This page is not available in your language, please, choose yours

Makelele - "rester dans les cinq premiers"

Publié le 2 juin 2009
Makelele - "Rester dans les cinq premiers"

La radio RMC a interrogé Claude Makelele afin de revenir sur la saison du PSG, l'échec européen et l'avenir du club.

Après l'ultime journée du championnat de France, le Paris Saint-Germain se retrouve 6e, dépassé au golaverage par Toulouse et Lille qui obtiennent un ticket pour l'Europa League. Le club se retrouve bredouille après avoir longtemps espéré une qualification en Ligue des Champions.



"Pour avoir encaissé tout ce qu’ils ont encaissé, je leur tire mon chapeau pour cette année, c’était difficile".



Le capitaine Claude Makelele admet que c'est une fin de saison "difficile mentalement et physiquement". Déçu, le joueur déclaré que "c'est du gâchis pour le groupe, nous méritions une qualification pour l’UEFA, pour le club et les supporters. Mais bon, il faut l’accepter".



Concernant le nombre incroyable de tournants manqués cette saison, Makelele avoue que le PSG est à sa place. Des adversaires comme Marseille et Toulouse avaient "une supériorité" que ce soit "au niveau de l'effectif, au niveau physique, technique".



Le groupe, si souvent valorisé pour sa solidarité a failli sur la fin : "La fatigue physique, mentale, un ras-le-bol de pas mal de choses nous ont fait négliger l’essentiel sur le terrain, nous n’avions plus de force. Lorsqu’il manque deux ou trois joueurs, cela se voit tout de suite. C’est dommage, il faut savoir corriger cela et partir d’un bon pied pour l’année prochaine".



Arrivé dans le but de préparer une année de transition, Makelele pense avoir réussi sa mission : "Oui, je pense. Notre groupe a un bon noyau. Depuis trois, quatre ans, on a jugé notre mental mais il ne faut pas oublier que c’est une jeune équipe". Une jeune équipe à laquelle le vétéran n'oublie pas de rendre hommage : "Pour avoir encaissé tout ce qu’ils ont encaissé, je leur tire mon chapeau pour cette année, c’était difficile".



"Nous ne pouvons faire qu’une meilleure saison l’année prochaine".



L'extrait de son autobiographie "Tout simplement" qui a le plus fait parler est cette phrase dans laquelle le Parisien parle de "nettoyer les saletés". Invité à s'exprimer, une fois encore, sur ces propos, Makelele a clarifié les choses : "Il faut qu’on aille tous dans le même sens pour qu’il ce qui est arrivé en fin de saison ne se produise plus. Je ne vise personne, il faut que le club ait un meilleur avenir. J’ai senti que l’équipe ne travaillait pas dans de bonnes conditions. Le club doit protéger l’équipe, il ne faut pas laisser la communication pourrir les joueurs. Ils doivent pouvoir jouer librement". Tout en rappelant le rôle d'un joueur de football professionnel : "Ce n’est pas leur boulot de faire de la communication, c’est d’être sur le terrain".



L'ancien joueur de Chelsea revient également sur ce qu'il s'est passé à la suite de l'annonce du départ de Paul Le Guen, lorsque Sébastien Bazin aurait déclaré au groupe : "S'il y a des problèmes, voyez Claude". Là encore, Makelele remet les pendules à l'heure : "Non, il faut remettre les choses dans leur contexte. Le jour où il a dit ça, il a aussi dit que Paul resterait toujours le patron jusqu’à la fin de la saison. Si les joueurs n’arrivaient pas à avoir Bazin, ils pouvaient simplement passer par moi car nous sommes amis, simplement pour que je les mette en contact. Mais heureusement dans ce sport j’ai pris l’habitude de prendre du recul. Tant que cela ne me gêne pas dans ma vie, cela me va".



A propos du départ de Charles Villeneuve, entériné par le conseil d'administration en février, le milieu de terrain avoue avoir vécu ce moment "difficilement" à cause de sa bonne entente avec lui : "C’est quelqu’un qui a fait énormément pour le club en très peu de temps. Notre relation a été très ouverte dès le départ, nous sommes partis rapidement dans le même sens pour le club".



Pour conclure, Makelele affirme qu'il "sera très difficile" pour le PSG de se mêler à la lutte entre Bordeaux, Marseille et Lyon mais qu'il faudra une "confirmation" tout en se montrant optimiste : "Mais nous ne pouvons faire qu’une meilleure saison l’année prochaine. Et cela consistera en particulier à rester dans les cinq premiers".




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : club, makelele, psg

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement