This page is not available in your language, please, choose yours

Hoarau - "j’ai la haine !"

Publié le 2 janvier 2010
Hoarau - "J’ai la haine !"

Dans une interview recueillie par Le Parisien, Guillaume Hoarau revient sur la rupture des ligaments croisés qui l’a éloigné des terrains le 18 octobre. Il fait également le bilan sur son état de santé, son envie de jouer, et sa volonté de voir Paris retrouver une place européenne.

Sa blessure :

"Sur le coup, ça a été dur, j’avais les boules. Ensuite, ça s’est transformé en frustration, car mes coéquipiers jouaient alors que moi j’étais impuissant et inutile. Au total, en 2009, j’ai été absent des terrains presque six mois. Le moment le plus dur a été ma rechute, je me suis dit : « Ça s’enchaîne. » Même si je suis optimiste, j’ai cru que j’avais la poisse. Après, je ne suis pas du genre à faire la gueule bien longtemps, je ne peux pas tenir plus de deux jours."



Son état de santé :

"Je monte en puissance. J’aurais pu faire ma rééducation ailleurs, mais j’ai préféré rester au camp des Loges. Ça a été un avantage d’être auprès des gens du club. Je remercie les kinés, le préparateur physique et le médecin qui se sont occupés de moi pendant la trêve alors qu’ils auraient pu profiter de ces vacances. On s’est donné mutuellement le sourire et on est en passe d’atteindre les objectifs que l’on s’est fixés. J’ai de bonnes sensations et chaque jour j’ai atteint les objectifs demandés. Je me suis arrêté les 24 et 25 décembre. Le 26, j’ai fait une séance et deux par jour ensuite. J’ai la haine de la période que je viens de vivre. Je revis maintenant."



L’ambiance au sein du groupe :

"Certains me chambraient en me demandant quand je revenais ou si je restais encore en vacances. J’avais besoin d’être près d’eux. On a démarré une histoire ensemble, j’aurais aimé écrire celle de ces six derniers mois avec eux. Maintenant, ça touche à sa fin. Je ne veux plus revivre ça, même si la blessure fait partie de la vie du footballeur. Je me suis inspiré de Grégory. Quand on voit comment il vit la chose, ça aide."



Le début de saison du PSG :

"On est tous dans le même bateau. On a vécu six mois de frustration et de regrets. Mes partenaires ont pu profiter de cette trêve pour décompresser et revenir à bloc pour la seconde partie de saison. On est passé à côté de plein de trucs, mais il ne faut pas vivre avec des regrets. Ça ne mène à rien. "



Son état d’esprit :

"Il paraît que ça rend plus fort, ce genre d’expérience. Aujourd’hui, je veux montrer ce que je sais faire. J’ai faim, je veux revenir meilleur et tirer mes partenaires vers le haut. Je compte rejouer en janvier, participer au stage de La Baule et terminer la saison à une place européenne. L’année 2009 est terminée, tant mieux. J’attendais 2010 avec impatience."




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : club, hoarau

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement