This page is not available in your language, please, choose yours

Bilan 08-09 : décembre - paris euphorique

Publié le 1 juillet 2009
Bilan 08-09 : Décembre - Paris euphorique

En attendant la reprise de l'entraînement et les nombreux matches amicaux que va disputer le club parisien, PlanètePSG vous propose de faire une rétrospective sur la saison du PSG. Voici le cinquième volet avec un mois de décembre quasiment parfait.

» Les préparatifs



Paris semblait enfin avoir trouvé son équilibre. Après un mois de novembre plutôt bon au niveau des résultats, le PSG se classait 5ème et espérait encore mieux. Tous les voyants étaient au vert mais il fallait encore gérer deux compétitions : la Ligue 1 et l'UEFA.



» Les performances



A Manchester, face à City, Le Guen décide d'aligner Sakho en latéral gauche et titularise le duo Luyindula-Kezman, Pancrate évoluant à droite. La première mi-temps sera difficile mais Paris tient bon. A l'heure de jeu, la sortie d'Elano et les entrées de Giuly et Hoarau permettent aux Parisiens d'être plus menaçants. Ils se créeront un grand nombre d'occasions sans pouvoir les convertir. Un 0-0 qui oblige le club de la capitale à gagner par un écart conséquent lors du dernier match de groupe face à Twente.



Mais auparavant, il faut gérer au mieux le championnat. Face au Mans, tout le monde est sur le pont pour en découdre. Hoarau ouvrait le score sur un beau travail de Sessegnon, mais Cerdan égalisait dans la foulée. Le Réunionnais en rajoutait une couche sur un beau une-deux avec Giuly, avant que Luyindula, entré en jeu à un quart d'heure de la fin, ne clôture la marque. Un match solide qui signait la montée en puissance du club parisien.



A Auxerre, Paris continuait sur sa lancée. En 20 minutes, l'affaire était pliée grâce à un doublé de Sessegnon, dont un deuxième but somptueux après un slalom de toute beauté. Même si l'AJA réduira le score en fin de match, cela n'empêchera pas les Franciliens de pouvoir fêter ce beau succès avec leurs supporters. Paris commence à faire de nouveau peur…



Mais le meilleur est à venir ! Face à Twente, c'était l'heure de vérité pour le PSG. Pour se qualifier pour les 16es de finale de la Coupe UEFA, il fallait vaincre Twente par un écart supérieur à celui de Santander face à City. Pendant toute la soirée, ce sera un chassé-croisé entre les deux stades. A chaque fois que les hommes de Le Guen marquaient, les Espagnols les imitaient. A la mi-temps, Paris menait 2-0, grâce à Luyindula et Sessgnon, mais Santander également. Kezman avait la balle du 3-0 mais ratait son penalty à l'heure de jeu. Le Serbe se rattrapera à sept minutes de la fin en reprenant victorieusement un centre bien enroulé de Ceará. Le suspense était alors à son comble, Santander menant également 3-0. Paris devait pousser pour en marquer un quatrième sous les encouragements de Le Guen. L'ambiance dans le Parc était électrique et rappelait les plus belles heures européennes. Sur le côté, un Néerlandais perdait le cuir sous la pression de Giuly. Ce dernier lançait alors Luyindula à la limite du hors-jeu qui, après une feinte subtile devant le portier de Twente, poussait le cuir au fond ! Le Parc chavirait dans un délire indescriptible. Les remplaçants parisiens rejoignaient même leurs coéquipiers au pied du Virage Auteuil ! Un grand moment pour Paris qui s'imposait 4-0. City ayant réduit le score à Santander (3-1), cela confortait encore plus la qualification du club de la capitale pour les 16es de finale de la Coupe UEFA. Une soirée riche en émotions, la plus belle sans doute de la saison…



Peut-être l'esprit encore à ce match, les Parisiens devaient en remettre une couche face à Valenciennes afin de partir en vacances sereinement. Hoarau ouvrait le score sur un bel enchaînement contrôle poitrine et reprise de volée. Mais Mater égalisait dès la reprise. Paris poussait et trouvait la faille par Rothen, qui reprenait une frappe de Sessegnon mal repoussée par Penneteau. Venait alors le tournant du match. Sessegnon fusillait la cage de Penneteau des 30 mètres. Un missile qui s'écrasait sur la barre avant de franchir la ligne. Mais l'arbitre de la rencontre ainsi que son assistant n'ont pas vu cela et le jeu se poursuivait. Les dernières minutes étaient difficiles et, profitant de la baisse de régime générale, VA égalisait par Tiéné. Un mauvais résultat qui empêche Paris de grimper plus haut.



» L'ambiance



Malgré ce dernier match qui laisse pas mal de regrets, Paris est dans d'excellentes dispositions. Ayant bien mieux terminé l'année 2008 qu'il ne l'avait commencé, le PSG peut nourrir pas mal d'ambitions pour la deuxième partie de saison. A condition de miser sur la stabilité, ce qui ne sera pas le cas…




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : bilan, club, décembre

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement