This page is not available in your language, please, choose yours

Le mans : avis adverse (avant-match)

Publié le 12 mai 2009
Le Mans : Avis adverse (Avant-match)

Mercredi, le PSG se confrontera au MUC 72 pour le compte de la 35e journée de L1. L'occasion pour PlanetePSG.com d’interroger un supporter adverse sur le forum officiel du club sarthois...

Ce mercredi, le PSG s’en ira défier les joueurs du MUC 72 au stade Léon Bollée. Ce match marquera les débuts d’Arnaud Cormier, troisième entraîneur manceau de la saison après les départs de Bertucci et Jeandupeux. Que sais-tu de ce nouveau venu ?



Guiyom - Arnaud Cormier est assez apprécié ici, c'est un membre jeune (33 ans) faisant partie du staff depuis longtemps et ayant travaillé avec Hantz, puis Garcia la saison dernière. Il a vécu une intersaison mouvementée, puisque Garcia avait demandé l'arrivée de son propre adjoint, reléguant Arnaud dans un placard, avant que Rudi nous tire une balle dans le pied en partant à Lille quinze jours plus tard, nous laissant sans entraîneur en pleine préparation d'avant saison. Un événement durement ressenti et que je garde en travers. Pour tout ça, je suis content de la chance laissée à Arnaud, une belle revanche personnelle pour lui, je n'oublie pas non plus qu'il était le coach au stade de France en 2004, lors de la victoire en Coupe Gambardella. Il connaît très bien le groupe, j'espère qu'il saura bien le composer et imposer ses choix pour aller chercher les quelques points nécessaires à notre maintien.



De pareils remaniements ne cacheraient-ils pas des problèmes plus profonds au sein du club ?



Guiyom - Il est vrai que ce changement à quatre journées de la fin est surprenant, et peut être dangereux. Nous ne sommes pas encore maintenus et il faut faire attention. Trois entraîneurs en un an, cinq en trois ans, c'est forcément un peu bizarre. Cette saison est réellement une saison de transition... mais vers quelle destinée ? Là est la question. J'espère la relance d'un grand projet sportif, accompagnant la montée administrative du club (nouveau centre, stade MMArena en 2010).



Sur le terrain, en tous les cas, l’exercice en cours ne restera pas gravé dans les mémoires mancelles. Quinzième, le MUC ne s’est pas relevé de la vague de départ survenue l'été dernier. A ton avis, la survie financière du club passe-t-elle forcément par la vente des meilleurs éléments à chaque intersaison ?



Guiyom - N'oublions pas que le MUC n'a pas cinquante titres à son palmarès, donc une saison passée en Ligue 1, la quatrième pour nous, est déjà un beau moment. Maintenant, comme je le disais, on vit une saison difficile, de transition. Espérons qu'on saura bien rebondir en poursuivant le projet, avec d'autres nouvelles petite perles à venir et le retour d'une équipe ambitieuse sur le terrain. La survie financière passe par de nouveaux investissements, le stade nous aidera bien. En attendant, oui, nous devons vendre nos meilleurs éléments, comme tout club formateur. Mais ce n'est pas une honte, je trouve ça assez valorisant et c'est toujours agréable de voir les gros devoir payer au prix fort pour nos jeunes pousses : on en tire une certaine fierté.



Suis-tu encore le parcours d’un certain Stéphane Sessegnon, transféré du Mans au PSG ? Ce milieu de terrain est-il taillé pour jouer dans un grand club européen ?



Guiyom - Bien sûr, tout comme je suis le parcours de Romaric à Séville, de Grafite à Wolfsburg ou de Yebda à Benfica. Sessegnon a fait de très bons débuts, je l'ai observé au Parc contre Sochaux où j'ai vu l'amour des supporters parisiens pour lui, ça ne m'a pas étonné, "Steph'" est un super joueur, dynamique, qui pèse sur une défense, un profil qui nous manque cette année. Vous qui criiez à l'arnaque en juin dernier au moment de payer, vous redoutez son départ à présent ! Sa seule faille reste son mental, il est un peut trop prétentieux et supporte mal les sollicitations. On l'a vu l'an dernier en fin de saison.



En parlant de son club actuel, le PSG, quelle place les Parisiens occuperont-ils au terme de la 38e journée ?



Guiyom - La quatrième, car vous avez raté trop d'occasions de dépasser les Lyonnais. Je pense que c'est trop tard, votre banc était trop faible pour espérer mieux.



Quoi qu’il advienne, l’entraîneur Paul Le Guen quittera ses fonctions à la fin de ce championnat. Que penses-tu de son travail effectué sur le banc parisien ?



Guiyom - Difficile de le juger, c'était catastrophique l'an dernier, j'ai vraiment cru que Paris allait descendre. Cette saison, il avait un onze pour aller dans le top 4, et il l'a fait, je pense que l'effectif était trop limité pour avoir mieux.



Enfin, aurais-tu un pronostic pour demain ?



Guiyom - Il y a trois ans, le MUC avait assuré son premier maintien dans l'élite par une belle victoire au Parc, 1 à 0. J'espère vivre la même chose pour pousser un gros ouf de soulagement et me préparer pour la dernière saison à Bollée (Le MUC prendra ses quartiers à la MMArena à partir de l'été 2010). Un nul ne serait pas mal non plus, mais j'espère qu'on jouera pour la gagne !



Merci à "Guiyom" pour sa promptitude et bon match à lui.




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement