This page is not available in your language, please, choose yours

Notes > luyindula-kezman, tandem gagnant

Publié le 28 novembre 2008
Notes > Luyindula-Kezman, tandem gagnant

Plutôt bons durant une bonne partie de la première mi-temps, les Parisiens ont semblé marqués par la réduction du score de Santander, concédée par Traoré, et n’ont pas trouvé les ressources nécessaires pour accrocher un succès nécessaire. Certains joueurs pas habitués à fouler la pelouse ont justifié leur statut d’éternel remplaçant tel Bourillon par exemple, tandis que d’autres ont effectué une bonne prestation comme Luyindula ou Sakho. Kezman, auteur d’un but et d’une passe décisive, a toujours aussi peu de poids dans le jeu mais son bilan est honorable au final. Enfin, Sankharé semble être une énigme mais il a montré par intermittences qu’avec un peu plus d’intelligence de jeu, il pourrait être bien utile.

Landreau (5) : Impuissant sur le contre son camp de Traoré et la frappe de Colsa amenant les deux buts de Santander, il est un peu passif sur une tentative de Serrano s’écrasant sur son poteau quelques minutes plus tard. Rassurant sur les balles aériennes.



Ceará (5) : Le latéral a été en-deçà de ses dernières prestations. Un an presque pour jour après sa bourde face à Caen, il a failli rééditer son exploit devant Serrano mais l’action s’est terminée par une simulation adverse. Auteur d’une nouvelle mauvaise relance en fin de match qui aurait pu coûter cher, il fut par ailleurs en difficulté face au feu follet Serrano.



Traoré (5) : Dommage qu’il ait trompé son propre gardien, ce qui a eu le don de relancer une équipe de Santander qui ne voyait pas le jour en première période. Car il fut assez efficace dans ses interventions, notamment aériennes.



Sakho (5.5) : Plutôt serein dans sa position d’axial gauche, il a tenu tête aux attaquants adverses et a fait preuve d’autorité. Des relances toutefois défaillantes.



Armand (6) : L’ancien Nantais retrouve son meilleur niveau et l’a encore confirmé jeudi soir. Capitaine du soir, il a montré l’exemple en s’imposant avec rigueur dans les duels. Pourtant, il avait un client devant lui avec Munitis. Le latéral a cherché sans cesse à apporter offensivement, notamment en fin de match.



Bourillon (4.5) : Le Guen voulait l’installer en défense et le revoilà au milieu. On ne peut pas dire que cela ait été une réussite tant il fut bien tendre à la récupération. Il a connu un léger mieux en fin de match mais son bilan global est famélique. Qu’il ne résiste pas aux sirènes de Saint-Etienne…



Sankharé (5) : Le jeune milieu avait l’occasion de se montrer davantage mais il semble encore un peu tendre dans les duels. Auteur de quelques remontées de balle, il se repose encore trop sur son potentiel technique sans y allier le physique. Une de ses fautes a amené le coup-franc amenant le premier but, ce qui fait la troisième fois depuis le début de saison, après les matches à Kayseri et à Nancy. Remplacé par Makelele (65e) qui a amené plus de sérénité dans l’entrejeu.



Pancrate (5.5) : Il avait dit avant la rencontre qu’il avait faim de jouer. Il l’a démontré sur le terrain en étant très disponible dans le couloir droit. Un de ses nombreux centres a failli faire mouche si Kezman n’avait pas mangé la feuille. Par ailleurs, une très bonne activité où ses accélérations en seconde période ont été gâchées par un manque de lucidité dans la dernière passe. Remplacé par Sessegnon (72e) qui a cherché à dynamiser le couloir par ses nombreux dribbles et provoqué quelques fautes adverses.



Rothen (5.5) : Un peu mieux que ses dernières performances avec une belle ouverture pour Kezman amenant le deuxième but parisien. Il a surtout cherché à bloquer les montées de Valera, très offensif. Toujours du mal au niveau des coups de pied arrêtés.



Luyindula (7) : Le numéro 8 parisien a encore démontré qu’il valait mieux qu’une place de remplaçant. Encore buteur, il a servi avec un peu de chance Kezman sur le premier but. Très disponible dans les intervalles, il n’a pas perdu beaucoup de ballons et a cherché à faire jouer ses partenaires.



Kezman (5.5) : Buteur et passeur décisif, le bilan du Serbe est bon. Mais il aurait pu être meilleur s’il avait réussi à convertir ses deux autres occasions, l’une sur une frappe à deux mètres du but qui s’envole dans les tribunes, l’autre sur une tentative à l’entrée de la surface que le portier Toño a repoussée. Ses coéquipiers ont encore du mal à le trouver dans le jeu mis à part Luyindula avec qui il a l’air de s’entendre depuis des années.



Le Guen (4) : Avant un match aussi compliqué qu’à Rennes, il avait choisi de faire tourner un peu l’effectif. S’il a eu raison pour le duo Luyindula-Kezman, sa décision d’aligner Sankharé et Bourillon en récupérateurs était surprenante. Concernant ses changements de fin de match, il a encore déséquilibré l’équipe en faisant entrer Hoarau et Sessegnon, ce qui a décalé Luyindula à gauche, Rothen étant sorti. A partir de ces entrées, Bourillon et Makelele encore sur la pelouse n’ayant pas l’étoffe d’être des relayeurs nés, Paris ne s’est plus procuré une occasion et a poussé de manière désordonnée.



Prestation sans histoires de Monsieur Kravolec (5).




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : notes, santander, uefa

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement