This page is not available in your language, please, choose yours

Huis clos partiel maintenu

Publié le 2 octobre 2009
Huis clos partiel maintenu

La proposition de conciliation du CNOSF sur le huis clos partiel infligé au PSG dans l'affaire PSG-OM du 15 mars dernier vient d'être rejetée par le conseil fédéral.

Début juillet, le PSG, qui avait été condamné par la commission de discipline de la Ligue à un match à huis clos ferme, assorti d'une amende de 35.000 euros pour divers débordement lors du PSG-OM du mois de mars (Cliquez ici ).

Le club parisien, qui avait ensuite fait appel, avait vu sa sanction réduite à la fermeture des tribunes Boulogne et Auteuil du Parc des Princes, et annulé l'amende.



Par la suite, le PSG avait demandé la conciliation du CNOSF, qui avait alors proposé une conciliation, visant à déjuger les deux premières décisions des instances sportives et de ne plus prendre de sanctions contre les clubs, en dehors des amendes, tant qu'une réflexion commune n'aurait pas été menée entre les clubs, les pouvoirs publics et les instances du football. Le Conseil Fédéral de la FFF a donc décidé de rejeté cette proposition



Le club de la capitale devra donc se tourner vers la justice administrative s'il a de nouveau l'intention de contester sa sanction.



La déclaration de Jean-Pierre Escalettes :

«Même si ce sont des juristes qui ont fait leur boulot, ça tombe très mal, dans un contexte de violences comme on en a vu le week-end dernier à Nice ou Grenoble et avec les faits tragiques qui se sont déroulés hors de nos frontières. Les débordements doivent être châtiés et les amendes seules ne sont pas dissuasives. Nous ne sommes pas découragés et on ira jusqu'au bout».




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : club, huis clos, parc

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement