This page is not available in your language, please, choose yours

Exclu : interview d'abdelaziz barrada (partie ii)

Publié le 7 juillet 2009
Exclu : Interview d'Abdelaziz Barrada (Partie II)

Dans cette deuxième et dernière partie de l'interview, Abdelaziz Barrada, vingt ans, se livre à un exercice d'auto-évaluation, puis détaille sa relation aux médias. Sans oublier d'évoquer son club de coeur, le PSG, avec lequel il désirerait mener à bien sa carrière.

Puisque nous venons d'aborder, lundi, le thème de la jeunesse : vous rendiez-vous au Parc des Princes dans votre adolescence ?



Oui, j’assistais souvent à des matches au Parc des Princes. Pour des questions d’argent, je prenais place la plupart du temps en Tribune A (Près du virage Boulogne, ndlr). J’avais les yeux grand ouverts à la vue de Ronaldinho.



Votre plus beau souvenir en tant que supporter ?



Sincèrement, ce n’est pas facile d’en détacher un ! J’ai bien aimé la finale contre Marseille au Stade de France (Victoire 2-1 du PSG en Coupe de France 2006, ndlr).



Etant enfant, aviez-vous un joueur comme modèle ?



Quand j’étais enfant, je m’inspirais de Zinedine Zidane. Et, plus récemment, je prenais un peu Nasri pour exemple, lorsqu’il s’est révélé en L1. Son style de jeu me séduisait.



Si vous aviez à relever le nom de personnes déterminantes dans votre parcours…



Paul Le Guen et Bertrand Reuzeau (Coach de la réserve du PSG, ndlr).



On considère votre polyvalence au milieu de terrain comme l’une de vos qualités majeures, auriez-vous néanmoins une place favorite ?



Je préfère jouer en soutien des attaquants. Pour autant, ça ne me dérange pas de jouer à droite, à gauche, ou en milieu récupérateur. Je ferai ce que l’entraîneur attendra de moi, je ne suis pas exigeant de ce point de vue-là.



Dans quels domaines estimez-vous avoir le plus progressé ?



C’est physiquement que j'ai fait le plus de progrès. Je pense que j’ai énormément gagné en puissance, j’ai pris de la masse. Maintenant, je m’engage plus facilement dans les duels, alors qu’à mon arrivée au PSG, je ne gagnais aucun duel aérien, et peu de face-à-face. J’associe en partie mes progrès dans ce domaine à Bertrand Reuzeau et à son choix de me placer au poste de milieu récupérateur.



A l’inverse, dans quels domaines vous jugez-vous le plus perfectible ?



Tout d'abord, mon jeu de tête. Je peux aussi améliorer ma vitesse et ma vivacité, car j’ai perdu sur ce plan depuis ma blessure. Il va falloir que je travaille.



Une fois hors des terrains, menez-vous encore l’existence d’un jeune de vingt ans ordinaire ?



Oui, ça va, car je côtoie l’équipe première depuis quelques mois seulement. Heureusement pour moi, je ne suis pas quelqu'un de connu, à part peut-être en Seine-et-Marne. Cette absence de célébrité me préserve.



Mais avez-vous déjà eu l'occasion de mesurer un tant soit peu votre notoriété ?



Non, je n’en ai jamais vraiment eu l’occasion.



Etes-vous sensible à la presse et à ce que les médias disent sur votre compte ?



Pour l’instant pas du tout, pour la simple et bonne raison qu’ils ne parlent pas de moi. De toute façon, ce qui prime, c’est ce que le coach dira de moi.



Lisez-vous malgré tout les journaux ?



Je parcours très régulièrement L’Équipe et, tous les soirs, je surfe sur le site officiel du PSG ainsi que sur PlanetePSG.



Nous sommes flattés d’apprendre que vous fréquentez PlanetePSG. En règle générale, quelle idée vous faites-vous des sites alternatifs sur le PSG ?



Je connais uniquement PlanetePSG. J’apprécie beaucoup ce site, et je ne suis pas le seul joueur du PSG à le consulter. Je me rappelle encore un article que vous aviez vous-même titré, en me citant, "Barrada : Être titulaire indiscutable au PSG"... Eh bien, le lendemain, à l’entraînement, mes partenaires n’ont pu s’empêcher de me taquiner à ce sujet ! (rires)



Pour un joueur de votre âge, la gestion des aspects extra-sportifs d’une carrière ne doit pas être aisée au quotidien. Suivez-vous les conseils d'un agent ou seulement ceux de vos proches ?



Des deux, mais plus de mes proches. J'écoute beaucoup mes trois frères. Mon agent est, quant à lui, une connaissance de longue date, il me suit depuis très longtemps.



Enfin, de vous à moi, quel serait votre plan de carrière idéal ?



Effectuer toute ma carrière au PSG. Comme il m'est déjà arrivé de le dire, je rêve de devenir un titulaire indiscutable à Paris. Ce serait magnifique de fouler la pelouse du Parc tous les quinze jours.



En dernier lieu, j'aimerais encore ajouter une chose : je tiens à saluer tous les habitants de Champbenoist et les habitués du "synthé". Ils se reconnaîtront.



Interview réalisée par Adrien Pécout en exclusivité pour PlanetePSG.com.



Notre site remercie chaleureusement Abdelaziz Barrada et lui souhaite une bonne continuation sous le maillot du PSG.




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement