This page is not available in your language, please, choose yours

Ligue 1 : kombouaré - "une 2e période difficile"

Publié le 6 mai 2010
Ligue 1 : Kombouaré - "Une 2e période difficile"

Alors que son équipe n’a pas su profiter d’un but tardif de Kezman contre Valenciennes (2-0), Antoine Kombouaré a expliqué au site de France Football a quel point il était frustré. Il a aussi tenté de justifier l’écart de niveau entre le PSG de samedi soir et celui d’hier.

Très déçu de voir ses joueurs incapables de conserver leur avance à deux reprises, Antoine Kombouaré pense que la fatigue physique n’a aidé en rien le PSG. "C'est plus que des regrets. C'est de la déception et énormément de frustration. Au vu de la 1re période, on doit être capable de tuer le match, on a beaucoup de situations. Après, on fait une 2e période difficile, on n'avait plus rien dans les jambes comme on dit. On n'a pas beaucoup d'énergie mais malgré cela on a la chance de mener au score dans les arrêts de jeu mais on est encore incapable de garder le résultat. Je suis très déçu."

Si la fatigue peut expliquer comment les Parisiens, si séduisants contre Monaco, sont retombés dans leurs travers, c’est surtout le manque d’implication qui est en cause selon le Kanak. "Certes il y avait beaucoup de fatigue, mais il y a surtout eu un manque de rigueur, de concentration et on n'a pas le mental assez costaud pour être capable de garder un résultat. Il y avait forcément de la fatigue mais aussi un peu de relâchement. Ah, la rigueur, la discipline... Il faut haïr les situations où on prend des buts en fin de match. C'est ça qui m'embête le plus. C'est clair que ce match est un peu à l'image de notre saison. On a beaucoup d'occasions d'abord, on doit gagner, avoir au moins deux buts d'écart et finalement on n'est pas à l'abri d'un retour de l'adversaire", a-t-il analysé, réaliste.

Avec ce match nul, Paris a manqué l’occasion de revenir dans la première moitié de tableau, ce qui ne semble pas préoccuper l’entraîneur outre mesure. "Avant de parler de classement, il faut être capable de gagner des matches, ce qu'on n'a pas été capable de faire ce soir. L'adversaire était largement à notre portée malheureusement on a été incapable de trouver des ressources. On va récupérer et essayer d'aller au Mans pour retrouver notre efficacité offensive et ne pas prendre de but. On le sait qu'on est capable d'aller de l'avant. Mais il faut être réaliste", a-t-il conclu, un brin dépité.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement