This page is not available in your language, please, choose yours

Ligue 1 : psg-lyon, la rétro - des buts à gogo

Publié le 17 septembre 2009
Ligue 1 : PSG-Lyon, la rétro - Des buts à gogo

En attendant le match très attendu entre le PSG et Lyon dimanche soir, PlanetePSG vous propose de revivre les confrontations les plus marquantes entre les deux formations. Suite de la rétrospective avec les épisodes de janvier 2000 et octobre 2001, avec une flopée de buts.

» 11 janvier 2000 - PSG 2-2 Lyon. Buts : Christian (15e), L. Robert (60e, s.p) pour le PSG ; Anderson (81e), Vairelles (88e) pour Lyon. Parc des Princes : 43 807 spectateurs.



Equipe du PSG : Lama – A. Cissé, Cesar, Rabesandratana, Yanovski – Benarbia, E. Cissé, Ducrocq, L. Robert – Christian (K. Diawara, 82e), L. Leroy. Entraîneur : P. Bergeroo.



Le Parc était archi-comble en ce froid mois de janvier 2000 pour la réception de Lyon, qui montait en puissance en ce début de millénaire. Privé d’Okocha, parti à la CAN, et en attente de l’arrivée de Talal El Karkouri, le PSG jouait quasiment dans sa configuration-type. Christian et Leroy formait un duo complémentaire en attaque, accompagnés des deux maîtres à jouer, Robert et Benarbia.



Dès le début de la rencontre, Paris était supérieur et ouvrait logiquement la marque grâce à Christian, avec au préalable beau dédoublement entre Benarbia et Yanovski côté gauche (1-0, 15e). L’OL ne parvenait pas à réagir et après la pause, le scénario était identique. Dès la reprise, à la lutte avec le défenseur Cesar, Uras commettait une faute de main dans la surface. Le penalty, logique, était transformé par Laurent Robert en force (2-0, 60e). On croyait alors le PSG à l’abri d’un retour des hommes de Bernard Lacombe. Mais les joueurs de la capitale baissaient de pied et Bergeroo tardait à faire un changement. Anderson, tout d’abord, profitait d’une mauvaise sortie de Lama pour marquer sur corner (2-1, 81e). Puis Vairelles, esseulé au second poteau suite à un nouveau corner, égalisait dans les dernières minutes (2-2, 88e). Le Parc restait stoïque et le club parisien laissait échapper deux points qui l’empêchaient de croire encore au titre, dévoué à l’AS Monaco.



» 14 octobre 2001 – PSG 2-2 Lyon. Buts : Okocha (18e), Ronaldinho (79e, s.p) pour le PSG ; Née (14e), Govou (27e) pour Lyon. Parc des Princes : 41 945 spectateurs.



Equipe du PSG : Letizi – Cristobal (Ronaldinho, 69e), Pochettino, Heinze, Potillon (Llacer, 56e) – Arteta, Déhu, E. Cissé - Okocha – Alex (Ogbeche, 76e), Aloisio. Entraîneur : L. Fernandez.



Ces dernières années, c’est peut-être le PSG-Lyon le plus spectaculaire. Dès l’entame du match, sur un contre parisien mené à toute vitesse par Aloisio, Alex était tout près d’ouvrir le score mais il ratait l’immanquable face à Coupet. Lyon allait réagir sur coup de pied arrêté. Juninho, fraîchement arrivé en France, allait faire parler son pied droit et distribuer un caviar pour Née qui ouvrait le score dans un Parc surpris (0-1, 14e). Mais les supporters ne doutaient pas longtemps puisque quelques minutes plus tard, Cissé décalait Alex sur le côté droit qui transmettait en retrait vers Okocha. A l'entrée de la surface, le Nigérian décochait alors une superbe frappe qui se logeait en pleine lucarne (1-1, 18e) ! Le Parc chavirait mais l’OL surprenait à nouveau les Parisiens sur un corner. Juninho envoyait un nouveau service en or pour Govou qui profitait du marquage lâche de Potillon pour doubler la mise (1-2, 27e).



Assommés, les hommes de Luis Fernandez faisaient ensuite le siège du but lyonnais. Emmenés par un Déhu impérial dans une position de milieu de terrain, qu’il occupe pour la première fois cette saison-là, les Parisiens se procuraient une multitude d’occasions par Cissé, Okocha ou Arteta. Fernandez choisissait alors de faire entrer Ogbeche et Ronaldinho. Un coaching plutôt gagnant. Le Nigérian était en effet décisif puisqu’il provoquait un penalty, certes généreux, à dix minutes de la fin. Ronaldinho s’élançait alors et prenait à contre-pied Coupet. Son tout premier but en France (2-2, 79e) ! Le public pouvait exploser, la fin de match était indécise mais malgré quelques frasques du génie brésilien, le score en restait-là. Le Parc des Princes s’est régalé avec ce nul décroché devant le futur champion de France.




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement