This page is not available in your language, please, choose yours

Rennes : paris ne mérite pas mieux ! (après-match)

Publié le 3 mai 2009
Rennes : Paris ne mérite pas mieux ! (Après-match)

Paris s'incline à domicile face à Rennes (0-1), sur un csc de Mamadou Sakho. Paris conserve sa quatrième place malgré tout, comptant un point de retard sur le troisième, Lyon. Mais les Parisiens ont manqué l'opportunité de prendre un peu d'avance au classement sur les septuples champions de France.

» Tactique des équipes :



PSG : Hoarau étant forfait de dernière minute pour une blessure aux adducteurs, Luyindula prenait place en attaque au côté de Giuly. Pas de changements mis à part cela.

Rennes : Formation sans surprise côté rennais avec Thomert en pointe, soutenu par Leroy et les deux ailiers, Sow et Danzé.



» Première période affligeante



Visiblement endormis en ce bel après-midi dominical, les deux formations ne livraient pas un gros spectacle en première période. Bien timorées, elles manquaient d'agressivité pour enflammer cette partie. Une première alerte pour Paris intervenait à la 10ème minute sur une mauvaise couverture de Sakho devant Lemoine que sauvait son compère Camara, auteur d'un beau tacle glissé dans la surface. Les Parisiens tentaient d'accélérer mais il manquait la précision dans la dernière passe à l'image d'un centre trop puissant de Giuly alors que Luyindula attendait le ballon au point de penalty (13e).



Le Parc s'ennuyait ferme et ce ne sont pas deux tentatives de Sessegnon beaucoup trop croisées (17e, 34e) qui allaient le réveiller. Le jeu parisien était beaucoup trop stéréotypé et manquait d'enthousiasme. On jouait avec le frein à main et on assistait même à un festival de mauvaises relances en fin de première mi-temps. Il n'était pas étonnant de voir le score rester nul et vierge à la pause, en dépit d'une occasion de Sakho qui ne trouvait pas le cadre sur un coup franc de Rothen (42e).



Le réveil trop tardif de Paris



Au retour des vestiaires, Paris revenait avec les mêmes intentions. Les Rennais se signalaient par des frappes lointaines de Thomert (48e, 54e) ou Cheyrou (61e) sans danger pour Landreau. Le Guen procédait à un changement à l'heure de jeu avec l'entrée de Kezman à la place de Giuly visiblement touché. Dans la foulée, se situait peut-être le tournant de ce match. Sur un centre venu de la droite, Luyindula se détendait de belle manière mais Douchez claquait le ballon. L'action se poursuivait, Clément sollicitait de nouveau le portier rennais qui déviait sur Luyindula, lequel trouvait le poteau (62e) !



Un tournant car Jérôme Leroy trouvait la faille quelques minutes plus tard avec l'aide de Sakho qui déviait le tir de l'ancien Parisien, ce qui prenait à contre-pied Landreau (0-1, 65e). Premier but parisien encaissé depuis un mois en championnat et pauvre Mamadou Sakho déjà auteur d'un csc la saison dernière à… Rennes. Cela obligeait les locaux à se découvrir. Mais ni Luyindula (66e), ni Armand (69e), ni Clément (74e), pourtant auteur d'un bel enchaînement, ni Sessegnon (80e) ne parvenaient à égaliser. Les Parisiens se montraient bien trop brouillons dans leurs offensives et exaspéraient le Parc. Mais ils pressaient dans le dernier quart d'heure avec pas mal de situations intéressantes, Luyindula manquant d'un cheveu un centre de Ceará (84e) et Makelele obligeant Douchez à la claquette (85e).



Paris se sera réveillé trop tard et s'incline sans gloire.



» Paris est à sa place et c'est même flatteur



Cette rencontre a encore souligné le manque de liant dans l'équipe. Après nous avoir fait espérer durant la période novembre –février, Paris montre son mauvais visage fait d'approximations en tout genre. Une troisième place était en jeu pour dépasser Lyon mais au vu du jeu complètement apathique du PSG ce dimanche après-midi, il ne mérite pas vraiment une place en Ligue des Champions où il ferait de la figuration.



Au niveau des satisfactions, rares sont ceux à avoir tiré leur épingle du jeu. On pourra citer pêle-mêle Ceará, auteur d'une bonne prestation à droite, et Sakho, très solide malgré son csc malheureux. Clément aura livré une prestation courageuse mais a de nouveau oublié de jouer vers l'avant, tandis que les incursions de Sessegnon ont enflammé un peu la fin de partie sans qu'elles ne se soient révélées décisives.



Désormais, qu'attendre de ce club ? Qu'il termine quatrième et que tout le staff s'en contente semble être la réponse. Mais Toulouse et Lille n'ont pas dit leur dernier mot et une réaction est attendue du côté du Mans dans dix jours…






VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

1 commentaire

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 04/05/09 à 12h59

    Encore une occasion de perdue le PSG n'est pas au RDV pour le championnat.

L'AGENDA

Annoncez votre événement