This page is not available in your language, please, choose yours

Rennes : fin de série pour paris (après-match)

Publié le 30 novembre 2008
Rennes : Fin de série pour Paris (Après-match)

Après une série de trois victoires en Ligue 1, Paris trébuche à Rennes (1-0), sur un but de Bruno Cheyrou juste avant la pause. Les hommes de Le Guen ont poussé en seconde période mais n'ont pas trouvé la clé pour déstabiliser une bonne équipe rennaise et un non moins bon Douchez. Paris est 6eme alors que Rennes est le nouveau dauphin de Lyon.

» Tactique des deux équipes



PSG : Le Guen a aligné son 4-4-2 traditionnel, le même que lors des trois dernières rencontres en L1.

Rennes : Dispositif en 4-4-2 également pour Lacombe et les siens. Sow prenait place à droite, Leroy étant son pendant à gauche à la place de Thomert, blessé. Duo d’attaque Pagis-Briand.



» Beau début de match de Paris mais coup de poignard de Cheyrou avant la pause



Paris faisait bien circuler le ballon et se montrait le plus entreprenant lors de la première demi-heure. Seulement les tentatives étaient trop peu dangereuses pour inquiéter Douchez, que ce soit celles de Sessegnon (1e, 3e, 21e) ou Rothen (8e). Les Rennais ne se montraient pas plus adroits, Pagis (9e), Briand (16e) et Lemoine (17e) ne cadrant pas leurs frappes.



Cette partie commençait en fait vraiment à devenir intéressante à partir de la 25eme minute. C’est le moment que choisissait Pagis pour réveiller tout le monde mais sa superbe frappe était déviée par Landreau sur sa barre ! Dans la foulée, Hoarau inquiétait Douchez qui déviait du bout des gants sa frappe du gauche. La rencontre se rééquilibrait et les décrochages de Pagis au milieu perturbaient l’entrejeu parisien. Après un coup-franc non cadré de Leroy (42e), Giuly répliquait mais ne cadrait pas sa reprise du gauche (43e). Alors que l’on se dirigeait tranquillement vers ce 0-0, Bruno Cheyrou, entré à la place de M’Bia blessé, sortait de nulle part et, après une première feinte sur Hoarau, trompait Landreau d’une frappe à ras de terre des 25 mètres (1-0, 45e). Un véritable coup de poignard juste avant la pause qui renvoyait Paris à ses doutes…



» Paris pousse de manière désordonnée en seconde période



Rennes choisissait, logiquement, de laisser le ballon aux Parisiens durant toute la seconde période et tentait de profiter des contres pour enfoncer le clou. Rothen se mettait le premier en évidence mais sa frappe était bien détournée par Douchez (53e). Le milieu parisien sauvait ensuite sur sa ligne une tête de Mangane, sur corner (54e). Le numéro 25 parisien était partout et envoyait un centre vicieux qu’effleurait Hoarau mais le ballon fuyait le cadre (58e).



Le Guen faisait entrer Kezman à la place de Sessegnon, Giuly se décalant à droite. Mais c’est l’ancien Parisien Jérôme Leroy qui se procurait une grosse occasion, sa reprise de la tête étant bien déviée par Landreau (61e). Le match était passionnant et on ne s’ennuyait pas une seconde. Le problème, c’est que Paris ne parvenait pas à tromper un Douchez impérial dans ses buts et qui détournait des tentatives de Kezman (65e, 72e) et Armand (66e).



Malgré les entrées de Luyindula et Pancrate, le PSG ne se créait plus d’occasions car voulait passer trop dans l’entonnoir. C’était du pain béni pour des Bretons très bons dans les airs et qui repoussaient toutes les maigres offensives parisiennes. D’autant que les nombreux corners (plus d’une dizaine) ne trouvaient pratiquement jamais preneurs, Rothen continuant d’être maladroit dans cet exercice en changeant sa façon de tirer et en envoyant carrément ses frappes au troisième poteau. Le dernier mot en revenait tout de même au gaucher qui décochait une belle frappe que n’avait pas de mal à stopper Douchez (90e+1). Paris s’incline face à une coriace équipe rennaise, 2ème du championnat.



» Paris n’a pas su trouver la solution



Malgré une grosse volonté de revenir dans la partie, après un but sur lequel Landreau n’est pas exempt de tout reproche, les Parisiens n’ont pas su se montrer réalistes avec des actions à foison mal négociées. Au final, les Bretons se sont bien repliés mais n’ont pas souvent tremblé tant les Franciliens ont mal achevé la plupart de leurs entreprises. Paris s’incline donc logiquement face à une équipe en avance sur elle.



Sixième du championnat, à deux points du troisième Marseille, le PSG est sans doute à sa place. Maintenant, le déplacement à City sera sans doute laissé de côté par Le Guen. Avec les efforts fournis ce dimanche soir, certains joueurs doivent être cuits et vont être préservés en vue du prochain match face au Mans le week-end prochain. Mais il faudra, avant, tenter d’aller chercher un résultat au City of Manchester Stadium, mercredi soir. Ce qui sera loin d’être évident…




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement