This page is not available in your language, please, choose yours

Sakho - "le groupe a su rester soudé"

Publié le 21 avril 2010
Sakho - "Le groupe a su rester soudé"

Mamadou Sakho a accordé un entretien à Chronofoot dans lequel il aborde les derniers matches du PSG et la fin de saison parisienne. Il n'oublie pas de parler de son cas personnel, notamment son rapport avec la sélection.

Malgré un match plutôt moyen du PSG dimanche contre Saint-Etienne, Mamadou Sakho espère battre Rennes afin de laisser de l'intérêt au championnat. "On aborde ce match avec confiance. On va essayer de confirmer le résultat de Saint-Étienne. Aujourd'hui, on ne veut pas lâcher le championnat, même s'il y a la Coupe de France. Sinon, ça sert à rien de jouer au foot. Personnellement, je n'ai pas joué dimanche donc j'aborde le match avec moins de fatigue. La répétition des matches commençait à se faire sentir."

Mal classé (10e) le club parisien n'a plus qu'un seul objectif, remporter la Coupe de France contre Monaco. "La Coupe de France n'était pas forcément notre objectif en début de saison, même si on y joue toujours bien. Aujourd'hui, c'est forcément l'objectif principal. Il y aura plus de supporteurs parisiens que monégasques. Ce sera notre douzième homme. Cette Coupe de France, on doit la gagner pour nos supporteurs", a-t-il expliqué, n'oubliant pas que ces derniers n'ont pu assister à tous les matches de leur club.

C'est pour cela que le défenseur pense à eux en priorité. "C'est difficile de ne pas les avoir derrière nous. En tant que joueur, on aime bien être encouragé. Mais on essaye de se défoncer parce qu'il nous regarde à la télé et qu'on veut les remercier de nous supporter."

Après une période assez compliquée en début d'année, les joueurs parisiens ont réussi à retrouver une certaine constance, notamment en ne perdant plus depuis 6 matches. "Les mauvais résultats on été difficile à vivre. Mais le groupe a su rester soudé. On a fait des réunions entre nous, on s'est dit les choses en face. C'est ce qui nous a permis de nous mobiliser pour la fin de saison", a-t-il relaté. Ainsi, cette volonté a permis aux Rouge et Bleu de réaliser quelques bonnes performances, comme contre Bordeaux (3-1). "On voulait frapper un grand coup. Avec leur mauvaise passe, on savait qu'ils était prenables. Tout le monde nous voyait perdre. On a montré qu'on était encore là. Mais je ne les ai pas trouvé si fébrile que ça."

Même s'il a un très gros potentiel, le plus jeune capitaine de l'histoire du PSG a réalisé une saison en dents de scie, ce qui lui fait dire qu'une sélection en équipe de France n'est pas pour tout de suite. "Après la saison que je viens de faire, je n'y pense pas spécialement. En Espoir, je joue régulièrement. Ça se passe bien avec le coach. Notre objectif, c'est de se qualifier pour l'Euro 2011, puis pour les Jeux Olympiques. La Coupe du monde, c'est trop loin de moi", a-t-il détaillé, lucide sur son propre niveau.

Cela dit, le joueur de 20 ans ne manque pas de donner quelques noms sur les défenseurs qui devraient être alignés en défense centrale par Raymond Domenech. "e n'ai pas de préférence. Moi mon modèle, c'était Lilian Thuram. Maintenant, Mexes, Squillaci, Escudé... Ils ont tous le niveau pour y jouer. C'est le coach qui fera ses choix", a-t-il rappelé, pour ne pas trop s'impliquer.

Assez franc, Mamadou Sakho a reconnu avoir été en difficulté cette saison, notamment lorsqu'il a été opposé au Lorientais Kevin Gameiro. "Celui qui m'a surpris, c'est Kévin Gameiro. Il est vif ! Il bouge partout, c'est difficile de le suivre avec son petit gabarit. Cette année, j'ai eu du mal contre lui",a-t-il avoué, bien qu'il soit loin d'être le seul dans ce cas (Gameiro est l'actuel 2e au classement des buteurs de Ligue 1).


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : club, edf, monaco, rennes, sakho

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement