This page is not available in your language, please, choose yours

Bilan 08-09 : janvier-février - au top mais...

Publié le 3 juillet 2009
Bilan 08-09 : Janvier-Février - Au top mais...

En attendant la reprise de l'entraînement et les nombreux matches amicaux que va disputer le club parisien, PlanètePSG vous propose de faire une rétrospective sur la saison du PSG. Voici le sixième volet avec un début d'année 2009 plutôt porteur d'espoirs.

» Les préparatifs



La trêve hivernale est passée et les Parisiens sont prêts à en découdre. Sakho veut "poursuivre sur la bonne lancée", Landreau estime que "Janvier est décisif" et Le Guen veut "rester à la lutte". La calendrier est plutôt favorable lors de ces deux premiers mois de l'année, hormis les rencontres face à Bordeaux. Mais c'est en coulisses qu'il se passera le plus de choses...



» Les performances



Après un tour de Coupe de France bien géré et gagné face à Montluçon (0-1), but de Sessegnon, une autre paire de manches attendait les Parisiens la semaine suivante. A Bordeaux, il s'agissait de "frapper un grand coup" dixit Stéphane Sessegnon. Mais hormis une grosse occasion de Giuly d'entrée, les joueurs de la capitale ne vont pas exister, dépassés par le défi physique imposé par les Girondins. Une défaite qui fait mal, 4-0 dont un chef d'œuvre de Gourcuff. Le Guen parlera d'une "rencontre bizarre". Mais ce revers souligne les limites encore de l'effectif parisien…



Pour se regénérer, rien de tel qu'une bonne rencontre de Coupe. Paris a l'habitude de bien négocier ces matches et ne dérogera pas à la règle face à Lens dans une partie d'une saveur particulière. Alors que l'on parle encore de l'affaire de la banderole, les supporters ne se laisseront pas intimider par le battage médiatique et seront exemplaires dans leurs encouragements. Un stade presque plein, le PSG s'impose 2-0, grâce à un csc de Sidi Keita et un but de Clément.



Viennent alors ensuite les premiers soubresauts de la saison. Soucieux d'avoir les moyens de continuer à construire une grande équipe, Charles Villeneuve s'interroge sur les intentions de Colony Capital et veut prendre du galon. Dans une lettre envoyée aux actionnaires et administrateurs du club, il développe ses revendications. Mais une fuite permettra à cette lettre d'être publiée le jour de PSG-Sochaux, dans le journal "Le Parisien". C'est donc le flou total et on pense alors que Villeneuve s'est sabordé. L'atmosphère est nauséabonde mais les Parisiens parviendront à battre Sochaux (2-1) grâce à deux buts de Hoarau, sur penalty, et Luyindula. Mais on en est qu'aux prémices de la crise naissante au sein du club parisien…



Giuly ne cache pas son étonnement au vu de la situation. Lui qui a laissé sa place de titulaire à Luyindula, aux côtés de Hoarau, ne semble pas voir d'un bon œil ce départ programmé de Villeneuve. La démission du président du PSG est entérinée le 3 février. Sébastien Bazin lui succède. Entre temps, Paris a fait le métier à Ajaccio (0-3), grâce à un doublé de Kezman et un but de Traoré. Une bonne nouvelle arrive par la suite avec la prolongation de contrat de Sakho. Paris ne semble pas perturbé pour le moment par le contexte bouillant au sommet de la hiérarchie du PSG et s'impose encore face à Caen (2-0), grâce à Luyindula et Hoarau.



Paris retrouve ensuite Bordeaux le 4 février, en demi-finale de la Coupe de la Ligue. Livrant un match bien plus satisfaisant qu'un mois auparavant, les Parisiens s'inclineront malgré tout face au réalisme bordelais (0-3). Mais le fait du match restera l'occasion ratée par Kezman, seul face à Valverde, alors que le score en était qu'à 0-1. Une minute plus tard, Le Guen le remplace par Pancrate. Le Serbe, fou de rage et dépassé par les sifflets, jettera son maillot sans même saluer son remplaçant et ira directement aux vestiaires. Il présentera ses excuses mais cela ne suffira pas et il sera mis à pied 15 jours. Un fait qui ne va pas aider à apaiser l'ambiance…



Mais preuve du caractère de l'équipe, les Franciliens vont trouver les ressources pour continuer à enchaîner les bons résultats. A Nantes (1-4) et face à Saint-Etienne (2-1), les coéquipiers de Makelele livreront deux bonnes prestations et obtiendront deux succès mérités. Cela même si lors du match face aux Verts, Makelele, tacle les deux pieds décollés sur Benalouane, et Sessegnon, auteur d'un léger coup de tête sur Matuidi, frôlent l'expulsion. Ils seront plus tard suspendu respectivement deux et trois matches par la Commission de Discipline. Paris n'en est plus à une sanction démesurée près…



Entre temps, en UEFA, face à une bonne équipe de Wolfsburg, Paris affiche un bel état d'esprit malgré quelques changements opérés. Hoarau, de deux beaux coups de tête (2-0), permettra à son équipe de prendre une sérieuse option sur la qualification. Qui sera acquise au retour (1-3), non sans avoir souffert durant les vingt premières minutes. Luyindula, par deux fois, et Rothen seront les buteurs du soir.



En championnat, Paris lâche du lest à Grenoble (0-0) mais se positionne toujours derrière le leader, Lyon.



» L'ambiance



Tant en championnat qu'en UEFA, les feux sont au vert. Deuxième en L1, Paris est qualifié pour les huitièmes de la Coupe UEFA, tout cela avec un groupe restreint. Le pari de Le Guen de faire tourner en coupe d'Europe semble en voie d'être réussi mais la fin d'hiver sera difficile. Un mois de mars cauchemardesque attend le club parisien et les différentes ambitions des uns et des autres s'enfuiront lentement mais sûrement…




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement