This page is not available in your language, please, choose yours

Om : paris perd la face (après-match)

Publié le 2 mars 2010
OM : Paris perd la face (Après-match)

Le PSG recevait l’OM pour ce qui constituait le match du rachat des hommes de Kombouaré dans leur antre du Parc des Princes. Après une première période dominatrice mais stérile, les parisiens démissionnaires ont été punis par des Marseillais calmes et réalistes.

Tactique des équipes :
PSG : 4-4-2 chamboulé. Armand de retour à gauche et soutenu dans son couloir par Giuly. Camara en défense centrale et Jallet à la place Sessegnon suspendu à droite.
OM : le 4-3-3 de début d’année. M’bia installé en défense centrale avec Heinze sur sa gauche. La triplette offensive constituée de Niang accompagné par les anciens bannis Ben Arfa et Valbuena.

Paris domine stérilement

C’est une équipe parisienne revancharde et soucieuse de se réconcilier avec ses supporters qui entame le match. Les Parisiens exercent un gros pressing sur le milieu marseillais et parviennent à se créer la première occasion de la rencontre dés la deuxième minute, mais la demie volée de Clément vient mourir dans le petit filet droit de Mandanda. Pas de round d’observation, le match est lancé ! Paris maintient la pression et étouffe toutes les velléités marseillaises. Pourtant, Hatem Ben Arfa (15e), sur un coup franc, déstabilise d’un contrôle orienté la défense centrale parisienne et trompe Edel aux 18 mètres (0-1). Paris, volontaire et déterminé, ne s’arrête pas pour autant et multiplie les phases de jeu sur le but marseillais. Hoarau (23e) et Erding (25e) de la tête, Giuly du droit (32e), Erding du gauche (37e), Hoarau (40e) pour l’ultime occasion parisienne de la première mi-temps en sont quelques exemples. Le Parc est bouillant, mais Marseille plie et ne rompt pas. Mieux, Heinze (43e) profite de la passivité de la défense parisienne et place une tête rageuse sur le poteau gauche de la cage parisienne. 0-1 à la mi-temps…Frustrant mais classique ! Le PSG n’a encore une fois par réussit à concrétiser ses occasions. Quand à lui, Marseille est récompensé pour son sang froid.

Une démission collective

La seconde mi-temps du PSG sera le négatif de la première. Marseille, grâce, notamment, à l’entrée d’Abriel à la place de Valbuena, regagne la possession du ballon. Paris n’exerce plus son pressing et s’expose aux attaques construites des Marseillais. Après deux tentatives de Niang (46e) et Cheyrou (49e), Lucho (53e), toujours à l’affût, profite d’une faute de main du portier parisien pour doubler la mise (0-2). Sévère mais tellement prévisible ! Samy Traoré fait les frais de l’évolution du score et est remplacé par Sankaré (56e). L’ambiance est plombée au Parc des Princes et les virages cesseront leurs encouragements pour demander la démission de l’actionnaire majoritaire. La suite du match verra l’OM dérouler tranquillement sans forcer son talent face à des Parisiens résignés. Cheyrou (70e), sur un long coup franc, enrhume Armand et ajuste facilement Edel à l’entrée de la surface coté Kop de Boulogne (0-3). Erding (79e et 83e), sûrement le parisien le plus actif du soir, tente de sauver l’honneur mais sans réussite. Kombouaré réalise deux changements coup sur coup, Maurice remplace Hoarau (83e) et Kezman (85e) effectue son retour à la place de Makelele. Des changements tardifs et sans valeurs ajoutées qui complètent la Bérézina parisienne.

Paris qui n’a pas su sauver la face reste ainsi englué dans le ventre mou du championnat (13ème avec 33 points). Triste et désolant ! Les semaines qui viennent risquent d’être encore agitées du coté du Camp des loges. Les hommes d’Antoine Kombouaré n’ont donc plus que la coupe de France pour sauver leur saison. Les parisiens se déplaceront à Lens pour la 27ème journée de Ligue 1.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : championnat, om

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement