This page is not available in your language, please, choose yours

Kombouaré - "on ne peut pas rêver mieux"

Publié le 14 décembre 2009
Kombouaré - "On ne peut pas rêver mieux"

L’entraîneur est revenu en conférence de presse sur l’écrasante victoire du Paris Saint-Germain contre Saint-Etienne. S’il en a profité pour livrer son analyse du match, il s’est aussi exprimé sur le prochain adversaire du PSG au Parc, Lens, ainsi que sur le tirage au sort des 32e de finale qui verra son équipe affronter Aubervilliers (CFA2) début janvier.

Il s’est d’abord longuement félicité de la performance de ses joueurs, dimanche, et de leurs succès probant 3-0 contre de bien pâles Verts : "C'était très confortable avec une entame de match fantastique. On ne peut pas rêver mieux. L'ASSE était dans le doute, il fallait les presser haut, les empêcher de sortir. Saint-Etienne était en plein doute mais un match n'est jamais gagné d'avance. On avait mis un plan en place et c'était bien d'ouvrir la marque très rapidement. Ensuite, ils ont plongé mentalement. Ils ont joué à cinq derrière et l'objectif, c'était bien sûr de passer par les côtés, d'amener de la percussion et de gêner cette défense axiale, lourde en exerçant un très gros pressing."



Une victoire à laquelle a participé activement l’attaquant Mevlut Erding, à la grande surprise du coach parisien : "Mercredi, je ne le voyais pas jouer et plus les jours ont passé, mieux il se sentait. Le fait qu'il soit prêt à rejouer s'est confirmé vendredi lors de la séance d'entraînement. Il était bien à l'entraînement, son genou a bien réagi. A partir de là, j'ai choisi de le titulariser." Pour mieux revenir sur ce qu’il espère être le début d’une spirale de résultats positifs : "Sur les dix prochains jours, on joue quatre matches, il fallait à tout prix gagner cette première rencontre pour enclencher une série. On a un adversaire qui arrive avec Lens et qui a repris confiance. J'ai pu ménager certains joueurs. Les attaquants marquent, c'est une énorme satisfaction et, en plus, on ne prend pas de buts. C'était une très bonne soirée."



"Si on perd, on sera la risée de la France!"



Le Racing Club de Lens, justement, qui ne se montrera sûrement pas aussi résigné que les Stéphanois. Kombouaré ne veut d’ailleurs pas céder à l’euphorie, d’autant que les Sang et Or seront plus frais que les parisiens : "Lens vient ici avec un mental plus fort que Saint-Etienne. C'est une équipe qui a retrouvé des couleurs, qui a plus de qualités athlétiques et offensives que l'ASSE. Il y a des joueurs qui reviennent fort comme Maoulida, Akalé ou Boukari. Ils ont une attaque flamboyante. Lundi et mardi, il va falloir d'abord bien récupérer car on dispose d'un jour de récupération en moins, c'est la grosse difficulté."



Il a également commenté avec humour le tirage au sort des 32e de finale (Paris affrontera l’équipe de CFA 2 d’Aubervilliers) : "Quand j'étais à Valenciennes, je me disais que le PSG était chanceux dans ses tirages, mais maintenant que j'y suis, ce ne sera un bon tirage que si on se qualifie. Si on gagne, c'est normal, si on perd on sera la risée de la France !" Et qu‘on ne lui parle pas des quatre divisions qui séparent Paris du petit poucet : "On connaît le piège, il y a des joueurs d'Aubervilliers qui sont passés par le centre de formation du PSG, ils ont encore de beaux restes." Avant de conclure avec bonhommie sur l’ancien international Steve Marlet : "Je le connais bien, c'est un super mec. C'est un Parisien même s'il n'a jamais joué au PSG."




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement