This page is not available in your language, please, choose yours

Ligue 1 : kombouaré - "je ne regrette jamais mes choix"

Publié le 15 janvier 2010
Ligue 1 : Kombouaré - "Je ne regrette jamais mes choix"

Le technicien parisien et revenu sur PSG.fr sur l’élimination de son équipe en Coupe de la Ligue face à Guingamp (1-0) . Il en a profité pour rappeler toute sa confiance à Mamadou Sakho, ainsi que décrit ce qu’il attendait de ses joueurs samedi, dans le choc face à Lille.

Même s’il est déçu, tout n’est pas à jeter dans ce qu’il a vu mercredi dernier, face au guingampais : "L’élimination est sévère car il y a eu de bonnes choses au niveau du jeu. Nous nous sommes créés beaucoup de situations. Nous n’avons pas marqué et avons fait un cadeau sur le but guingampais." Il milite d’ailleurs pour la thèse de l’accident : "Maintenant, il faut aller de l’avant. J’attends de voir la réaction de mes joueurs. Il faut relever la tête. Le premier match de championnat en 2010 arrive et j’espère qu’on va bien débuter. Il faudra un grand PSG parce qu’on va jouer la meilleure équipe de Ligue 1 du moment."



Quand au fait pratiqué un turn-over, il ne comprend même pas comment on peu le lui reprocher : "Je ne regrette jamais mes choix. C’est mon métier. Les joueurs doivent répondre présents sur le terrain. Aucun joueur ne peut participer à tous les matches. J’essaye de mettre sur le terrain la meilleure équipe avec le meilleur équilibre possible. Ça n’a pas marché à Guingamp mais ce qui est important, c’est de repartir de l’avant. Cela passe par un gros match samedi. C’est ce que j’attends de mes joueurs."



Relever la tête



Il a quand même profité de cette conférence de presse pour rappeler qu’il croyait dans les qualités de Mamadou Sakho, sans pour autant revenir sur les raisons qui l’ont poussé à le positionner arrière latéral : "Toute l’équipe est affectée après cette élimination. Mamadou plus que les autres parce qu’il se sent fautif sur le but. Une carrière est jalonnée de défaites et, pour certains, de défaites qui marquent. Cela fait partie de son apprentissage. La force des grands joueurs, c’est de relever la tête. On est là pour l’accompagner. Ce qui est important, c’est d’avoir la capacité à reprendre le dessus. Pour lui comme pour les autres."



Visiblement détendu, il ne semble pas ébranlé par cette contre performance, pas plus que par la qualité de l’adversaire à venir : "Je suis optimiste parce que je sais que nous avons les moyens de poser des problèmes aux Lillois. Ils seront revanchards après leur défaite au Parc (3-0) et seront favoris parce qu’il sont devant nous. On a envie d’aller les chercher. Leur série est impressionnante. L’équipe écrase tout sur son passage. Elle a remporté ses six derniers matches de championnat avec vingt-trois buts marqués et trois encaissés. C’est un parcours de rêve. Il faudra prendre ce match comme étant le plus important de la saison. Ne pas s’occuper de ce qu’il va se passer après et rester focalisé sur Lille."



Enfin il a conclu sur un point santé concernant l’attaquant réunionnais Guillaume Hoarau, qui pourrait peut-être figurer sur la feuille de match de samedi : "J’ai fait le point avec lui. Il y a le dernier entraînement pour voir où il en est. On avisera après. Il n'a pas joué depuis trois mois. C’est un souci. J’aurais bien aimé le faire jouer en CFA, mais il n’y a pas de match ce week-end."




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement