conseil, N'Y PENSEZ PAS...

    En Tunisie, tant que vous n'y êtes pas, tout paraît si facile, avec des prix bas, un coût de la vie très intéressant, une rentabilité élevée et des formalités simplifiées... ça, c'est pour les promesses.

    Dans les faits, c'est tout le contraire. Par où commencer...
    L'argent, le nerf de la guerre : en Tunisie, la monnaie est le Dinar Tunisien. Il est assez stable par rapport à l'euro, mais perd tout de même environ 5% de sa valeur chaque année... Pour entrer en Tunisie et y résider, il vous faudra un compte pour étranger libellé en Dinars Convertibles. C'est quoi ça ?
    Pour un Européen, ça paraît bête, mais il faut savoir que le Dinar Tunisien n'est pas convertible et surtout, il est strictement interdit de l'exporter. Bref, il est dans la pratique très compliqué de faire par exemple un simple virement de ce compte vers un compte en France, en Euros. Pour payer une facture par exemple. Et bien n'y pensez même pas, c'est impossible. Votre compte est complètement verrouillé, et chaque fois que vous l'alimenterez, ce sera forcément pour dépenser jusqu'au dernier dinar sur place. Et encore, pour encaisser un chèque en dinars (un remboursement d'assurance par exemple), c'est impossible, puisque ce compte ne peut en fait être alimenté que par des virements étrangers, en monnaie étrangère. Il faudra donc pleurnicher et obtenir de votre banque qu'elle vous ouvre un compte en dinars non convertible... Vous avez suivi ?
    Ensuite, si vous n'alimentez pas votre compte avec au moins 30.000 dinars par an, vous ne pourrez pas obtenir de CARTE DE SEJOUR, obligatoire pour un tas de choses et notamment si vous comptez rester plus de 3 mois dans l'année.

    L'administration tunisienne. Elle a gardé l'essentiel de l'administration française : sa lourdeur. Mais elle y a ajouté ses "arabesques" et les dossiers s'empilent dans des placards moisis et insalubres sans que l'on comprenne bien pourquoi. Et ils sont tellement corrompus que pour la moindre petite pièce administrative, il y aura au moins 3 ou 4 agents différents, à des endroits différents et des horaires différents, qui donneront leur avis. Patience donc...
    Un exemple vécu et toujours pas résolu pour moi : lorsque je suis arrivé en Tunisie, j'ai utilisé un contenair maritime pour ramener des meubles de famille, mes vêtements, la vaisselle, objets personnels, etc. Rien de particulier en somme. A la douane tunisienne, il faut verser une caution d'un montant significatif : 5000 dinars en l'occurrence. C'est le Colonel de la Douane en personne qui griffonne les conditions pour récupérer la caution. Il signe et appose le cachet de la Douane. Quand toutes les conditions sont réunies, vous vous rapprochez donc de la Douane pour récupérer votre caution de 5.000 dinars. Bien entendu, le Colonel a changé et le nouveau trouve que les conditions indiquées par son prédécesseur n'étaient pas suffisantes (obtention de la Carte de séjour dans un délai de 6 mois). Votre caution ne peut donc pas vous être remboursée. Génial, non ?

    J'arrête là, je pourrais écrire un livre...

    Mais de grâce, n'investissez pas en Tunisie. Pas maintenant, pas tant que leur révolution n'est pas réglée, pas tant qu'ils n'auront pas retrouvé le respect de leurs engagements. Il ne faut pas les encourager à nous mépriser comme ils le font. Car le Consulat vous le dira : il ne peut rien pour vous...

    Si vous voulez vous faire une idée plus précise sur la Tunisie, venez d'abord y passer quelques mois en tant que locataire. Et vous serez convaincus de la réalité de mes propos.

    Bien à vous,

    Un résident Français en Tunisie