This page is not available in your language, please, choose yours

Bilan 08-09 : mais aussi... (partie 1)

Publié le 23 juin 2009
Bilan 08-09 : Mais aussi... (Partie 1)

Sans beaucoup jouer, plusieurs membres de l'effectif ont participé à la saison du Paris Saint-Germain. Nous allons tout d'abord nous pencher sur les prestations de Loris Arnaud, Edel et Larrys Mabiala, avant de dresser, dans la deuxième partie, le bilan de la saison de Tripy Makonda, Jean-Eudes Maurice et Maxime Partouche.

» Arnaud : Une saison quasi-blanche



Loris Arnaud aura vécu une saison bien particulière. Barré par de nombreux attaquants, il ne fait pas partie du groupe parisien lors des premiers matches. Retenu pour le match aller face à Kayserispor, il joue ses premières minutes de la saison en Turquie. Le jeune attaquant ne réapparaît qu’un mois plus tard, contre Lorient en championnat. Entré en jeu à la 84ème minute, il devient le héros de la soirée en inscrivant, trois minutes plus tard, le troisième but parisien, synonyme de victoire. Cinq jours plus tard, il est titulaire en Coupe de l’UEFA face à Schalke 04, en compagnie de plusieurs autres jeunes de l’équipe. Positionné à gauche, il ne fait pas de miracles. Mais, surtout, il se blesse à un quart d’heure de la fin, suite à une mauvaise réception. Il est victime d’une rupture des ligaments croisés et externes du genou droit, et son indisponibilité est estimée à six mois.



Arnaud recommence à courir en février, avant de reprendre l’entraînement progressivement, en mars et en avril. Fin avril, il rejoue une mi-temps, avec l’équipe réserve, presque six mois jour pour jour après sa blessure. Fréquemment titulaire avec la réserve jusqu’en fin de saison, Arnaud marque une fois. L’attaquant aura en tout cas vécu une saison difficile, car amputée par une blessure grave. Cela ne l’a pas empêché de prolonger son contrat, il y a peu. Restera-t-il au club ou sera-t-il prêté ? La réponse dans les prochaines semaines…



Les stats d’Arnaud cette saison :

- 3 matches joués (1 en tant que titulaire), 95 minutes disputées.

- 1 but, aucune passe décisive.

- Aucun carton.





» Edel : Une doublure imperméable



Devenu doublure de Mickaël Landreau après le départ de Jérôme Alonzo l’été dernier, Apoula Edima Bete Edel devait certainement s’attendre à jouer quelques rencontres cette saison. Ce fut été le cas, et l’Arméno-Camerounais a disputé son premier match contre Nancy, en Coupe de la Ligue. Serein, il a assez peu de travail face aux Lorrains, et n’encaisse pas de but. Aligné quelques semaines plus tard face à Montluçon, en Coupe de France, le portier n’a quasiment aucun arrêt à effectuer mais réalise une bonne prestation grâce à ses interventions aériennes.



S’il ne jouera ensuite plus aucun match de coupes nationales, Edel sera aligné deux fois en Coupe de l’UEFA, à chaque fois au Parc des Princes et lors d’un match aller. Face à Wolfsburg, il est peu sollicité, tandis qu’il a peu plus de travail contre Braga et réalise notamment une très bonne sortie dans les pieds d’un attaquant adverse. En quatre rencontres, Edel n’aura pas encaissé le moindre but.



Les stats d’Edel cette saison :

- 4 matches joués (tous en tant que titulaire), 360 minutes disputées.

- Aucun but encaissé.

- Aucun carton.

- Moyenne annuelle PlanetePSG : 6.





» Mabiala : Quelques miettes... et un but



Devancé par Camara, Sakho, Traoré voire Bourillon dans la hiérarchie des défenseurs centraux, Larrys Mabiala a débuté la saison avec l’équipe réserve, dont il est l’un des piliers en défense. Profitant de la rotation instaurée par Paul Le Guen lors des matches de coupes, il est aligné au poste d’arrière droit à Monaco, en Coupe de la Ligue. Assez mal à l’aise à un poste qui n’est pas le sien, Mabiala est aligné en défense centrale lors de sa titularisation suivante, à Gelsenkirchen, en Coupe de l’UEFA. Malheureux, il marque contre son camp avant de passer latéral droit en seconde période, sans briller.



S’ensuit une longue période de disette pour Mabiala, très peu souvent retenu par Paul Le Guen. Jusqu’au début du mois de février, où le Breton le rappelle plus régulièrement dans le groupe, et le fait même jouer 18 minutes au total sur la double confrontation contre Wolfsburg. A Braga, Mabiala entre également en jeu, pour trois minutes. Puis, avec la blessure de Sakho et la suspension de Camara, le jeune défenseur est titularisé à Toulouse. Le PSG prend l’eau (1-4), mais Mabiala n’est pas le plus à blâmer, et inscrit même le seul but parisien de la rencontre. Egalement aligné la semaine suivante face à Nice, Mabiala réalise un match somme toute correct mais apparaît tout de même assez fébrile. Ce sera là sa dernière apparition de la saison. Et peut-être même la dernière de sa carrière avec le PSG, puisque le défenseur central a signé à Nice pour quatre ans.



Les stats de Mabiala cette saison :

- 7 matches joués (4 en tant que titulaire), 358 minutes disputées.

- 1 but, aucune passe décisive.

- 1 carton jaune, aucun carton rouge.

- Moyenne annuelle PlanetePSG : 4,25.





Retrouvez, dans notre deuxième partie, le résumé de la saison de Tripy Makonda, Jean-Eudes Maurice et Maxime Partouche.




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement