This page is not available in your language, please, choose yours

Lens : notes > un léger sursaut d'orgueil

Publié le 7 mars 2010
Lens : Notes > Un léger sursaut d'orgueil

Après avoir subi la loi de l'OM au Parc des Princes, les Parisiens se déplaçaient à Bollaert avec pour objectif de reprendre confiance. Malheureusement, la physionomie du match laissera certains doutes planer dans les têtes parisiennes même si l'égalisation en fin de match laisse entrevoir une force mentale jusqu'alors inconnue.

Edel (6) : Mise à part une sortie sur laquelle il aurait pu être devancé par un Lensois en début de match, Edel a fait un match sérieux, notamment dans ses interventions aériennes. Il a eu peu d'arrêt à effectuer par ailleurs mais a su intervenir quand il le fallait, notamment face à Jemaa (38e) ou sur une frappe de Hermach (66e). Sur le but, il ne peut rien, le ballon étant dévié.

Jallet (5,5) : Bon match de l'ancien Lorientais qui aura été sérieux défensivement, et présent offensivement. Il aura été l'un des seuls à apporter le danger dans le camp adverse par ses centres dont un aurait pu devenir décisif sur une reprise du gauche de Sessegnon (32e). A son discrédit, il est celui qui contre le tir de Roudet sur le but lensois (67e).

Camara (4,5) : Match des plus mitigés pour le défenseur central. Très à la peine en première mi-temps avec des interventions tardives (38e) et des relances peu pertinentes, il a cependant réussi à réaliser une seconde mi-temps d'un meilleur calibre sans pour autant exceller. Il croira égaliser à la 85e d'un retourné mais le but sera refusé pour un hors-jeu des plus limites.

Sakho (7) : LE Sakho que l'on aime. Intraitable en défense, puissant, intelligent dans ses anticipations et volontaire dans ses remontées de balle. Très bon match de sa part. Il s'est par ailleurs procuré une grosse occasion en fin de première mi-temps par son placement et sa force d'abnégation dans la surface lensoise.

Armand (5) : Deuxième match d'affilée et prestation sans relief. Même s'il n'a pas été pris à défaut dans son couloir (pourtant occupé par des joueurs rapides comme Jemaa et Monnet-Paquet), il n'a cependant strictement rien apporté offensivement.

Makelele (4) : Défensivement, il a tenu sa place, sortant notamment quelques ballons chauds de la surface parisienne. Malheureusement, son apport se limite à cela. Très peu en vue offensivement malgré une frappe en première période.

Clément (5) : Comme son partenaire du milieu, il a été assez peu en vue offensivement. C'est d'autant plus dommage que lorsqu'il est monté, il a su porter le danger sur le but lensois. Il a cependant trop joué vers l'arrière, comme à son habitude. Remplacé par Maurice (78e) qui a apporté un peu de rapidité et de percussion au milieu parisien.

Sessegnon (4,5) : Quel talent ! Quelle technique ! Dommage qu'il ne s'en serve pas mieux pour aider le PSG à vaincre. Dans ce match, peu de dribbles ont fait mouche et encore moins de passes sont arrivées à destination. Match très pauvre dans l'ensemble jusqu'à son égalisation qui donne un peu plus de poids à sa prestation.

Giuly (4) : Moins en jambes que lors de ses dernières sorties, il a cependant tenté d'accélérer le jeu parisien, de provoquer, de dédoubler sans pour autant réussir à faire la différence. L'on rentiendra sa motivation et son envie sur ce match même si le lutin aura été loin de se montrer décisif. Remplacé à la 69e minute par Sankharé qui aura su tirer le coup franc de la dernière chance avec talent.

Hoarau (4) : Attaquant ? Meneur de jeu ? Milieu défensif ? On ne sait plus très bien quel est son rôle dans l'équipe, et visiblement lui non plus. Il aura principalement tenu un rôle de "tour de contrôle" très souvent cherchée par ses partenaires mais finalement peu trouvée. Quand il l'a été, le peu de solutions qui s'offraient à lui ne l'ont pas aidé à faire les bons choix.

Erding (5,5) : Encore un match sans réussite pour l'ancien sochalien. Malgré cela, il aura pesé par sa vitesse, sa puissance et par l'intelligence de ses appels qui auraient dû aboutir à un penalty en première période pour un tacle par derrière de Yahia (30e) ! Par ailleurs, il a trouvé la barre transversale sur une tête au premier poteau (44e). Remplacé à la 78e par Kezman qui ne se sera guère montré mais qui provoquera la faute sur le coup franc égalisateur.

Kombouaré (6) : Difficile de trouver quelque chose à redire au coaching de Kombouaré, si ce n'est ce placement de Sessegnon à gauche. Depuis quelques temps, il n'avait pu aligner son équipe type. Ce fut chose faite ce soir avec la réussite que l'on connaît. A son avantage, un coaching gagnant puisque Kezman se procure le coup franc égalisateur avant que Sankharé ne le tire.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement