This page is not available in your language, please, choose yours

Ligue 1 : notes > paris est encore inoffensif

Publié le 6 octobre 2009
Ligue 1 : Notes > Paris est encore inoffensif

Manque de rigueur derrière, en panne d'imagination devant, Paris a livré une prestation décevante face à Nancy. Se heurtant à un bloc très dense, les Parisiens n'ont jamais su trouver la solution et n'ont pas assez étiré la défense adverse. Un manque de complémentarité notamment au sein des joueurs offensifs les a empêchés d'être plus pressants sur le but de Bracigliano. Rares sont donc les joueurs à avoir apporté satisfaction…

Coupet (5) : Face à ce Nancy inoffensif, il n'a eu que très peu de travail. Sur le but, il ne peut rien devant la passivité de sa charnière centrale. En fin de match, il voit avec soulagement la frappe de N'Diaye passer au ras de son poteau. Mis à part cela, de bonnes prises de balle aériennes.



Ceará (5.5) : Peu mis en danger défensivement, il a tenté d'apporter offensivement en proposant pas mal de solutions dans un couloir déserté dans la dernière demi-heure. En vain.



Traoré (4) : Le Franco-Malien continue de décevoir. Pas assez prompt à intervenir devant Dia sur le but nancéien, il n'a pas paru tout le temps serein. Remplacé, blessé, par Jallet (56e). L'ancien Lorientais a joué arrière gauche et a tenté d'apporter sa vivacité. Auteur d'une belle frappe échouant juste au-dessus qui aurait mérité meilleur sort.



Sakho (4.5) : Fautif en laissant Hadji filer dans son dos sur le but adverse, il a, malgré tout, tenté d'apporter son physique pour contrecarrer les offensives nancéiennes.



Armand (4) : C'est un constat qui se confirme de semaine en semaine. Armand ne s'entend absolument pas avec Sessegnon. Evidemment, son apport offensif en pâtit et le jeu ne passe plus par ce couloir gauche. Après la sortie de Traoré, il s'est placé en défenseur axial droit et a alterné bonnes interventions et hésitations.



Giuly (5.5) : Comme à Lorient, il fut l'élément le plus intelligent. Par son jeu en profondeur notamment. Car dans le quatuor offensif, c'est bien le seul qui ne demande pas systématiquement le ballon dans les pieds. Cela offre une variété dans le jeu parisien. Remplacé par Chantôme (67e), alors qu'il a avoué encore une fois être frais. Le jeune milieu parisien a paru perdu à droite et n'a strictement rien apporté.



Makelele (4.5) : Son intelligence de jeu lui permet d'intercepter quelques ballons mais ses relances ont souvent été hasardeuses.



Clément (4) : Il ne semble pas dans une bonne période. Quelque fois dépassé, il n'a pas livré une prestation régulière. Tout juste une bonne ouverture pour Luyindula (35e). Remplacé par Sankharé (84e), de plus en plus intéressant lors de ses entrées en jeu.



Sessegnon (5.5) : Le Béninois a les défauts de ses qualités. Il est le seul à pouvoir faire la différence en un contre un mais en use parfois. Buteur opportuniste (18e), il a ensuite semé la zizanie au sein de la défense nancéienne. Mais on sent que ce couloir gauche ne lui sied guère. Replacé en deuxième période dans l'axe juste derrière Hoarau, dans un 4-2-3-1, il n'a pas davantage pesé. Mais a pu pénétrer plein axe, comme sur cette action à la dernière minute qu'il achève bien mal en envoyant sa frappe juste au-dessus.



Luyindula (4) : Pas complémentaire de Hoarau, il a malgré tout multiplié les bons appels. Mais il n'a pas pu se mettre en évidence. Même s'il était hors-jeu, il a sollicité Bracigliano sur le but parisien, puis a vu sa frappe croisée sauvée sur sa ligne par un défenseur adverse (35e). Passé à gauche en seconde période, on ne l'a plus vu. Il a tenté de provoquer deux penalties en fin de match mais en a rajouté.



Hoarau (5) : Il monte en puissance mais il est plus utile par son jeu en pivot que devant la surface. Car dans le jeu, il permet aux Parisiens d'être consistants par ses déviations intelligentes. Mais face au but, il a raté quelques contrôles qui symbolisent encore ses carences. Une occasion en fin de match où il saute plus haut que Bracigliano mais ne cadre pas son coup de tête (88e).



Kombouaré (5) : Son 4-4-2 à plat ne tient pas la route. Giuly, milieu droit, serait beaucoup plus utile plus haut, alors que Sessegnon, milieu gauche, n'est pas à son aise et ne peut pas tirer profit de tout son potentiel. Se joue là un véritable casse-tête pour le Kanak pour trouver la bonne formule. Surtout avec le retour d'Erding. En cours de match, il a changé son dispositif en 4-2-3-1. Il a ensuite choisi de replacer Armand en défense centrale à la place de Traoré, blessé, alors qu'il aurait pu laisser tout le monde en place, Jallet ayant déjà joué en défense centrale à Lorient. Comme face à Lyon, l'entrée de Sankharé a été plus intéressante que celle de Chantôme.



Arbitrage sobre de Monsieur Lannoy (5), même si son assistant aurait pu refuser le but parisien, Luyindula étant en position de hors-jeu. En fin de match, l'arbitre ne s'est pas laissé berner par les chutes de Luyindula au contact de Bracigliano. Même si la deuxième faute du portier nancéien peut prêter à discussion malgré tout.




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement