This page is not available in your language, please, choose yours

Montluçon : armand - "ne pas tomber dans le piège"

Publié le 2 janvier 2009
Montluçon : Armand - "Ne pas tomber dans le piège"

Le 32ème de finale contre Montluçon sonne les retrouvailles de Sylvain Armand avec le stade Gabriel-Montpied. C’est dans ce stade qu’il a étrenné ses galons de footballeur professionnel. A l’époque, Armand jouait pour le compte de Clermont Foot et il s'est confié au site officiel du club avant ce match face à Montluçon...

Avant d’évoquer sa période clermontoise (1999-2000), Armand prévient que ce premier match de l’année 2009 "sera forcément difficile. C’est en plus un match de coupe, contre un adversaire qui nous est inférieur sur le papier." Autrement dit, la rencontre revêt une certaine importance ; le défenseur affirme même que les Parisiens n’ont pas "le droit à l’erreur." Selon lui, la Coupe de France réserve bien des surprises, c’est pourquoi les joueurs parisiens se sont évertués à ne pas "tomber dans le piège" : "Nous avons la pression, nous avons bien préparé le match, il faudra cependant être méfiant."



Par la suite, Armand profite de l’occasion qui lui est tendue pour revenir sur le club de Clermont Foot et son stade. Comme il a évolué une saison sous les couleurs du club auvergnat, Armand connaît très bien le stade Gabriel-Montpied. A ses dires, "c’est un vrai plaisir d’y retourner." Mais son plaisir ne se limite pas au stade : "Je vais également retrouver beaucoup de personnes que j’ai connu là bas. Je suis encore en contact avec des gens du staff et j’ai de nombreux amis en Auvergne qui seront présents au stade." S’il avait juste un regret à formuler, ce serait celui de ne pas affronter Clermont Foot. En effet, la mairie de Clermont a prêté le stade pour l’occasion au FC Montluçon, l'adversaire du PSG dimanche.



De son séjour clermontois, Armand ne conserve "que de bons souvenirs." En effet, l’année passée à Clermont est lourde de signification pour le joueur : "Cette année à Clermont m’a permis de me faire connaître en France. J’ai eu de nombreux contacts à l’issue de cette année. Cette saison marquait également le début de ma carrière professionnelle." Il en profite alors pour associer à sa réussite René le Lamer, son coach de l’époque, "pour tout ce qu’il [lui] a apporté." Armand résume même que "c’est en partie grâce à lui" qu’ [il] a signé à Nantes. En définitive, l’actuel numéro 22 parisien ne remerciera jamais assez Clermont, qui a été "un réel tremplin pour [lui]."



Tremplin qui lui a permis d’évoluer à Nantes, puis à Paris. A Paris justement, le programme est très dense "depuis le début de saison", juge t-il. Comme le club est encore engagé dans toutes les compétitions, "nous n’allons donc pas nous plaindre". Tout comme Landreau un peu plus tôt dans la journée, Armand met lui aussi en lumière l’importance du mois de janvier. "Le mois de janvier est important car nous avons trois compétitions différentes. Le championnat, la Coupe de France et la Coupe de la Ligue avec un quart de finale à disputer contre Lens. En Ligue 1, nous avons le déplacement à Bordeaux qui sera très important car nous sommes proches d’eux au classement." D’après le défenseur, des enseignements seront à tirer à l’issue de ce mois : "C’est un mois difficile mais très excitant à disputer. A la fin du mois de janvier nous y verrons plus clair. Nous y verrons donc plus clair dans nos objectifs."



Pour finir l’interview, Armand n’y a pas coupé : on lui a demandé de présenter ses vœux pour 2009. A l’instar de son coéquipier Mamadou Sakho jeudi, Armand annonce ne pas briller par son originalité : il souhaite une "très bonne santé à tout le monde." Dans le domaine footballistique, il aimerait que le PSG conserve "la dynamique positive" actuelle. On ne s’en étonnera pas, il souhaite aussi "des victoires, des victoires et encore des victoires !" Avant de laisser poindre l’ambition qu’il nourrit pour son club : "J’espère également que le PSG restera longtemps dans le haut du classement, pourquoi pas aller titiller Lyon. Nous pouvons également souhaiter un titre et surtout continuer de prendre et de donner du plaisir."




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement