This page is not available in your language, please, choose yours

Sochaux : paris se rassure ! (après-match)

Publié le 18 janvier 2009
Sochaux : Paris se rassure ! (Après-match)

Paris retrouve les joies de la victoire en championnat et s'impose face à Sochaux (2-1), grâce à deux buts de Hoarau et Luyindula. Au terme d'une partie plutôt maîtrisée, même si les Parisiens se sont fait quelques frayeurs, la victoire est méritée et permet au club parisien de se positionne à la 6eme place de Ligue 1, à deux points du 3eme, Marseille.

» Tactique des équipes :



PSG : Le Guen a procédé à deux changements par rapport à son onze habituel avec l’incorporation de Sakho et Luyindula, en lieu et place de Traoré et Giuly.

Sochaux : : Composition sans surprise concoctée par Gillot avec un 4-4-2 classique et un duo d’attaque Erding-Sverkos.



» Paris bute sur un Sochaux replié, Hoarau libère le Parc



Dans un Parc pas totalement rempli, la partie avait énormément de mal à démarrer malgré deux frappes non cadrées de chaque côté, Rothen (1e) et Erding (6e) enlevant trop leurs tentatives. Mais autour du quart d’heure, le public se réveillait suite à une décision contestable de monsieur Poulat. Suite à un bon ballon de Makelele, Luyindula se présentait seul face à Gavanon et perdait son duel mais le portier sochalien touchait le ballon de la main en dehors de sa surface pour annihiler l’action. L’arbitre distribuait seulement un jaune pour le remplaçant de Richert et le coup-franc de Sessegnon, qui s’en suivait, s’envolait dans les tribunes (16e).



Un fait de match qui ne décourageait pas des Parisiens faisant face à des visiteurs très regroupés et qui ne laissaient aucun espace à leurs hôtes. Luyindula butait sur un Gavanon vigilant (21e), avant de rater pratiquement l’immanquable, seul face au but, sur un service de Sessegnon (28e). La domination parisienne était totale et Hoarau était à un cheveu de donner l’avantage au PSG mais sa frappe dans la surface était déviée in-extremis par un défenseur sochalien (34e). Clément, à son tour, tentait sa chance mais sa frappe était captée sans problème par Gavanon (44e).



La pause approchait et les Sochaliens tentaient d’aller de l’avant. Sur une chaude situation provoquée par les Doubistes, les Parisiens parvenaient toutefois à contrer. Une accélération de Sessegnon permettait à Rothen d’être en bonne position dans la surface. Le gaucher tergiversait mais finissait par être fauché par Perquis, qui touchait le ballon au préalable. Le penalty, contesté par les visiteurs, était transformé par Hoarau (45e+3). 12eme but pour le Réunionnais qui soulageait tout le monde juste avant la mi-temps.



» Paris plus laborieux, Luyindula sauve les siens



Au retour des vestiaires, Bourillon remplaçait Makelele, touché au dos. Les Sochaliens étaient plus entreprenants d’entrée et, après une première alerte d’Isabey qui ne cadrait pas son tir dans la surface (49e), Sverkos trouvait la faille à l’entrée de la surface (1-1, 50e). Comme face à Valenciennes avant la trêve, Paris était rattrapé au score juste après la reprise. Et, comme par miracle, les Doubistes se trouvaient bien mieux. Sverkos était même tout près d’inscrire un doublé mais Landreau déviait cette fois-ci la frappe du Tchèque (59e).



Les Parisiens faisaient le dos rond et au moment où ils souffraient le plus, allaient parvenir à doubler la mise. Sur un corner de Rothen, Armand déviait vers Luyindula qui reprenait victorieusement à un mètre du but (2-1, 63e) ! 3eme but pour l’attaquant parisien, récompensé pour sa bonne heure de jeu. L’ancien Lyonnais était remplacé dans la foulée par Giuly.



Le match versait alors dans l’à peu-près avec une formation parisienne qui gérait sans trop de difficulté les bien timides offensives adverses, à l’image de l’incursion de Maurice-Belay vite avortée par le pied de Camara dans la surface (84e). Les hommes de Le Guen, quant à eux, rivalisaient d’approximations quand ils avaient la possession du ballon mais, fort heureusement, cela ne les empêchait pas d’obtenir les trois points de la victoire. Un succès qui fait du bien après la déroute de Bordeaux.



» Paris retrouve le sourire



Les Parisiens ont livré une partie cahin-caha. La défaite à Bordeaux était peut-être encore dans les têtes et on a senti une fluidité moins importante dans le jeu parisien. Le Guen a surpris en alignant Sakho et Luyindula qui, chacun dans leur domaine, ont bien rempli leurs rôles. La fin de match fut crispante car les Parisiens ont souffert dans l’entrejeu où Clément et Bourillon ont manqué d’agressivité. En défense, les latéraux sont à créditer d’une très bonne performance, tandis que Rothen fut encore décevant. Sessegnon a alterné le bon et le moins bon et Hoarau se sera battu jusqu’au bout, en étant précieux dans son repli.



Espérons désormais que les rumeurs concernant Villeneuve et Makelele aideront à apaiser le climat en coulisses. Paris renoue donc avec la victoire en championnat et se positionne juste derrière le quintet de tête. Après la parenthèse Coupe de France de samedi prochain, il s’agira de confirmer dans deux semaines, toujours au Parc, face à Caen afin de rester solidement en haut de classement.




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement