This page is not available in your language, please, choose yours

Camille vaz est fier de son équipe

Publié le 23 juin 2010
Camille Vaz est fier de son équipe

Dans une interview accordée au Parisien, l'entraîneur des féminines du PSG Camille Vaz est revenu sur cette saison qui aura vu son équipe terminer sur le podium du championnat de France et remporter le challenge de France.

A l'issue d'une saison qu'il juge "historique pour le club et exemplaire de la part des joueuses", Camille Vaz n'a pas de regret. Pourtant, les filles ont longtemps dominé le championnat et ne terminent finalement que 3e, cette place les privant d'Europe. Mais cela ne change rien à la qualité de la saison : "Non, on ne peut pas parler de regrets. Le projet du club a été construit sur trois ans, cette première saison nous a permis de poser les bases pour le futur. On ne peut s’empêcher malgré tout de nourrir une petite frustration, car nous avons été longtemps en tête du championnat."

La perte de la première place a notamment eu lieu lors du départ de Sonia Bompastor et Camille Abily, qui n'étaient que prêtées par leur club américain. Cependant, Vaz refuse d'y voir un lien de cause à effet : "Ce ne sont pas des départs. Elles nous étaient prêtées, leur retour dans leurs clubs américains respectifs était programmé. On le savait, c’est pourquoi nous avions composé un groupe compétitif pour finir parmi les trois premiers. Sonia et Camille sont deux éléments précieux qui véhiculent de vraies valeurs, c’est sûr que lorsqu’elles ne sont pas là…."

Et malgré un réel attachement de ces joueuses pour Paris, un retour de leur part n'est pas à l'ordre du jour : "Nous avons tissé des liens avec ces deux joueuses, dont le club français est maintenant le PSG.Mais ce n’est pas d’actualité. Elles évoluent pour l’instant aux Etats-Unis où le championnat s’achève en septembre. Ça serait déplacé de les appeler."

L'équipe féminine s'est donné trois ans pour faire partie des toutes meilleures de France et pourquoi pas d'Europe. Vaz espère donc qu'un nouveau cap sera franchi l'an prochain : "Il n’est pas question de faire marche arrière. Le plus dur sera de consolider les acquis, mais on repartira pour réaliser au moins un parcours aussi brillant que cette année. On souhaite défendre notre Challenge de France, tout en réalisant un parcours en championnat qui nous permette d’être de manière constante dans le trio de tête. Une qualification européenne serait dans la logique des choses."

Pour cela, le club souhaite faire venir des joueuses permettant de rivaliser avec Lyon et Juvisy, respectivement 1ère et 2ème du dernier championnat : "Trois joueuses ont décidé de mettre fin à leur carrière. Il s’agit de Gwenaëlle Pelé, Ingrid Boyeldieu et Emilie L’Huillier. Nous sommes en revanche en attente de finaliser plusieurs arrivées. Seule Léa Legarrec, attaquante internationale en provenance de Montigny, nous a rejoints pour l’instant."

Contrairement à l'équipe masculine qui a beaucoup de mal à construire sereinement et sur la durée, le plan de l'équipe féminine du Paris Saint-Germain semble bien construit et tout semble fait pour atteindre les objectifs fixés. Il n'y a maintenant plus qu'à espérer qu'il en ira de même pour l'équipe dirigée par Kombouaré...


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement