This page is not available in your language, please, choose yours

Ligue 1 : paul le guen - "une grande déception"

Publié le 1 juin 2009
Ligue 1 : Paul Le Guen - "Une grande déception"

Le journal Le Parisien avait recueilli les derniers propos de Paul Le Guen en tant qu'entraîneur du Paris Saint-Germain suite au match face à Monaco (0-0) lors de la 38è journée de Ligue 1.

Le natif de Pencran tire un bilan sur la saison du club, qu'il juge "bonne" mais non "récompensé". "On finit 4e ex-aequo, mais 6e à cause du goal-average. C'est une grande déception ce soir. Cela tient à un but, mais sans doute à un peu plus aussi. Même si on a fait beaucoup d'efforts ce soir, peut-être qu'on n'a pas réussi à aller chercher ce soupçon de réussite. Mais je suis très déçu pour le club, pour les joueurs, qui ont cru à un moment lutter pour la C1, et qui terminent à la plus mauvaise place ce soir".



C'est donc Toulouse et Lille qui obtiennent un billet pour l'Europa League, grâce à une meilleure différence de buts.



Paul Le Guen ne souhaitant pas s'énerver est resté lucide sur le bilan du PSG : "Moi j'assume, mais je ne veux pas piquer une colère. Je trouve que c'est un petit peu gâché, mais je fais partie du bilan complet. J'assume tout jusqu'à la fin. On a fait malgré tout une bonne saison, même si je suis déçu. Je fais partie de l'échec de ce soir. Très honnêtement, pendant les deux ans et demi que j'ai passé avec le Paris SG, j'ai tenté de donner ce que je pouvais donner".



Concernant l'annonce de sa non-reconduction à la tête de l'équipe, Le Guen n'a pas souhaité s'étendre davantage à ce sujet : "J'ai dit ce que j'avais à dire la-dessus, moi j'étais prêt à attendre".



A propos de l'impression dégagée par les Parisiens sur le terrain malgré l'enjeu, l'ex entraîneur du club de la capitale met ce manque d'agressivité sur le dos des évènements : "C'est vrai qu'on jouait une qualification, un match décisif, mais l'état d'esprit, l'influx, sont des choses qu'on peut susciter. Mais c'est difficile à obtenir après ce qu'on a vécu le dernier mois".



Pour finir, Le Guen affirme qu'il ne s'agit pas d'un "groupe fragile" mais d'un "groupe fragilisé" ce qui est "différent".




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement