This page is not available in your language, please, choose yours

Ligue 1 : aulas traite leproux de "puceau"

Publié le 25 septembre 2009
Ligue 1 : Aulas traite Leproux de "puceau"

Jean-Michel Aulas a fait le tour des médias depuis hier. Après L'EquipeTV, RMC, le président de l'OL s'est exprimé dans les colonnes du "Parisien" et est revenu sur l'affaire du match PSG-Lyon, en se montrant très sarcastique à l'égard du club de la capitale.

» Les accusations de Leproux

"Il a dit que mon attitude était inacceptable... De la part de quelqu'un d'un peu puceau dans le milieu, je pense qu'il a réagi un peu vite à partir d'une situation qui n'est pas celle qui s'est passée. Comment s'appelle t-il ? Ah, oui ! Monsieur Leproux voulait aussi se justifier auprès de ses actionnaires qui sont des gens ambitieux et qui veulent que leur équipe gagne plus. Ils ont fait des progrès fantastiques..."



"J'ai été exemplaire dans cette affaire"



» Sa version des faits

"Comme l'a confirmé monsieur Fautrel, je lui ai dit que le but de Giuly était valable, puisque je l'avais revu sur les écrans de contrôle, et qu'il n'y avait pas hors jeu. Je me suis excusé pour Joël Bats, qui s'est emporté sur cette action. Enfin, je lui ai dit qu'il s'était un peu fait avoir par la galipette de Giuly sur le tacle de François Clerc et que ce dernier ne méritait pas de carton jaune".



» La médiation de cette affaire

"Cette polémique est stupide et constitue une remise en question de l'éthique. Faisons plutôt confiance aux joueurs, aux arbitres et aux dirigeants. Tous les présidents peuvent faire des remarques aux arbitres à la mi-temps. Ce n'est pas interdit (...) J'ai été exemplaire dans cette affaire. J'estime être un dirigeant responsable, qui a de l'expérience et de l'éthique. En revanche, ce n'est pas forcément le cas du PSG".



"On tient à la disposition de M. Aulas les images vidéo"



C'est sur que le club parisien a été très agressif envers le corps arbitral pour le but hors jeu de Gomis... Robin Leproux n'a pas tardé à réagir à ces déclarations : "Jean-Michel Aulas a perdu son sang froid avec ce terme grossier ("puceau"). Pour quelqu'un qui revendique son expérience dans le football, il ne montre pas l'exemple (...) Les faits sont là. Même s'il souhaite en donner une autre interprétation, il s'est vraiment énervé et a invectivé l'arbitre à la mi-temps du match, au point que ce dernier a préféré le faire entrer dans son vestiaire pour que cette scène ne se déroule pas devant tout le monde. Si M. Aulas veut se revoir, on tient à sa disposition les images vidéo".




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement