This page is not available in your language, please, choose yours

Fiorentina 0-3 psg

Publié le 29 juillet 2009
Fiorentina 0-3 PSG

Au terme d'une partie maîtrisée face à une faible Fiorentina, le PSG s'est imposé 3-0 au stade Artemio-Franchi. Erding, Giuly et Luyindula sont les buteurs parisiens. Les joueurs de la capitale ont semblé bien en jambes et montent en puissance. De bon augure...

» Composition du PSG :



PSG : Coupet – Ceará (Jallet, 64e), Bourillon, Sakho (Traoré, 64e), Armand – Giuly (Chantôme, 64e), Makélélé (cap.) (Ngoyi, 64e), Clément, Sessegnon - Luyindula, Erding (Kezman, 53e).



» Première période : Maîtrise parisienne, première pour Erding



Sous les 36°C dans le stade Artemio-Franchi, les Parisiens et Erding allumaient la première mèche mais la frappe du Franco-Turc était bien déviée par le vigilant Frey (6e). En essayant de jouer le plus vite possible vers l'avant, avec un jeu à une touche de balle parfois, les Franciliens maitrisaient le cuir face à des locaux opérant en contres. Sur l'un d'eux, un long ballon était envoyé vers Gilardino. Bourillon était tout près de tromper son propre gardien, ce qui n'était pas sans rappeler les mésententes entre Camara et Landreau, mais Coupet revenait en catastrophe pour repousser le danger. Sur le corner, Vargas tentait sa chance à l'entrée de la surface mais Coupet s'interposait (15e).



Le ballon circulait bien côté Paris et Sessegnon, à la suite d'une belle action devant Comotto, voyait sa frappe du gauche heurter le poteau (16e) ! Paris obtenait enfin la récompense de ses efforts suite à un ballon chipé par Erding dans les pieds de Gamberini. L'attaquant filait au but, dribblait Frey et ouvrait le score dans un angle fermé (0-1, 25e) ! Très belle première réalisation du numéro 11 parisien qui justifiait la maîtrise parisienne. La "Fio" tentait de réagir mais Vargas ne cadrait pas sa tentative (29e).



Le jeu des Parisiens penchait beaucoup à gauche car Giuly semblait en manque de repères côté droit. Ayant une préférence pour l'axe, l'ancien Monégasque allait en faire la démonstration. Le lutin s'échappait sur un ballon parfaitement dosé de Ceará et trompait Frey après une petite feinte au préalable (0-2, 34e) ! Un premier acte bien ficelé pour Paris qui s'achevait sur une nouvelle grosse opportunité. L'ouverture somptueuse d'un Bourillon très appliqué trouvait Luyindula à la limite du hors-jeu mais Frey repoussait la tentative de l'attaquant parisien (39e).



» Deuxième période : Luyindula conclut l'affaire



Chose étonnante à la mi-temps, Kombouaré demandait à ses joueurs de rester sur la pelouse afin d'éviter le long chemin menant aux vestiaires. Les consignes de l'entraîneur parisien étaient donc données sur le terrain, avant d'entamer une deuxième période sans changement côté visiteur.



La Fiorentina revenait beaucoup plus concernée en seconde période mais le Magicien allait changer la donne de ce début de second acte. Giuly récupérait un ballon dans son camp et laissait le loisir à Luyindula de lancer Sessegnon. Ce dernier débordait littéralement Comotto avant de s'infiltrer dans la surface et servir sur un plateau Luyindula qui n'avait plus qu'a pousser le cuir au fond (0-3, 50e) ! Superbe action du Béninois qui montre bien qu'il est déterminant dans le jeu offensif du club de la capitale.



Erding, pas encore à 100%, cédait alors sa place à Kezman à la 53eme minute. Le Serbe se signalait par une frappe cadrée sans danger pour le portier adverse (63e).



Kombouaré procédait à plus de changements autour de l'heure de jeu avec les entrées de Jallet, Ngoyi, Traoré, Chantôme à la place respectivement de Ceará, Makelele, Sakho et Giuly. Paris passait alors en 4-3-3, avec un trio Ngoyi-Clément-Chantôme, Luyindula se décalant à droite en attaque. Ces changements perturbaient un peu les Parisiens qui perdaient de leur superbe. Les locaux tentaient de construire mais leur motivation n'était pas flagrante, à l'image de cette frappe de Kuzmanovic complètement ratée (75e). La défense parisienne était néanmoins vigilante et les tacles ravageurs d'Armand ou encore Traoré annihilaient quelques offensives adverses. Jovetic, auteur d'une très belle entrée, voyait quant à lui sa frappe échouer à quelques centimètres du poteau parisien (84e). Paris s'impose donc 3-0, une véritable correction pour la Fiorentina à domicile même si ce n'était qu'un match amical.



» Une équipe parisienne bien au point



On a pu apercevoir quelques belles séquences de jeu au cours de ce match. Les joueurs semblent bien en place même s'ils se connaissent pour la plupart. Mais les différents changements apportés par Kombouaré n'ont pas perturbé l'effectif. Même si on peut douter de la motivation totale de la "Fio", quelques satisfactions sont venues agrémenter cette partie comme la prestation du détonateur Sessegnon. Côté gauche, il n'a pas semblé perdu et a enrhumé Comotto à plusieurs reprises. Devant lui, Luyindula et Erding ont crée de beaux mouvements, le deuxième nommé ayant été buteur malgré une forme physique pas encore optimale. Clément a encore du mal dans son jeu vers l'avant et c'est Makelele qui a semblé être le dépositaire du jeu parisien. En défense, bonne prestation de Bourillon qui a brillé par son placement et son jeu de tête. Enfin, pas grand-chose à dire sur les entrées en jeu, si ce n'est que Kezman a encore raté pratiquement tout ce qu'il a entrepris…



Un grand week-end attend désormais le PSG. Comme en 2007, le club parisien dispute l'Emirates Cup à Londres et affrontera les Glasgow Rangers samedi et l'Atletico Madrid dimanche. Comptes rendus à suivre sur notre site dès la fin des matches !




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement