This page is not available in your language, please, choose yours

Om : dassier ne comprend pas le report

Publié le 26 octobre 2009
OM : Dassier ne comprend pas le report

Jean-Claude Dassier a regretté le report de la rencontre entre Marseille et le PSG. Ses propos ont été recueillis par RMC.

Jean-Claude Dassier a déclaré que José Anigo avait "peut-être raison" suite à sa déclaration concernant le fait que le Paris Saint-Germain aurait eu un double discours dans cette affaire de virus H1N1 qui causa le report du match : "Il y a un truc pas clair dans la position du PSG, ce qui a sans doute fait dire à José ce qu’il a dit. Je ne vois pas ce que vient faire Jérémy Clément dans l’avion : pourquoi est-il descendu à Marseille avec l’effectif, s’il était malade ?".



L'ancien directeur général adjoint de TF1 n'a visiblement toujours pas compris que Jérémy Clément n'était déjà plus contagieux quand il est monté dans l'avion puisque la maladie était déjà déclarée : "On ne peut pas dire que les explications de Robin Leproux aient été très convaincantes là-dessus... Clément est fortement soupçonné d’être porteur du virus, il a été malade pendant deux jours. On parle alors de porteur guéri, qu’il n’est plus malade, il descend. Là, on lui fait passer la visite médicale, et finalement il est malade".



Dassier fustige ensuite la décision de la Ligue de reporter la rencontre : "De toute façon, avec deux ou trois malades, le match n’aurait pas dû être annulé". Pour lui, elle aurait dû avoir lieu, car il n'y avait aucun risque de contagion : "Le problème de santé publique que M. Thiriez décrit n’existe pas ! On avait protégé nos joueurs. Le staff médical avait fait son job [...] Je ne comprends pas le discours de la Ligue. Le vendredi, les dirigeants de la Ligue nous avaient assurés, de manière quasiment péremptoire, que le match aurait lieu".



Le patron de l'OM n'a guère apprécié le spectacle occasionné suite aux débordements au sein de la cité phocéenne : "Mais dimanche, je pense que la sécurité publique était plus importante que la santé publique. Les excès du principe de précaution ont abouti à une décision incompréhensible et irresponsable, avec des incidents graves pendants des heures dans les rues de Marseille. Le football a été montré de la pire des façons".




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement