This page is not available in your language, please, choose yours

Ligue 1 : lille - leproux est vexé

Publié le 17 janvier 2010
Ligue 1 : Lille - Leproux est vexé

Le président du PSG est venu s’exprimer en conférence de presse, ce qui n’est pas dans ses habitudes et traduit l’hébétude générale devant l’apathie parisienne au Stadium Lille Métropole de Villeneuve-d’Ascq. Des propos, recueillis par Le Parisien, qui démontrent la profondeur de sa déception.

Impossible pour lui de rapprocher cette défaite à celle subit en Coupe de la Ligue face à Guingamp :  "Là-bas, on s’était créé des occasions et on avait joué. Mais là, nous sommes passés complètement à travers. Nous n’avons pas montré notre football. L’équipe n’a aucune excuse. C’est tout simplement une faillite de long en large. Désormais, il faut vite se remettre dans le bon sens. Car là, tout est allé de travers."



Toutefois, il refuse de céder à la colère : "Non, car il faut penser à relever la tête et un match important nous attend mercredi contre Monaco. Cela ne sert à rien de se mettre en colère même si ce qui s’est passé est assez grave. Ce qui importe maintenant, c’est de vite gommer tout cela et de montrer dès mercredi que cette défaite inadmissible ne laissera pas de traces." Même les supporters qui s’étaient déplacés sont passés à coté de leur match ! Des incidents en tribunes que le président à commenté avec sévérité : "J’ai toujours la même volonté sur ce genre de questions. Il y a des lois qu’il convient d’appliquer. Si des gens sont responsables d’incidents, il faut prononcer des interdictions de stade. Je prône la fermeté."



Evidement, les joueurs n’ont pas trouvé grâce à ses yeux : "J’attends une réaction formidable. Parce que là, nous sommes formidablement passés à travers. Je suis persuadé que l’équipe peut se remettre de ça. Le message principal est qu’il faut se projeter sur le match de Monaco." Et si on lui rappelle qu’il tenait déjà ce genre de discours avant Lille, il élude par une pirouette magique :  "Mais n’oubliez pas la qualité de cette équipe de Lille. Elle marque sur sa première occasion et le match change d’un seul coup. Tout devient compliqué. Lille avait la grâce ce soir. Je crois qu’on peut dire ça. Bravo aux Lillois et moi, j’attends autre chose contre Monaco."



Puis il a quitté la conférence sans desserrer les mâchoires, lançant aux journalistes qui lui demandaient s’il était vexé : « Quand on est président du Paris Saint-Germain et qu’on prend trois buts à Lille de cette manière, on est forcément vexé. Ce sera tout. Bonne soirée." Ca y est, le PSG est en crise…




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement