This page is not available in your language, please, choose yours

Bilan 08-09 : clément, une évolution à confirmer

Publié le 18 juin 2009
Bilan 08-09 : Clément, une évolution à confirmer

Element indispensable et auteur d'un but éminemment important contre Saint-Etienne lors de la saison précédente, Jérémy Clément n'était pourtant pas certain d'être titulaire en ce début de saison 2008/2009. Après quelques matches sur le banc, il a cependant récupéré sa place et aura disputé 52 matches. S'il a affiché son visage habituel, fait de combativité, de récupération et de courses, le milieu de terrain aura pris, durant une partie de la saison, une nouvelle dimension, se montrant meilleur dans le jeu offensif. Une attitude qui a quelque peu disparu en fin de championnat, mais que l'on espère revoir dès août.

» Parti pour être remplaçant



Après l’arrivée de Claude Makelele l’été dernier, Jérémy Clément se pose des questions sur son avenir dans la capitale. C’est, en tout cas, ce que des rumeurs laissent entendre. Car le joueur, lui, prolonge son contrat au début du mois d’août. Pourtant, il ne semble pas partir titulaire dans l’esprit de Paul Le Guen, ce que confirment les premières compositions d’équipe du Breton : si le milieu de terrain est titularisé à Monaco, il se retrouve sur le banc face à Bordeaux et à Sochaux. Mais son entraîneur décide de l’aligner à Caen, et Clément réalise un très bon match, dans un rôle un peu nouveau puisque c’est Makelele le milieu le plus défensif de l’équipe, obligeant Clément à forcer sa nature.



Du coup, le natif de Béziers est reconduit lors des matches suivants, jusqu’à la rencontre à Marseille, où Le Guen aligne une équipe en 4-3-3, avec succès puisque Paris l’emporte 4-2. L’ancien Lyonnais retourne donc sur le banc lors des deux matches suivants, puis retrouve sa place contre Lille. Auteur d’une prestation correcte, il est de nouveau titularisé au Havre et à Lyon, où il hausse son niveau.



» Une nouvelle attitude, plus offensive



Souvent critiqué pour son manque de précision dans les passes et, surtout, pour son manque de propension à jouer vers l’avant, Jérémy Clément semble montrer un nouveau visage en cette fin d’année 2008. Contre Le Havre - face à qui il est passeur décisif -, Auxerre, Twente ou Valenciennes, il se montre plus offensif qu’à l’accoutumée. Début 2009, il poursuit sur sa lancée et est récompensé face à Lens, en Coupe de la Ligue : entré en jeu à un quart d’heure de la fin, il inscrit le deuxième but du PSG, d’une frappe du droit. Il n’est pas loin de marquer à nouveau contre Caen, mais ce n’est que partie remise : incertain avant le match contre Saint-Etienne en raison d’une fracture de la main gauche, il tient sa place et inscrit le but de la victoire, de la tête.



En quelques semaines, Jérémy Clément semble donc avoir pris une nouvelle dimension. Travailleur infatigable, ratisseur de ballons, l’ancien milieu des Glasgow Rangers s’est amélioré dans le jeu offensif. Plus porté vers l’avant et plus précis dans ses transmissions, il fait davantage le lien entre la défense et l’attaque et améliore ainsi le jeu de l’équipe.



» Une retour en arrière en fin de saison



Cependant, comme pour l’équipe, les choses vont se compliquer. Très souvent aligné lors des matches de Coupe d’Europe et de Coupe de France, Clément l’infatigable commence pourtant à donner quelques signes de faiblesse physique, à l’instar de beaucoup de ses coéquipiers. En difficulté contre Rodez, il apparaît fatigué contre Lorient, trois jours plus tard, mais s’en tire bien. En revanche, contre Marseille et Toulouse, il sombre, comme toute l’équipe, même s’il n’est pas le plus à blâmer.



La coupure qui suit lui fait du bien, mais Jérémy Clément semble bel et bien fatigué en cette fin de saison. S’il réalise des prestations plus que correctes lors de ses derniers matches - à part, peut-être, contre Auxerre, où il est remplacé à la mi-temps, tant à cause de sa prestation que pour changer de système -, il se montre moins bon dans le jeu offensif que lors des mois précédents et semble se concentrer sur ses tâches défensives afin de mieux gérer ses efforts. Ainsi, en cette fin de saison, Clément semble revenir en arrière, au propre comme au figuré.



» Une évolution à confirmer



Doté d’un état d’esprit et d’un comportement exemplaires, Jérémy Clément est un joueur sur qui l’on peut compter. Il l’a encore montré cette année en ne lâchant jamais rien, même lors des périodes difficiles. Capable d’avaler de nombreux kilomètres, il a encore récupéré, cette saison, un grand nombre de ballons. Mais une évolution a eu lieu chez le milieu de terrain : là où il avait tendance à trop jouer derrière, Clément a changé d’attitude à partir de novembre et s’est montré plus offensif et entreprenant, comme son nouveau rôle le lui demandait. En effet, lui qui était le véritable milieu défensif de l’équipe la saison passée a dû apprendre à jouer plus haut et à montrer de nouvelles choses, afin que son duo avec Makelele soit davantage complémentaire.



Cependant, ce nouveau visage de l’ancien Lyonnais n’a duré qu’un temps : à partir du mois de mars, l’on a retrouvé un Clément plus « classique », certainement à cause de la fatigue et de l’accumulation des matches. Mais on en redemande, et l’on espère retrouver la saison prochaine le Clément plus offensif que l’on a pu voir à l’œuvre pendant quelques mois. Encore faudrait-il, il est vrai, qu’il demeure parisien. Aux dernières nouvelles, il semble qu’Antoine Kombouaré compte sur lui.



» Les stats de Clément cette saison :



- 52 matches joués (49 en tant que titulaire), 4 169 minutes disputées.

- 2 buts (dont 1 en Ligue 1), 2 passes décisives (toutes en Ligue 1).

- 4 cartons jaunes (dont 2 en Ligue 1).

- Moyenne annuelle PlanetePSG : 5,65.




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : bilan, clément, club

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement