This page is not available in your language, please, choose yours

Auxerre : mission accomplie ! (après-match)

Publié le 13 décembre 2008
Auxerre : Mission accomplie ! (Après-match)

Le PSG s'est imposé 2-1 à Auxerre grâce à un doublé de Stéphane Sessegnon. Si les Parisiens ont parfois été inquiétés par les Icaunais, ils auraient également pu marquer d'autres buts, et leur victoire est méritée. En attendant le match OL - OM, le PSG monte sur le podium de la Ligue 1.

PSG : Composition "classique", en 4-4-2, avec le duo Giuly - Hoarau devant, Sessegnon à droite, Rothen à gauche et le duo Makelele - Clément à la récupération.

Auxerre : Equipe disposée en 4-3-3, avec le trio Quercia - Niculae - Lejeune en attaque.



» Auxerre 0 - Sessegnon 2



Auxerre se montre concentré d’entrée, inquiétant Landreau par deux fois. Mais c’est Paris qui fait mal : sur un corner de Rothen dévié par Armand de la tête, Sessegnon, seul au second poteau, reprend et ouvre le score (0-1, 5e minute). Cela ne pouvait mieux démarrer pour les hommes de Paul Le Guen. Leurs adversaires ne semblent cependant pas assommés par ce but et continuent à inquiéter la défense parisienne, mais la précision est rarement au bout.



Malgré, donc, une bonne période, Auxerre va être une nouvelle fois crucifié par Sessegnon. Le Béninois réalise en effet un festival dans la défense icaunaise, efface trois joueurs et s’en va tromper Riou (0-2, 21e minute). Un but magnifique de la part de l’ancien Manceau ! Paris mène 2-0, mais Auxerre n’abdique pas et multiplie les incursions dans le camp parisien. Heureusement, Quercia, Lejeune ou encore Niculae ne semblent pas dans un grand soir, en tout cas concernant la finition. La première mi-temps, dont la fin a été plus tranquille pour les Parisiens, s’achève sur ce score de 2-0.



» Des occasions manquées, un but encaissé, mais la victoire est au bout



Au retour des vestiaires, il n’y a pas de révolte auxerroise. Les Parisiens, sereins, ont le ballon et ne sont pas mis en danger. Hoarau en profite pour se mettre en évidence, notamment sur une tête qui passe à côté (56e), ou encore sur une action où il réalise un petit festival, avant de tirer à côté (61e). Mais, une fois le premier quart d’heure passé, l’AJA réagit, et de fort belle manière : sur une frappe de Quercia, Landreau réalise une superbe envolée et détourne le ballon en corner (67e). Sur celui-ci, Niculae, de la tête, trouve la barre transversale parisienne. Cependant, peu après, Paris réagit, et Sessegnon est tout proche du triplé, mais sa frappe passe à côté (69e). C’est ensuite au tour d’Hoarau, qui profite d’une erreur de la défense adversaire, de se créer une grosse occasion, mais l’attaquant parisien, seul face à Riou, perd son duel contre le portier auxerrois (73e). Le troisième but n’était pas loin.



Paris maîtrise la fin de match et n’est pas trop inquiété, jusqu’à une incursion d’Oliech, fauché par Traoré dans la surface de réparation. Hengbart tire et transforme le penalty, malgré Landreau (1-2, 87e minute). Malgré une ultime occasion, sur une intervention limite de Camara, Auxerre ne reviendra pas. Le PSG s’impose deux buts à un.



» Paris s'impose de plus en plus comme un prétendant au podium



Les Parisiens viennent d'enregistrer cinq succès en six matches de Ligue 1. Et on ne peut pas dire que ce fut immérité à chaque fois tant l'équipe paraît de plus en plus cohérente. Le bloc est bien organisé, le jeu de plus en plus convaincant et qui a sans doute connu son paroxysme pendant une bonne partie de la deuxième période à Auxerre, où les enchaînements furent agréables à voir. Les joueurs ont tous été au niveau, même Rothen, si décevant ces dernières semaines et qui s'en est plutôt bien tiré y compris au niveau des coups de pied arrêtés. Que dire de Sessegnon, dont son magnifique deuxième but va faire parler. Même si le penalty concédé par un Traoré qu'on a connu plus impérial est venu gâcher ce succès, Paris aurait mérité de gagner par un plus large écart mais se contentera de l'essentiel. En attendant le match Lyon-OM, le PSG est troisième, à seulement deux points du leader.



Désormais, deux rencontres au Parc sont à venir, avec tout d'abord un match important en UEFA qui précède un autre face à Valenciennes, lequel servira à rester dans le trio de tête de L1. Ce qui n'est pas encore le cas en Coupe d'Europe où il va falloir chercher cette troisième place face à Twente. Un succès par un large écart sera surement nécessaire pour espérer se qualifier même si Paris sera dépendant du résultat de Santander. Devant un public que l'on espère nombreux, les Parisiens vont devoir s'arracher pour espérer vivre un printemps européen...




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement