This page is not available in your language, please, choose yours

Kezman - "mettre la pression sur le guen"

Publié le 26 novembre 2008
Kezman - "Mettre la pression sur Le Guen"

A quelques heures de la rencontre contre le Racing Santander, qu'il devrait débuter, l'attaquant serbe Mateja Kezman a évoqué sa situation dans "L'Equipe". Il espère pouvoir marquer des points demain et assure qu'il peut faire beaucoup mieux.

Kezman va mieux : "J’avais un souci à une cheville et je suis allé me faire soigner chez un physiothérapeute très réputé, en Serbie. Il a fait de l’excellent travail : dès lundi, alors que c’était un jour « off » pour le reste de l’effectif, je me suis entraîné normalement."



L'attaquant devrait être titulaire demain, contre Santander : "Pour moi comme pour Peguy (Luyindula), Fabrice (Pancrate) ou Mamadou (Sakho), la Coupe de l’UEFA est une bonne occasion de se montrer, de mettre la pression sur l’entraîneur."



Le Serbe estime en effet qu'il n'a pas pu suffisamment se montrer : "Si j’avais joué dix matches d’affilée sans marquer, on pourrait dire : il n’est pas assez bon. Mais là, on ne peut pas me juger. On ne m’a pas vraiment donné ma chance. (...) Pour l’instant, on a vu 5 à 10 % du vrai Mateja. Un attaquant a besoin de temps pour se sentir bien, même le meilleur joueur du monde."



D'autant que la Ligue 1 est difficile : "Ici, c’est comme en Turquie : les équipes et les entraîneurs ne jouent pas pour marquer un but de plus que leur adversaire comme en Espagne, en Angleterre ou en Allemagne, mais pour en encaisser un de moins. Les organisations défensives sont excellentes, c’est vraiment difficile pour les attaquants."



Malgré tout, l'ancien joueur de Chelsea dit se sentir bien : "J’ai été champion dans quatre pays différents (Serbie, Pays-Bas, Turquie, Angleterre) et je sais ce dont une équipe a besoin pour gagner. Je fais partie de ce groupe, je participe aux matches, à la vie du vestiaire. Je me sens bien dans ce groupe. Les autres joueurs ont compris que je n’étais pas un égoïste, que je donnais toujours le meilleur de moi même. Pour l’équipe."



Kezman voit le PSG aller loin : "Les mentalités ont changé. Les joueurs sortaient de deux saisons dramatiques, ils en avaient perdu leur volonté, leur caractère de vainqueurs. Mais aujourd’hui le PSG commence tous ses matches pour les gagner. C’est pour ça que les résultats ont changé. (…) Nous sommes parmi les meilleures équipes de France et nous pouvons disputer la Ligue des champions dès la saison prochaine. Nous ne sommes pas si loin que ça de Lyon. À partir de la saison prochaine, on peut aller les taquiner."




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : kezman, uefa

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement