This page is not available in your language, please, choose yours

Cdm : bilan mitigé pour les anciens parisiens

Publié le 12 juillet 2010
CdM : Bilan mitigé pour les anciens parisiens

Les quatre anciens joueurs du PSG sélectionnés pour ce Mondial n'ont pas brillé. Pour Nicolas Anelka, l'expérience sud-africaine a très mal tourné. Quant à l'ancien entraîneur du club, Paul Le Guen, à la tête des Lions Indomptables, l'aventure a été de courte durée.

A 31 ans, Nico jouait sa première (et dernière) Coupe du Monde. Profitant de la méforme du capitaine Henry, le joueur de Chelsea a été titularisé contre l'Uruguay et le Mexique à la pointe de l'attaque tricolore, dans le 4-3-3 élaboré à la dernière minute par Domenech. Peu concerné, l'avant-centre des Bleus n'a pas su saisir l'occasion que lui a offert l'homme qui allait se faire insulter. Suite à son accrochage surmédiatisé avec le premier sélectionneur de l'équipe de France à lui accorder autant de confiance, l'enfant terrible du football français - qui ne s'est toujours pas exprimé sur le sujet - a préféré écourter son séjour à l'hôtel Pezula pour regagner l'Angleterre. Et n'a donc pas pris part à la défaite de la France contre les Bafana Bafana. Critiqué pour son manque d'exemplarité et son irrespect, le Trappiste ne revêtira plus jamais le maillot bleu, à moins que le néo-sélectionneur Laurent Blanc ne décide de retourner l'opinion publique contre lui...

Excepté le but décisif qu'il a inscrit de la tête contre le Nigéria (victoire 1 à 0 de l'Argentine), Gabriel Heinze ne gardera pas d'excellents souvenirs de cette compétition. Titulaire indiscutable au sein d'une défense plutôt fragile, l'un des joueurs les expérimentés (32 ans, 68 sélections) de l'effectif argentin a joué 4 matches lors de cette Coupe du Monde mais n'a jamais évolué à son meilleur niveau. Convaincants en phase de poule, les hommes de Diego Maradona se sont probablement vu trop beaux par la suite et se sont fait stopper, comme en 2006, au stade des quarts de finale, par les mêmes Allemands. Humiliés 4 à 0 par la Nationalmannschaft, les joueurs de l'Albiceleste sont passés à côté de la rencontre. Pour son dernier match de Coupe du Monde, Gaby a livré une bien triste prestation même s'il n'est pas directement impliqué sur les buts allemands. Le défenseur marseillais, qui n'a pas mis un terme à sa carrière internationale, aura encore la possibilité de se faire appeler en sélection et peut-être de participer à la Copa America 2011, organisée en Argentine.

L'attaquant Marko Pantelic, 31 ans, de passage dans la capitale en 1997, a joué ses deux premiers matches de Coupe du Monde avec la sélection serbe. Le premier contre le Ghana (défaite 1 à 0), en tant que titulaire, et le second contre l'Australie (défaite 2 à 1) où il a marqué, après être entré en jeu, le deuxième et ultime but de la Serbie dans la compétition. En effet, derniers du groupe D avec 3 points et malgré leur exploit contre l'Allemagne (victoire 1 à 0), les Serbes ont manqué de peu la qualification. Contre les Socceroos, lors du dernier match de poule, le buteur de l'Ajax n'a pas inscrit le deuxième but qui aurait permis à l'équipe d'Antic de se hisser en huitièmes de finale.

Le défenseur ivoirien Souleymane Bamba, 25 ans, a vu le compteur de son nombre de sélections bloqué à 17. Barré par Kolo Touré et Guy Demel en défense centrale, le joueur formé au PSG (départ du club en 2006) n'a joué aucune des 3 rencontres des Elephants, troisièmes du groupe E, derrière le Brésil et le Portugal. A défaut de jouer au cours de ce mois de juin, le natif d'Ivry-sur-Seine s'est revélé bon rédacteur puisqu'il a été chroniqueur pour lequipe.fr pendant cette période.

Enfin, le bilan des Lions dirigés par Le Guen est désastreux: 3 défaites en 3 matches, 2 buts marqués et 5 encaissés. A l'image des équipes africaines, la sélection camerounaise a déçu. Erigé au rang de sauveur en 2009, après avoir rempli sa première mission (qualifier le Cameroun pour le Mondial), l'ancien coach parisien est devenu le principal responsable de la débâcle sud-africaine: ses choix tactiques ainsi que sa mauvaise gestion du groupe, divisé en clans, ont été mis en avant par les médias du pays et d'anciens joueurs camerounais. En conséquence, la réputation de Le Guen a été ternie. Toutefois, à en croire les dernières rumeurs, le Breton pourrait être rappelé par la Fedération camerounaise (Fecafoot), seulement dans l'hypothèse où son successeur n'aurait pas été trouvé.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement