This page is not available in your language, please, choose yours

Coupet - "une grosse désillusion"

Publié le 5 mai 2010
Coupet - "Une grosse désillusion"

Blessé pendant de longs mois, Grégory Coupet a fait un retour nuancé la semaine dernière contre Grenoble (0-4). Dès lors, il sait qu'il devra faire le maximum pour regagner sa place de titulaire, ce qu'il a expliqué au Parisien.

Heureux d'avoir remporter la COupe de France, Grégory Coupet avoue avoir vraiment profité de la fête. "Sincèrement, je me suis lâché (énorme sourire) ! Ça ne m’était pas arrivé depuis tellement longtemps.
Même après la victoire en Coupe de France avec Lyon il y a deux ans, je n’avais pas pu savourer, car je suis parti avec les Bleus le lendemain. "

Désormais le PSG est revenu à la réalité et Coupet aussi. Ainsi, le gardien est tourné vers le match contre Valenciennes, mais ne sait pas s'il jouera ou non. "Je ne me fixe pas comme objectif de retrouver le Parc. Je viens de vivre une grosse désillusion. La défaite à Grenoble (4-0) a été très dure à accepter. J’ai mis deux jours à m’en remettre. Il y a eu un contraste sévère entre l’idée que je me faisais de retrouver la compétition et ce qui s’est passé. Au départ, je me disais que tout était réuni pour qu’on prenne du plaisir. Et, finalement, on ne s’est pas beaucoup respectés sur le terrain. Ça m’a vraiment gonflé", a-t-il raconté, pas satisfait.

D'ailleurs, l'ancien Lyonnais ne cache pas qu'il ne sait pas vraiment évaluer son niveau actuel. "Je me sens bien, mais il me faut un vrai match, avec de l’intensité et du rythme de la part des deux équipes, pour en savoir plus. Et ce match-là ne peut être PSG - Valenciennes. Depuis Grenoble, je suis devenu prudent sur ce que je dois espérer d’un match", a-t-il expliqué.

Cela dit, son espoir est, bien sûr, de redevenir titulaire sur le long terme. "Dans mon esprit, je suis a égalité avec Edel et chacun doit viser la place. Je comprends aussi quand Edel dit qu’il ne se voit pas remplaçant la saison prochaine. Il doit être ambitieux. Il peut parler, car il a été bon. En même temps, une assurance d’être titulaire l’année prochaine, c’est compliqué. On ne me l’a pas donnée quand j’ai signé à Paris. Maintenant, je suis en concurrence avec Edel et je dois regagner ma place", a-t-il analysé, conscient du travail qu'il reste à faire.

La saison étant quasiment terminée, le joueur de 37 ans donne son avis sur la possibilité ou non de faire venir des stars au PSG. "On réclame des stars, mais elles coûtent cher et on n’a pas l’argent pour les faire signer. J’entends parler d’Anelka ou Gallas. Je veux bien, mais il faudrait qu’ils aient une énorme envie de venir. Car les concessions financières à faire sont vraiment énormes pour ces mecs-là."

Quoi qu'il en soit, Coupet sera là l'an prochain et compte bien s'investir davantage dans le vestiaire. "Quand je suis arrivé, j’ai d’abord regardé qui étaient les tauliers et comment réagissaient les gars quand on leur parlait. Maintenant, je me suis adapté et je connais mieux la personnalité de chacun. Je sais à qui on peut parler durement et ceux avec lesquels il faut mettre les formes. Les jeunes, on leur parle différemment qu’avant, mais c’est la société qui évolue. Soit on s’adapte, soit on devient un vieux. Alors je m’adapte."


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Tags : club, coupet

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement