This page is not available in your language, please, choose yours

Le psg au grand journal : résumé

Publié le 3 mai 2010
Le PSG au grand journal : Résumé

Invités de l'émission Le grand journal animé par l'ancien président parisien Michel Denisot, les joueurs Jallet, Hoarau, Makelele et Traoré ainsi que l'entraîneur Antoine Kombouaré sont revenus sur ce huitième succès parisien en coupe de France acquis aux dépens de Monaco.

Antoine Kombouaré, le coach du PSG, n'a pu qu'abonder dans le sens de Denisot lorsque ce dernier a déclaré que Paris était finalement bel et bien une équipe de coupe : "On n'a pas le choix, on est vraiment une équipe de Coupe. On va au bout de la compétition la plus populaire car il ne faut pas oublier que les amateurs y participent également. C'est une énorme satisfaction que de remporter cette huitième Coupe de France. (...) La pression était immense, car c'est un match que l'on était condamné de gagner. Le stade était acquis à notre cause : je ne vous apprend rien en vous disant qu'il n'y avait que 5000 supporteurs de Monaco dans les tribunes, sur les 80 000 du Stade de France. Le Stade acquis en notre faveur, on n'avait pas le droit à l'erreur."

Le capitaine Claude Makelele, qui n'avait jamais remporté ce trophée, n'a pu cacher sa satisfaction : "Le fait de revenir en France et gagner ce titre qui me manquait me rend heureux. Au coup de sifflet final, on a ressenti une délivrance après avoir souffert durant 90 minutes où l'on arrivait pas à marquer, après un poteau et énormément d'occasions en notre faveur. Quand Guillaume a marqué ça nous a libéré non seulement nous, sur le terrain, mais aussi tous ceux qui étaient derrière nous."

Le joueur en profite alors pour faire le point sur son avenir et dévoiler une part d'ombre concernant son avenir proche au sein du club parisien : "On a discuté avec le club et notamment avec le coach. Il m'a dit d'y penser, de ne pas arrêter maintenant. Ça me trottait depuis le début de saison. A la mi-saison, on en a encore discuté. Je voulais toujours arrêter mais il m'a fait comprendre qu'il avait besoin de moi pour finir la saison. Pour la saison prochaine, je vais y réfléchir. C'est une décision importante et l'on m'accorde un temps de réflexion. L'important aujourd'hui est de terminer la saison en cours."

Enfin, Guillaume Hoarau, unique buteur et donc héros de la soirée revient sur son but synonyme de victoire et de délivrance pour tout le Paris Saint-Germain : "C'est vrai que je marque un but décisif car on a poussé tout le match et que cela ne voulait pas rentrer. Contre Monaco, ça a été à chaque fois un scénario en notre défaveur parce que l'on domine à chaque fois et qu'on se fait surprendre. Là, même si les tirs aux buts allaient venir, on a rien lâché et puis Claude a eu ce coup d'œil magique pour Christophe sur le but et après la balle me retombe sur la tête. C'est un but qui soulage tout le monde."

C'est un euphémisme que dire que ce but a soulagé toute l'équipe du Paris Saint-Germain. Mais que dire alors du soulagement ressenti par les supporters parisiens présents au Stade de France et qui ont alors pu évacuer une frustration accumulée tout au long de cette saison ? Il faudra maintenant espérer que les Rouge et Bleu feront revivre de tels moment à ces fans et pourquoi pas dès l'année prochaine en Europa League ?!


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement