This page is not available in your language, please, choose yours

Kiev : avoir de l'ambition ! (avant-match)

Publié le 8 avril 2009
Kiev : Avoir de l'ambition ! (Avant-match)

Après 12 ans d'absence à ce stade, Paris retrouve les quarts de finale de la coupe d'Europe. Un doux parfum qui sied tellement au Parc des Princes, avide de ses ambiances européennes. Pour la première fois depuis longtemps, le PSG a les moyens d'aller au bout, à condition de prendre cette compétition au sérieux. Pour cela, il faudra déjà de se défaire du coriace leader du championnat ukrainien, le Dynamo Kiev.

» Paris Saint-Germain : Le Guen veut "aller au bout"



Après deux défaites difficilement digérées avant la mini-trêve internationale, le PSG s'est quelque peu requinqué face à Nice dimanche dernier (2-1). Même si les Aiglons sont loin de leur forme optimale, ce résultat a permis de retrouver une certaine confiance au sein d'un collectif encore très perfectible. Car Paris n'a pas encore retrouvé le jeu séduisant par séquences qu'il produisait pendant la période décembre-février et peut-être qu'il s'est retrouvé en surrégime pour finalement en payer les conséquences en mars. Espérons que les Parisiens retrouvent de leur superbe lors des deux derniers mois de compétition qui vont s'avérer très importants.



Au-delà du championnat où Paris se trouve à un point du troisième, Bordeaux, l'UEFA fait également partie des objectifs du club. A ce stade de la compétition, Le Guen ne peut pas le cacher mais reste tout de même mesuré : "On avance et on s’approche du terme. Cela donne inévitablement des envies particulières et notamment d’aller au bout. (…) Nous ne sommes sûrement pas favoris vu leur potentiel sportif et économique. Lors des tours précédents nous étions logiquement outsiders, spécialement contre Wolfsburg qui est aujourd’hui leader du championnat Allemand, mais nous avons réussi à passer. Kiev possède un effectif taillé pour la Champions League, qu’ils ont encore renforcé au mercato. Ils ont évidemment plus d’arguments que nous, mais nous sommes en quart comme eux et nous ne sommes pas si loin".



Mickaël Landreau est sur la même longueur d'onde que son entraîneur et estime que Paris a "la plus faible cote" parmi les quarts de finaliste. Est-ce une volonté de se cacher pour mieux créer l'exploit ou seulement une réelle évaluation des possibilités parisiennes ?



Quoiqu'il en soit, Le Guen devrait préserver Makelele et Giuly en vue du déplacement à Lille dimanche soir. Chantôme et Luyindula sont en pôle pour les remplacer, alors que Makonda continuerait son intérim en l'absence d'Armand blessé. Camara fait son retour en défense centrale au côté de Traoré. La grande question sera de savoir qui portera le brassard de capitaine en l'absence de Makelele et du vice-capitaine.



» Le groupe du PSG :

Non communiqué.



L’équipe probable : Landreau – Ceará, Camara, Traoré, Makonda – Sessegnon, Chantôme, Clément, Rothen – Luyindula, Hoarau.



» Kiev : La rigueur ukrainienne



Le Dynamo est une équipe bien évidemment à prendre au sérieux. Lors de la dernière confrontation face à cette équipe, le PSG s'était imposé à deux reprises : 2-1 à Kiev et 1-0 au Parc. Mais c'était il y a 15 ans. La formation ukrainienne n'a pas démérité dans son groupe de Ligue des Champions à l'automne dernier, terminant 3eme derrière Porto et Arsenal, quarts de finaliste aujourd'hui. Kiev avait même réussi à battre Porto au stade du Dragao. Autant dire que la méfiance est de mise face à une équipe qui compte dans ses rangs deux anciennes connaissances du championnat de France, Pape Diakhaté, blessé pour ce match, et Ismaël Bangoura, meilleur buteur de Kiev en championnat avec 12 buts, respectivement anciens Nancéen et Manceau.



Kiev est largement leader de son championnat avec 55 points et douze unités d'avance sur le Chaktior Donetsk, autre quart de finaliste de l'UEFA face à Marseille. Une formation redoutable dont Yuri Semin, l'entraîneur, dit que ses joueurs n'ont peur de rien : " Lors du match retour contre le Metalist (au tour précédent), on a recollé deux fois au score, c'est une sacrée performance ! Ça n'a pas non plus été facile contre le Valencia FC (en 16emes) mais on s'en est sortis. Ça nous a galvanisés, on a compris qu'on avait un mental de gagneurs. (…)Les deux équipes se valent et on va voir laquelle va prendre l'ascendant. Si on joue notre football, je pense qu'on peut réussir un bon résultat. Il faut aussi compter sur le facteur chance".



Un absent de marque manquera à l'appel en la personne du défenseur central, Taras MIkhalik. En attaque, on l'a déjà relevé, Ismaël Bangoura sera l'atout numéro un. Il ne faut pas oublier Artem Mileski, jeune espoir ukrainien, qui aura sans doute son mot à dire. Enfin, le meneur, Aliyev, sera à surveiller.



» Le groupe de Kiev :

Non communiqué.



L’équipe probable : Boguch – Betao, Sablic, Youssouf, Nesmatchny – Correa, Vukojevic, Ninkovic, Eremenko (ou El-Kaddouri) – Aliyev – Is. Bangoura (ou Milevski).



PSG-Kiev, quart de finale aller de la Coupe UEFA, au Parc des Princes,

Jeudi 9 avril 2009 à 20h45, en direct sur M6.






VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : avant-match, kiev, uefa

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement