This page is not available in your language, please, choose yours

Valenciennes : une victoire dans la douleur

Publié le 22 août 2009
Valenciennes : Une victoire dans la douleur

Le Paris Saint-Germain a décroché un précieux succès à Valenciennes (3-2), pour le compte de la troisième journée de Ligue 1. Parfois malmenés par les Nordistes, les joueurs de la capitale ont marqué par Luyindula, Erding et Jallet.

PSG : Kombouaré a reconduit la même formation que face au Mans, à savoir un 4-4-2 avec Luyindula et Erding devant.

Valenciennes : Equipe disposée en 4-3-3 avec le trio Ben Khalfallah - Samassa - Danic en attaque.



» Une première mi-temps maîtrisée, un avantage mérité



Les deux équipes rentrent bien dans la rencontre, et chaque duel est âprement disputé. Valenciennes allume la première par l’intermédiaire de Ben Khalfallah, dont le coup franc direct n’inquiète pas Coupet (8ème minute). Le PSG répond par Giuly, dont la tentative lointaine est trop écrasée (11ème). Deux minutes plus tard, le même Giuly, bien lancé en profondeur, centre pour Sessegnon, qui reprend difficilement de volée et n’inquiète pas outre-mesure N’Dy Assembé. Si Valenciennes possède le plus souvent le ballon, les Nordistes ne parviennent pas à se montrer dangereux, et c’est au contraire le PSG qui se crée des occasions. Sur un coup franc de Sessegnon, Erding reprend de la tête mais n’inquiète pas le portier adverse (20ème). Puis, sur un centre, Luyindula est retenu dans la surface par Gomis, mais l’arbitre ne dit rien…



Peu après la demi-heure de jeu, Paris accélère. Après un une-deux avec Erding, Luyindula frappe mais N’Dy Assembé se détend et sauve les siens (32ème). Mais le duo parisien ne se décourage pas : décalé par Makelele, Clément trouve Luyindula à l’entrée de la surface. Celui-ci transmet à Erding, qui lui remet intelligemment et permet à Peguy Luyindula de se retrouver seul face au portier valenciennois et de l’ajuster (0-1, 35ème minute). Paris se voit ainsi récompensé de ses efforts. Dans la minute suivante, les joueurs de la capitale sont proches d’aggraver le score mais Erding, bien lancé en profondeur, bute une nouvelle fois sur N’Dy Assembé.



Après une mi-temps plutôt bien maîtrisée, Paris rentre donc aux vestiaires avec un avantage mérité.



» Une seconde période plus chaotique, mais la victoire est au bout



Menés à la marque, les Valenciennois reviennent sur le terrain avec la ferme intention de faire souffrir les Parisiens. Danic est le premier à inquiéter Coupet, qui repousse la frappe du milieu offensif (49ème). Intenable, le Nordiste met ensuite le feu dans la défense et sert Sanchez, qui oblige une nouvelle fois Coupet à s’employer. Paris souffre, donc, mais parvient à de rares reprises à se donner de l’air sur des contres. C’est le cas lorsque Traoré lance en profondeur Erding, qui profite d’une double erreur de Bong et de N’Dy Assembé pour aggraver le score (0-2, 56ème minute).



A 2-0, VA est-il assommé ? Assurément, non. Et les Nordistes vont le prouver : sur un coup franc direct, Tiéné enroule superbement sa frappe et bat Coupet (1-2, 59ème minute). Dans la foulée, Kombouaré effectue son premier changement et remplace Giuly par Hoarau, qui va donc jouer ses premières minutes en match officiel cette saison. Après ce but encaissé, le PSG tente de réagir : Hoarau sert Sessegnon, qui s’enfonce dans la surface et frappe du gauche. N’Dy Assembé repousse, Luyindula suit mais rate son tir (64ème). Dommage, car l’occasion de se mettre à l’abri était belle… D’autant que les Valenciennois se montrent menaçants, bien aidés par les maladresses des Parisiens, peu rassurants, bien moins bons qu’en première période, placés plus bas et incapables de garder le ballon plus de quelques secondes. Afin d’apporter du sang frais à son équipe, Kombouaré remplace ainsi Luyindula par Jallet (71ème) puis Erding par Chantôme (79ème). Paris va un peu mieux, et sur un contre, Sessegnon sert parfaitement Jallet, qui frappe en force et trompe le portier valenciennois (1-3, 84ème minute). Dans la foulée, Chantôme, à l’entrée de la surface, oblige N’Dy Assembé à s’employer, sur une belle frappe enroulée du droit.



Mais Valenciennes, très courageux en seconde période, n’abdique pas, et sur une superbe frappe de loin, Mater trompe Coupet (2-3, 91ème minute). Malgré une dernière petite frayeur, Paris s’impose et ramène les trois points du Nord.



» Des choses à revoir malgré tout



Il y a eu deux PSG dans ce match. Un premier qui s’est montré appliqué et a maîtrisé la première période de la rencontre, puis un second plus en difficulté et agaçant pour le supporter parisien. Quoi qu’il en soit, Paris l’a emporté, et il faut s’en féliciter, même si tout n’a pas été parfait, notamment en défense et au milieu, où il y a eu quelques approximations - dans le placement, dans la relance - et parfois un manque d'agressivité préjudiciable. En attaque, en revanche, le PSG a satisfait et aurait même pu marquer d’autres buts si les joueurs de la capitale avaient été plus réalistes. Malgré tout, Luyindula a inscrit son premier but de la saison, Erding a marqué et fait marquer, et Sessegnon a réalisé une passe décisive.



Avec le retour d’Hoarau, auteur d’une bonne entrée, Kombouaré va devoir maintenant faire des choix en attaque, et ce dès la semaine prochaine contre Lille. L'entraîneur parisien va devoir aussi se pencher sur les erreurs commises en deuxième période. Contre une formation d'un autre calibre, elles auraient pu se payer plus lourdement...




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement