This page is not available in your language, please, choose yours

Notes > que de maladresses

Publié le 4 décembre 2008
Notes > Que de maladresses

Les matches se suivent et se ressemblent pour le PSG. Après la déconvenue subie à Rennes (1-0) alors qu’il y avait la place pour ramener le nul avec le nombre d’occasions obtenues par les Parisiens, le scénario est resté le même mercredi soir à Manchester, face à City (0-0) même si là, le nul a pu être préservé. Mais les attaquants tels Luyindula, Hoarau ou Kezman ont manqué d’adresse devant le but. Toutefois, on peut noter quelques satisfactions comme la bonne tenue d’une défense où Sakho a réalisé un très beau match, un Rothen irrégulier et présent surtout en seconde période quand les attaquants se plaçaient mieux devant lui, et les entrées intéressantes en cours de match, dont celle d’Armand, très tranchant dans son couloir.

Landreau (6) : Il fut sollicité dès le début du match et a sorti avec brio deux tentatives de Sturridge et Elano (4e) et dévie du bout des gants une frappe de Zabaleta (43e). Ensuite, les attaquants adverses ont été peu menaçants et il a répondu présent sur les rares ballons aériens.



Traoré (6) : A un poste qui n’est pas le sien, il s’est bien comporté, bouchant parfaitement le couloir droit grâce à sa présence physique. Son apport offensif est resté fort logiquement limité et il s’est contenté d’assurer défensivement.



Bourillon (5.5) : Ce fut le défenseur le moins performant. On sent qu’il ne dégage pas un gage de sécurité tant dans ses interventions que dans ses relances. En seconde période, après l’entrée d’Armand, il est passé au milieu et fut invisible.



Camara (6) : Un match dans la lignée de ses dernières semaines qui a confirmé son retour en forme. Très appliqué, il a remporté la majorité de ses duels. Ses relances sont quelque fois hasardeuses mais au moins il ne prend pas de risques. Il a failli marquer de la tête en fin de match, sur un coup-franc de Rothen, où il ne put rabattre le ballon alors qu’il était seul (84e).



Sakho (7) : Latéral gauche dans un premier temps, il s’en est très bien sorti en montrant de l’autorité dans ses interventions et dans les duels. Il n’a pas laissé respirer Vassell qui n’a pas pu s’aventurer de son côté. Très calme, il a dégagé une belle sérénité. Passé dans l’axe après l’entrée d’Armand, il a continué sa bonne prestation.



Makelele (5) : Le capitaine parisien est paru encore en-dedans en perdant quelques ballons au milieu. Mais il apporte son expérience qui rejaillit sur le reste du collectif, ce qui rend sa présence presque indispensable. Remplacé par Armand (7) (59e), auteur de belles montées côté gauche et d’une superbe passe en profondeur vers Luyindula.



Clément (5.5) : Toujours aussi présent en tant qu’harceleur du porteur du ballon, il a eu du mal à assurer la transition entre le milieu et l’attaque et a semblé avoir le ballon qui lui brûlait les pieds lorsqu’il a fallu jouer vers l’avant. Décevant tant son apport dans ce domaine n’est pas à la hauteur de son travail de sape.



Pancrate (4) : Dans cette position de milieu droit, il est incontestablement moins performant. A l’aise plus haut dans un 4-3-3, ce poste dans un 4-4-2 demande un effort plus important en terme de replacement et une qualité dans la remontée de balle. Mais le jeu de l’ancien Manceau est trop stéréotypé, à base d’accélérations, et cela l’a rendu inefficace. Remplacé par Giuly (69e), très vif et qui a apporté un plus.



Rothen (5.5) : Très peu présent en première période, il est monté en puissance comme toute l’équipe en seconde. Mais il faut dire qu’il a profité du peu de la liberté qui lui a été laissée pour pouvoir s’engouffrer et distiller quelques centres intéressants. A bien combiné avec Armand en fin de match, ce qui a permis à Paris d’être constant et consistant dans sa pression.



Luyindula (7) : Gros match de la part de l’attaquant parisien qu’il a gâché par manque de lucidité devant le but. Mais son rush en solo juste avant la mi-temps était superbe, dommage que son compère Kezman ne l’ait pas mieux achevé. Il se procura quelques occasions de but en seconde période, dont un face-à-face avec Hart sur lequel il buta (63e) et une frappe trop enlevée du gauche (75e). Omniprésent, il a représenté un relais intéressant pour ses partenaires.



Kezman (4) : L’envie ne fait pas tout et le Serbe est passé complètement à côté de son match. Ratant une bonne occasion sur le rush de Luyindula, il a perdu pas mal de ballons en phase offensive. Et quand il est parvenu à passer son adversaire, il a souvent fait le mauvais choix. Remplacé fort logiquement par Hoarau (69e), intéressant par son jeu en déviation.



Le Guen (6) : Alignant une équipe pas totalement bis, il a effectué de bons changements qui ont tous apporté. Son choix d’aligner deux défenseurs centraux de métier sur les côtés n’a pas déstabilisé l’équipe. Il a donc fait tourner à bon escient mais a pesté sur son banc contre le manque de réussite de ses attaquants sans lequel Paris serait revenu avec les trois points.



Prestation quelques fois impartiale de l’arbitre portugais Monsieur Paixao (4) en laissant jouer sur plusieurs tacles et gestes limites des Citizens et en sifflant la moindre faute pas plus méchante des Parisiens.




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : city, notes, uefa

Nos articles LOISIRS

Commentaires

1 commentaire

  • Avatar de kuku40

    kuku40 le 05/12/08 à 11h20

    wouldn't be better if they earn les money?

L'AGENDA

Annoncez votre événement