This page is not available in your language, please, choose yours

Wolfsburg : notes > et hoarau surgit !

Publié le 20 février 2009
Wolfsburg : Notes > Et Hoarau surgit !

Avec une équipe légèrement remaniée, les Parisiens ont livré une prestation courageuse à défaut d'avoir été spectaculaire. Après un début de match assez emprunté dans l'ensemble, les joueurs de la capitale ont proposé quelques séquences intéressantes, notamment côté gauche où pratiquement l'essentiel des actions a été amené, sans toutefois les concrétiser. Il a fallu attendre les dix dernières minutes afin de délivrer le Parc par l'inamovible Hoarau qui a profité de deux belles erreurs de Benaglio pour inscrire un doublé à la suite de coups de pied arrêtés. Le jeune Makonda a fait de bons débuts, tandis que la défense fut globalement solide avec une charnière de plus en plus satisfaisante.

Edel (5) : Pas grand-chose à faire pour la doublure de Landreau. Titulaire à trois reprises cette saison, on ne l'a pas encore vu réaliser une seule parade. Et pour cause, il n'a jamais été sollicité. Il se signala par de belles sorties aériennes mais son jeu au pied reste perfectible. Pas irréprochable sur un long centre de Gentner qu'il jugea mal et qui aurait pu profiter à Okubo (66e).



Traoré (5) : A un poste de latéral droit qui ne lui sied guère, il s'en tira au courage. Même si son placement fut plutôt hasardeux, il fut l'auteur de quelques anticipations qui lui ont permis d'intervenir. A son actif, un bon centre en toute fin de match pour Hoarau (92e).



Camara (7) : Bonne prestation du défenseur parisien même si Dzeko lui posa pas mal de problèmes. Mais il ne s'est jamais découragé et a rendu une bonne copie. Un bon retour dans sa surface devant Dzeko (3e).



Sakho (7) : De plus en plus étonnant, le jeune défenseur continue de confirmer ses excellentes dispositions au poste. Il fait preuve d'autorité et de sérénité, ce qui est carrément bluffant pour son âge (19 ans). Il reste cependant le domaine des relances dans lequel il doit s'améliorer.



Armand (6.5) : Encore un bon match du capitaine du soir. Faisant face au Japonais Hasebe, il fut rarement pris de vitesse et a bien bouché son couloir. Son faible apport offensif ne parut pas surprenant au vu du manque d'automatismes avec Makonda. A son crédit, un très bon retour devant Okubo qui allait armer dans la surface.



Chantôme (6) : Enfin à son poste de milieu axial, le jeune Parisien livra une bonne prestation en étant très disponible. Même si défensivement il parut un peu court et commit pas mal de fautes en première mi-temps, il usa de sa qualité de conservation du ballon pour apporter un plus offensivement. Il amena une belle action côté gauche qu'il acheva par un centre mal repris (40e) et décocha une belle volée à l'entrée de la surface bien captée par Benaglio (52e).



Rothen (6.5) : Dans une position plus axiale, il sembla plus à son aise. Il tenta d'envoyer quelques bons ballons dans le dos de la défense, vers Luyindula notamment, mais ce fut à chaque fois un poil trop long. Peut-être un peu tendre à la récupération mais il eut le mérite de se battre. Auteur d'une frappe cadrée sans danger (41e).



Pancrate (4.5) : Posté en milieu droit dans un 4-4-2, ce n'est décidément pas sa position préférentielle. Même si son repli défensif fut remarquable, il rencontra quelques difficultés offensivement. Auteur malgré tout d'un bon débordement suivi d'un centre parfait (7e) et plus tard d'une frappe sur le gardien (40e). Remplacé par Mabiala (83e), qui se plaça au milieu de terrain juste devant la défense.



Makonda (6) : Voilà la trouvaille de Le Guen. Il tenta de tester le pensionnaire de CFA, qui joue habituellement arrière gauche, à un poste plus avancé. Après des débuts hésitants, il sembla plus à l'aise ensuite où il envoya de très bons centres de son côté. A créditer également d'un bon retour dans sa surface (56e). Remplacé sous les applaudissements par Sessegnon (63e), qui amena plus de peps à l'animation offensive de l'équipe. Une frappe cadrée mais boxée par Benaglio (82e).



Luyindula (5.5) : Peut-être plus haut qu'à l'accoutumée, il s'est bien démené mais ne fut pas très précis dans le geste final. Deux têtes non cadrées (7e, 42e) et quelques mauvaises transmissions qui gâchèrent sa prestation. Remplacé par Partouche (71e) qui, en dépit d'un manque de physique préjudiciable à ce niveau, montra de belles dispositions techniques sur son côté gauche.



Hoarau (7) : Le Réunionnais portait un bandage autour du genou, preuve qu'il n'était pas rétabli à 100%. Cela s'est vu en première période notamment où, malgré quelques bonnes déviations, il n'exista pas vraiment. Deux tentatives hors cadre (35e, 36e) avant un réveil inattendu dans les dernières minutes. Deux superbes détentes devant la passivité du portier suisse Benaglio (80e, 84e) et la prestation de l'attaquant parisien s'en est trouvée nettement améliorée. Il eut même la balle du 3-0 à deux reprises mais il trouva le poteau (86e), puis enleva trop sa reprise (92e).



Le Guen (6) : On peut souligner l'excellente rotation de l'entraîneur parisien. Malgré les divers changements qu'il apporta au onze de départ, l'équilibre de l'équipe n'en a pas été perturbé. Il donna sa chance aux jeunes Makonda et Partouche notamment et ces deux joueurs devraient être revus d'ici à la fin de la saison. Il modifia son 4-4-2 en un 4-5-1 dans le dernier quart d'heure, ce qui eut le mérite de mieux stabiliser l'équipe.



Le Norvégien Monsieur Moen (5) exerça un arbitrage plutôt sobre.




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : notes, uefa, wolfsburg

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement