This page is not available in your language, please, choose yours

Le saviez-vous ? nenê est le 22e brésilien du psg

Publié le 13 juillet 2010
Le saviez-vous ?  Nenê est le 22e Brésilien du PSG

En signant au Paris Saint-Germain, Nenê devient le 22e joueur brésilien de l'histoire du PSG. En compagnie de Marcos Ceara, déjà au club depuis 2007, il pourrait relancer la tradition auriverde, grâce à laquelle le PSG a connu ses plus belles heures de gloire.

Mais il ne faut pas pour autant estimer que Brésil et Paris riment nécessairement avec réussite. En effet, même si certains ont particulièrement flambé sous le maillot Rouge et Bleu, devenant de véritables idoles pour les supporters parisiens, d'autres par contre ont réellement déçu, pour ne pas dire qu'ils ont été franchement mauvais.

Les flops :

Parmi ces déceptions, nous retrouvons pêle-mêle Geraldao (1991-92), Edmilson (1997-98), Adailton (1998-99), Christian (1999-2001), Aloisio (2001-03), Alex (2001-02), Vampeta (2001/02), Andre Luiz (2002/03), Paulo Cesar (2005-07), Everton Santos (2008/09) et Souza (2007/08). Même si ces deux derniers flops sont encore dans toutes les têtes parisiennes, et plus particulièrement dans celle d'Alain Roche, nombre de leurs compatriotes n'avaient pas su avant eux s'imposer au Parc des Princes, comme Edmilson, qui, à l'instar d'Everton Santos, aura particulièrement brillé par ses mauvaises performances. "L'express de Porto" était alors parti aussi vite qu'il était venu, tout comme Christian, qui, après une bonne première saison, avait montré ensuite l'étendue de ses lacunes techniques.

Par ailleurs, arrivé en même temps que Ricardo, Geraldao, puissant mais peu fin, ne s'imposa jamais, tout comme Aloisio et Alex, qui avaient pourtant brillé sous le maillot de Saint-Etienne. Même si cette doublette n'est pas totalement passée au travers, elle a globalement déçu. C'est également le cas d'André Luiz, qui venait cependant de réaliser une belle saison avec l'Olympique de Marseille. Quant à Vampeta, malgré un but d'anthologie face à Auxerre, il restera plus célèbre pour ses frasques dans les journaux que pour ses performances sur le terrain. Enfin, le jeune Adailton n'a pas su faire oublier Leonardo ou Loko. Pour rappel, il était l'auteur du doublé face à Bordeaux lors de la dernière journée du championnat de France 1998-99, à l'issue de laquelle Bordeaux coiffait l'OM sur le fil et s'emparait du trophée.

Les tops :

Autant certains joueurs brésiliens ont déçu, autant ceux qui ont réussi à Paris ont dépassé le cadre de simple footballeur pour les supporters parisiens et sont alors rentrés dans la légende du PSG. De Raï à Valdo, en passant par Leonardo ou Ronaldinho, ils sont 5 à avoir marqué de leur empreinte l'histoire du Paris Saint-Germain.

Le plus célèbre d'entre tous : "Captain" Raï (1994-1999). Après une première saison difficile, le capitaine de la Seleçao met ses états d'âmes de côté et fournit deux fois plus d'efforts. A l'arrivée, une place réservée dans le cœur de chaque supporter parisien qui aura assisté à son départ, à genou devant Auteuil, le maillot serré dans ses poings, le visage en larmes... Il ne sera pas simple d'oublier ce moment chargée en émotion, tout comme ses gestes de grande classe, que ce soit sur ou en dehors du terrain.

Avant Raï, un milieu de terrain plus discret, mais non moins indispensable était chargé d'animer le jeu parisien : il s'agit de Candido Filho VALDO (1991-93). Ce petit numéro 10 restera notamment dans les mémoires comme celui ayant inscrit le troisième but face au Real Madrid lors de ce quart de finale d'UEFA de 1993 d'anthologie, grâce à une feinte de frappe sur Rochas pour le moins efficace. Joueur fin et distingué, il est aujourd'hui toujours étroitement lié avec le PSG pour qui il cherche à dénicher la perle rare.

Avec les deux premiers cités, un troisième joueur avait émergé en ce début des années 90 : Ricardo (1991-1996), le solide et rugueux défenseur central. Aujourd'hui entraîneur, Ricardo peut se vanter d'être celui qui, en marquant face à Toulouse, avait offert le dernier titre de champion de France au club en 1994. Il fut également entraîneur du PSG, en compagnie de Joël Bats, mais connaissant alors nettement moins de succès que lorsqu'il était sur le terrain.

Enfin, Ronaldinho (2001-04) et Leonardo (1996-97) sont les deux derniers Brésiliens à avoir enflammer Paris. Et ce même s'ils n'ont pas remporté de trophée majeur avec le PSG, ces deux milieux offensifs ont littéralement éclaboussé les travées du Parc des Princes de leur talent. Un Leonardo intelligent et charismatique, puis un Ronaldinho tout simplement génial ont offert de rares moments de bonheur au public parisien. Leonardo s'était par exemple montré exceptionnel lors du match retour face à Bucarest (5-0) tandis que Ronaldinho offrait une belle victoire à Paris au Vélodrome (0-3) ou à Guingamp où il avait notamment inscrit un but inoubliable. Pour l'anecdote, Ronnie a évolué cette saison au Milan AC sous les ordres de... Leonardo !

Les "professionnels" :

Parmi toutes ces figures, certaines sont restées plus discrètes, faisant leur métier sans éclat mais sans flancher non plus. Dans cette liste, nous pouvons retrouver des joueurs tels Ceara ou Reinaldo, arrivés à Paris sur la pointe des pieds mais ayant rarement déçu. Plus anciens, des joueurs comme Abel Braga (1979-81), Armando Monteiro (1973-75) ou Camargo (1971-72), bien que tous internationaux brésiliens, n'ont pas réellement marqué le club de leur empreinte.

Conclusion

Lorsque l'on dresse ce tableau, Nenê a donc la possibilité de rentrer dans l'histoire du PSG, tout comme de devenir un énième transfert infructueux du PSG. Si ces dernières années, Paris a plutôt raté son recrutement "brésilien", il n'en reste pas moins que le club a écrit les plus belles pages de son histoire avec certains d'entre eux.
Fort d'une saison pleine et déjà adapté au championnat de Ligue 1, Nenê a donc de fortes chances de s'imposer à Paris. Cependant, à en croire les statistiques, il a également 2 chances sur 3 de ne pas contenter les supporters du Parc et de devenir alors un joueur parmi tant d'autres. Mais l'avenir nous dira rapidement dans quelle catégorie il convient de l'inscrire.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement