This page is not available in your language, please, choose yours

Grenoble : paris freiné (après-match)

Publié le 21 février 2009
Grenoble : Paris freiné (Après-match)

Le Paris Saint-Germain n’a pu faire mieux que le match nul, samedi soir à Grenoble, au terme d’une rencontre globalement dominée par les joueurs de Paul Le Guen mais assez insipide et pauvre en occasions. Les Isérois, bien organisés défensivement, ont obtenu le point qu’ils cherchaient. Le PSG reste deuxième en attendant les matches de dimanche.

PSG : Composition "classique", en 4-4-2, avec le duo Giuly - Hoarau devant, Sessegnon à droite, Rothen à gauche et le duo Makelele - Clément à la récupération.

Grenoble : Equipe disposée en 4-4-2, avec Moreira et Boya devant.



» Quelques occasions mais pas de réalisme



Le début de match est assez équilibré, et c’est Grenoble qui allume la première mèche à la 6ème minute, mais la frappe de Boya passe assez largement au-dessus. Le PSG monte en puissance et, à la 14ème minute, Sessegnon décale côté droit Giuly, qui centre pour la tête d’Hoarau, mais le ballon passe à côté. Sept minutes plus tard, même schéma : Sessegnon transmet à Giuly, dont le centre fort devant le but est tout proche d’être repris par Hoarau, trop court. Grenoble réagit quelques minutes plus tard par Feghouli, dont la frappe est repoussée par Landreau.



A la 37ème minute, Hoarau est signalé hors-jeu à tort. Dommage, car même si la défense s’était quelque peu arrêtée, Giuly avait marqué… Peu après, Moreira réplique et frappe de peu au-dessus. Dans les arrêts de jeu, le défenseur grenoblois Vitakic est l’auteur d’un mauvais geste sur Sessegnon et inflige deux coups de coude au Béninois. Il aurait dû être expulsé, mais l’arbitre, logiquement tourné vers le jeu, n’a rien vu. 0-0 à la pause.



» Paris n’y arrive pas et concède le match nul



Au retour des vestiaires, aucune des deux équipes ne prend le dessus sur l’autre et là encore, la partie est équilibrée. A la 57ème minute, Hoarau dévie pour Giuly, qui frappe à côté. Paris ne parvient pas à trouver la solution, dans l’axe ou sur les côtés. Il faut dire que Grenoble défend plutôt bien et empêche les attaquants parisiens de s’exprimer pleinement. A la 71ème minute, Le Guen sort Clément et fait entrer Luyindula. Sessegnon passe ainsi dans l’axe, et Giuly à droite. Trois minutes plus tard, Ceará frappe un coup franc direct, mais Wimbée se détend et repousse la frappe du Brésilien.



Au fil des minutes, Grenoble sent qu’il y a un coup à jouer et s’enhardit, sans se créer de véritables occasions cependant. Sur un centre, Sakho, dans sa surface, touche le ballon de la main, involontairement semble-t-il. A la 84ème minute, Chantôme remplace Rothen. Mais, malgré une fin de match agréable et rythmée, Paris n’y arrive vraiment pas et doit se contenter du 0-0.



» Un coup d’arrêt pour le PSG



Après quatre victoires consécutives en championnat, Paris n’a pas su enchaîner et n’a pu venir à bout de Grenoble, bien organisé défensivement. Hoarau et Giuly ont réalisé de bonnes choses mais n’ont pu marquer, tandis que Sessegnon a été un peu moins bon que d’habitude. Rothen a eu des difficultés sur son côté et a encore manqué de précision sur coups de pied arrêtés. Les changements de Le Guen n'ont pas vraiment eu d'incidence sur le jeu. Paris n'était pas dans un très grand jour.



Avec ce résultat, Paris pourrait perdre sa deuxième place voire sortir du podium. Rien de grave, mais il aurait été bon de prendre les trois points ce soir eu égard au classement de l’adversaire.




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

1 commentaire

  • Avatar de jose92

    jose92 le 22/02/09 à 11h45

    C'est toujours pénible chez les mal-classés...

L'AGENDA

Annoncez votre événement