This page is not available in your language, please, choose yours

Bordeaux : le guen – "ne rien lâcher"

Publié le 11 janvier 2009
Bordeaux : Le Guen – "Ne rien lâcher"

Peu avant le choc contre Bordeaux, le site officiel du PSG a recueilli les propos de l’entraîneur parisien Paul Le Guen. Ce dernier rappelle, entre autres, combien la formation girondine est ardue à manœuvrer.

Avant de se projeter sur la rencontre à venir, Le Guen s'est d'abord exprimé sur la semaine de préparation perturbée que son groupe a vécue. "Nous nous sommes adaptés. Nous avions un terrain synthétique correct." Certes, la qualité du terrain n’égalait pas celle d’une vraie pelouse, mais le technicien s’est estimé satisfait des entraînements qui s’y sont déroulés : "Je n’ai pas envie de me plaindre car des efforts ont été fournis pour que nous nous entraînions dans les meilleures conditions possibles. Notre nouveau centre nous aide également à nous adapter." Avant d’émettre un ultime regret : "Nous aurions aimé réaliser au moins deux séances sur une pelouse, mais tant pis."



Une fois les caprices de la météo évoqués, le technicien breton est revenu sur l’adversaire qui se dressera demain sur la route du PSG. A ses dires, "Bordeaux est un club et une équipe de qualité." Le Guen en veut pour preuve la régularité des Girondins en L1 depuis quelques années ; de plus, il les estime en progrès permanent. Grâce à sa force collective et à ses joueurs de talent, "cette formation est difficile à jouer", explique-t-il.



A propos de l’enjeu du match, l’entraîneur parisien a bien confirmé qu’il s’agissait d’un tournant. D’après lui, ce choc s’annonce décisif dans la mesure où le PSG a déjà perdu deux précieux points face à Valenciennes (2-2) en décembre dernier. "Une défaite dimanche soir nous mettrait donc à cinq points derrière Bordeaux et cela serait dommage. Nous sommes à la lutte avec les Girondins." C’est la raison pour laquelle le natif de Pencran exhorte ses joueurs à "rester concentrés, à la lutte et à ne rien lâcher."



Enfin, il a été question de l'adversaire de Paris en 16èmes de finale de la Coupe de France : le Gazélec Ajaccio. Hier après-midi, un émissaire parisien, Pierre Reynaud, a suivi le 32ème de finale entre Pont-de-Roide et le Gazélec (victoire 0 – 1 des insulaires). Les notes prises par ce dernier seront d’un grand secours à Le Guen car, jusqu’à présent, "[il] connaît assez peu cette équipe." Néanmoins, il n’empêche que le Breton a déjà retenu quelque chose de ce futur adversaire : "Je sais qu’ils ont d’anciens joueurs pros dans leurs rangs et cela peut avoir son importance lors du match", se méfie-t-il.




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement