This page is not available in your language, please, choose yours

Armand - "rageant de s’incliner"

Publié le 22 mars 2010
Armand - "Rageant de s’incliner"

Remonté après le scenario de la défaite du PSG contre Nice, Sylvain Armand a accepté d’évoquer cette rencontre pour le site officiel du club parisien. Il retient le score mais aussi l’ambiance particulière du huis clos. Le latéral a ensuite touché quelques mots du match de Coupe de France à Auxerre mardi soir.

Evidemment déçu du résultat de son équipe contre l’OGC Nice, Sylvain Armand a estimé que la victoire était à la portée des siens samedi soir. "C’est difficile mentalement de revenir de ce déplacement sans le moindre point. Il y avait plus que la place pour réaliser quelque chose. Nous l’avons vu tout au long de la rencontre et notamment en première période où nous avons eu des occasions nettes. Nous aurions pu rentrer au vestiaire avec un avantage de deux buts mais nous n’avons pas pu concrétiser les bonnes situations." Selon lui, les Niçois ont réalisé un vrai hold-up, très frustrant pour les Parisiens du fait de leur domination tout au long du match. "Ils ouvrent le score sur leur seule situation de la rencontre. C’est ce que je craignais à force de voir que nous ne marquions pas. C’est souvent le cas dans ce genre de match. Tu te fais prendre en contre ou sur un coup de pied arrêté. C’est ce qu’il s’est passé et c’est regrettable. En revenant avec un match nul nous aurions déjà été déçus, c’est donc d’autant plus rageant de s’incliner. C’est un hold-up parfait, mais il ne faut s’en prendre qu’à nous-mêmes", a-t-il avoué.

Ce match de championnat s’est, par ailleurs, déroulé dans une ambiance spéciale vu l’absence de spectateur dans les tribunes en raison de la sanction de huis-clos infligée aux Azuréens. "Disputer une rencontre à huis clos, c’est une horreur. C’est très difficile d’entrer dans son match, mais malgré tout nous y sommes parvenus dans un contexte compliqué. Avant la rencontre nous nous sommes dit qu’il ne faudrait pas se trouver d’excuses en cas de défaite. Encore une fois, c’est un match que nous aurions dû gagner mais que nous n’avons pas su remporter", a-t-il rajouté, bien conscient que les joueurs sont les seuls responsables de cette nouvelle contre-performance.

Malgré un nouveau faux-pas, Paris doit se relancer dans la compétition qui demeure désormais son unique objectif : la Coupe de France. Ainsi, le quart de finale contre Auxerre se présente comme le match à gagner pour les Rouge et Bleu. "Il faut y aller avec l’ambition de se qualifier. Nous devons être conscients que c’est le match de la saison. Si nous ne nous qualifions pas mardi, la saison sera alors quasiment terminée pour nous. C’est donc l’une des rencontres les plus importantes de l’année." L’ancien Nantais, bien que confiant, se méfie des Auxerrois, en pleine bourre actuellement. "Je pense que cela sera plus dur que face à Nice car Auxerre est en pleine confiance. Au match aller, l’AJA était venu au Parc en tant que leader et nous avions gagné. Si nous réalisons le même match avec le même résultat cela sera très bien. Nous allons nous consacrer pleinement à cette Coupe de France."

Dans cette perspective, le défenseur formé à Saint-Etienne espère revenir de Bourgogne avec la qualification en poche, pour aller le plus loin possible dans cette Coupe et sentir une nouvelle fois le doux parfum de la victoire d’une compétition. "Gagner des trophées à Paris est toujours particulier. Si je suis resté au club c’est pour gagner des titres avec ce club que j’aime. Tout joueur veut vivre des victoires en finale. La Coupe, c’est l’objectif numéro un", a-t-il conclu, déterminé.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : armand, auxerre, club, nice

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement