This page is not available in your language, please, choose yours

Ligue 1 : om-psg, la rétro (2)

Publié le 18 novembre 2009
Ligue 1 : OM-PSG, la rétro (2)

Avant le match de vendredi soir, rappelons nous aux bons souvenirs des OM-PSG du côté parisien. Ce deuxième et dernier volet revient sur les épisodes de novembre 2004, en Coupe de la Ligue, et d'octobre 2008, dernier succès du PSG au Vélodrome la saison dernière...

» 10 novembre 2004 - OM-PSG : 2-3. Buts : Pedretti (38e), Bamogo s.p (41e) pour l'OM ; Boskovic (45e, 53e), B. Mendy (89e) pour l'OM.

Stade Vélodrome : 54 281 spectateurs. Arbitre : Stéphane Bré.

Avertissements : Pedretti (4e), Lizarazu (8e), Meité (30e) pour l'OM ; Benachour (4e), Helder (23e), Ateba (47e), Pierre-Fanfan (59e) pour le PSG.



Equipe du PSG : Alonzo – Pichot, Badiane, Pierre-Fanfan (cap.), Helder, Ateba – B. Mendy, E. Cissé, Benachour, Boskovic (Ibisevic, 70e) – Ljuboja (Ogbeche, 65e).



Ce match de Coupe de la Ligue intervenait seulement trois jours après une victoire mémorable au Parc face à l'OM (2-1), marquée notamment par l'accueil houleux réservé à Fiorèse et par les deux buts magnifiques de Pauleta et Edouard Cissé. Un sentiment de revanche planait donc sur le Vélodrome. Et dès l'entame, les Phocéens tentaient de déstabiliser l'équipe bis du PSG. Halilhodzic avait en effet décidé d'aligner une formation remaniée, composée majoritairement de joueurs habitués au banc ou à la CFA.



La nervosité était du côté marseillais avec pas mal d'altercations dans la première demi-heure. Une agressivité au détriment de belles actions qui rendait cette partie insipide. Jusqu'à ce qu'un coup franc de Pedretti ne trompe la vigilance d'Alonzo (1-0, 38e). Le Vélodrome explosait et versait dans la folie dans la foulée. Un penalty était en effet sifflé pour un tirage de maillot de Helder sur Bamogo. Le natif de Paris se faisait justice lui-même en prenant à contre-pied Alonzo (2-0, 41e). José Anigo, sur son banc, semblait sûr de lui, l'OM allait mettre fin à la série de sept succès consécutifs de Paris face à son club. Mais à la suite d'un corner tiré par Benachour, Boskovic reprenait victorieusement une déviation de Ljuboja et redonnait espoir au club de la capitale juste avant la pause (2-1, 45e).



Le Monténégrin allait signer le match de sa carrière au PSG. Car après la pause, il permettait à son équipe d'égaliser à la suite d'un long centre de Mendy. Après un contrôle, il trompait Barthez du… pied droit et allait fêter son but avec l'entraîneur qui l'avait cherché à l'Etoile Rouge de Belgrade (2-2, 53e). Les locaux semblaient totalement éteints par la force de caractère parisienne. Benachour pouvait même signer le but de l'année mais son lob sur un Barthez avancé échouait de peu à côté (78e) ! L'OM poussait mais Paris contrait bien. Et suite à un long ballon d'Ateba, Mendy profitait d'une incroyable bourde de Lizarazu, qui n'assurait pas sa tête vers Barthez, pour défier le gardien international, le dribbler et pousser le cuir au fond (2-3, 89e) ! Comme un an auparavant, Paris achevait l'OM à la dernière minute. Un parcours en Coupe de la Ligue qui s'achèvera au tour suivant à Montpellier (1-0). Mais un succès de prestige qui sera le dernier d'une série de huit victoires consécutives face à l'ennemi juré.



» 26 octobre 2008 – OM-PSG : 2-4. Buts : Niang (21e), Valbuena (45e) pour l'OM ; Hoarau (10e, 83e), Luyindula (53e), Rothen (77e) pour le PSG.

Stade Vélodrome : 56 426 spectateurs. Arbitre : Laurent Duhamel.

Avertissements : Hoarau (46e), Ceará (79e) pour le PSG.



Equipe du PSG : Landreau – Ceará, Bourillon, Camara, Armand – Sessegnon (Chantôme, 90e), Makelele (cap.), Rothen – Pancrate (Sakho, 84e), Hoarau, Luyindula.



Paris n'était pas vraiment favori avant cet OM-PSG du 26 octobre 2008. Mais peu importe dans ce genre de confrontations. Les Parisiens entamaient très bien la partie en ouvrant le score sur corner et une tête de Hoarau (0-1, 10e). Mais des erreurs défensives allaient coûter cher aux visiteurs. Une mésentente entre Bourillon et Landreau permettait tout d'abord à Niang d'égaliser (1-1, 21e). Avant que Landreau ne repousse une frappe puissante de Koné dans les pieds de Valbuena, buteur opportuniste (2-1, 45e).



Mais preuve de leur caractère, les Parisiens ne baissaient pas les bras dès le retour des vestiaires. Ils étaient bien disposés dans ce 4-3-3 très équilibré où Luyindula et Pancrate avaient le mérite de bien glisser dans le dos de la défense adverse. La preuve avec le but égalisateur signé Luyindula sur une passe en profondeur de Sessegnon et une déviation involontaire de Pancrate (2-2, 53e). Le buteur s'empressait de partager sa joie avec son camarade Kezman et Paris semait le doute dans les esprits phocéens. Malgré une belle barre trouvée par Cheyrou (69e), les Franciliens contenaient bien leurs adversaires sans toutefois se projeter beaucoup vers l'avant. Il fallait un coup de pied arrêté pour changer la donne de cette rencontre. Un coup franc lointain de Rothen trompait Mandanda qui s'emmêlait les pinceaux sous la pression de Hoarau (2-3, 77e). Le Réunionnais avouera avoir effleuré le ballon mais acceptera, grand seigneur, de laisser ce but à Rothen. Par contre, ce sera bien lui qui achèvera l'OM en signant un quatrième but suite à une belle ouverture de Rothen et une offrande de Luyindula (2-4, 83e) ! Un magnifique 3-0 en seconde période de la part des Parisiens pour ce qui semblait être le match référence après lequel courait le club. Mais peine perdue car les hommes de Le Guen retomberont dans leurs travers par la suite et attendront deux semaines pour initier une très belle période au sein de cette saison 2008-2009…




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : championnat, om, rétro

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement