This page is not available in your language, please, choose yours

Jallet - "le parc donne des ailes!"

Publié le 11 décembre 2009
Jallet - "Le Parc donne des ailes!"

Le site officiel du club a mis à contribution ses internautes pour interroger l’ancien Lorientais, Christophe Jallet. Un exercice auquel le joueur de 29 ans s’est plié avec naturel, et qui permet de mieux appréhender une personnalité touchante, attachée à des valeurs trop souvent oubliées du football moderne.

Le latéral droit est d'abord revenu sur les raisons qui l’ont fait signer à Paris : "Le PSG s’est positionné assez tôt dans la saison. Dès le mois de mai, le club a manifesté son intérêt pour moi. A partir du moment où ils m’ont dit qu’ils me voulaient vraiment, j’ai dit stop à tout le reste. Je ne voulais pas de roues de secours, je voulais aller au PSG et c’est tout". Même s’il était conscient que de nombreux joueurs avant lui s’étaient cassés les dents en passant dans le club de la Capitale : "C’est sûr qu’on y pense mais chaque cas est différent il ne faut donc pas faire une généralité. J’avais déjà connu cela en signant à Lorient qui venait de monter en Ligue 1. Je venais alors de Niort en National et je savais que cela allait être difficile de m’imposer. C’est, je pense, uniquement une question d’envie. Il faut se donner les moyens d’arriver à ses fins, bosser au maximum tous les jours et saisir sa chance lorsque celle-ci se présente. Je ne me mets pas de pression et c’est peut-être ce qui m’a permis de bien débuter avec le PSG".



Il compte bien profiter de sa polyvalence pour tirer son épingle du jeu : "J’ai la chance de pouvoir jouer à plusieurs postes. Mon objectif est donc de passer le plus de temps possible sur le terrain. Que ce soit en défense ou au milieu, peu importe, tant que j’arrive à avoir des performances à la hauteur de ce que l’on attend de moi". Et nous éclaire sur ses performances offensives en se comparant à une autre recrue estivale, Mevlut Erding : "Comme moi, Mevlut ne se prend pas la tête. Il vient de Sochaux en se disant que tout ce qu’il vit ici n’est que du bonheur. Il se défonce tous les jours à l’entraînement et donne le meilleur de lui-même. Je pense qu’il y a également une forte part de mentale et d’état d’esprit pour réussir et de ce côté-là, nous sommes très costauds tous les deux. C’est pour ça que cela s’est bien passé dès le début".



"L’engouement populaire m’a agréablement surpris"



Si le mental et l’envie sont le moteur de sa bonne intégration, l’ancien Lorientais démontre également une humilité devenue rare dans le monde du football : "Je pense que nous pouvons tout le temps progresser. Il y a toujours des domaines dans lesquels nous devons nous perfectionner. Au contact des joueurs du PSG, sans faire injure aux joueurs de Lorient, on le ressent tous les jours à l’entraînement, c’est un niveau au dessus. Il faut donc se servir de cela pour progresser dans tous les domaines que ce soit. Je n’ai que 26 ans, je n’ai pas tout connu dans le foot et j’ai encore du boulot. J’espère donc m’améliorer au fil des saisons". A condition d'être épargné par les blessures : "Quand je vois Guillaume Hoarau et Greg Coupet, blessés de longue date par exemple, cela fait réfléchir. On se dit alors qu’on a de la chance d’être tous les jours sur les terrains pour s’entraîner".



Enfin, il est revenu sur l’environnement du club, si souvent jugé difficile par les footballeurs passés par Paris : "L’engouement populaire m’a agréablement surpris. Je m’attendais bien évidemment à cette pression mais avec tout ce que l’on peut entendre sur le PSG et les effets néfastes de la pression en général, je ne pensais pas que cela serait aussi fort. C’est le plus gros point positif pour moi". Et le joueur n’a pas assez de mots pour dire l’enchantement que lui procure le Parc des Princes : "L’ambiance du Parc est magnifique. Quand j’étais à Lorient et que nous venions jouer contre le PSG, c’était exceptionnel. C’est un rêve de jouer tous les quinze jours dans un stade comme celui-là. On s’en rend vraiment compte quand on porte le maillot du PSG. Le Parc donne des ailes et il faut donc se servir de ça car toutes les équipes ne disposent pas d’un outil de travail similaire. Il faut prendre conscience de la chance que nous avons et ne pas avoir la trouille d’y jouer, car ce n’est que motivant".



Il a profité de cet entretien pour lancer un appel au peuple rouge et bleu : "J’espère que les supporters vont continuer de nous soutenir, car nous en avons besoin. Leur soutien est très important et il nous permet de continuer d’avancer". Ce public qui lui permet encore de rêver à une saison réussie : "Cela serait bien de remporter un trophée avec le PSG et de se qualifier pour une Coupe d’Europe".



A noter que Christophe Jallet devrait pouvoir démontrer toute son envie au Parc, ce dimanche contre Saint-Etienne, où il est pressenti titulaire à son poste de prédilection, latéral droit…




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : club, jallet, lorient, psg

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement