This page is not available in your language, please, choose yours

Le marché estival, un autre boulet pour le club ?

Publié le 27 juillet 2010
Le marché estival, un autre boulet pour le club ?

D'après le journal Le Parisien la direction du Paris Saint-Germain ne dispose pas d’enveloppe globale de recrutement pour la saison 2010-2011. La question se pose donc de savoir d'où vient l'argent des transferts de Bodmer et Nenê.

Ainsi, Colony Capital aurait seulement accepté, au cas par cas (dossiers Bodmer ou Nenê jusqu'à présent), de prêter de l’argent au club mais avec des garanties de remboursement en échange.

Selon le quotidien, Sébastien Bazin a expliqué, lors du conseil de surveillance du PSG tenu début juin, qu'après les efforts consentis lors de l’intersaison passée pour attirer Jallet, Erding et Coupet, Colony Capital espérait ne pas avoir à réinvestir cet été.

Toujours selon Le Parisien, Sébastien Bazin n'aurait eu de cesse de rechercher des fonds auprès des banques afin d'éviter de faire appel aux fonds propres de Colony Capital pour financer le mercato du club et ce alors que le PSG a déjà ouvert une ligne de crédit chez Natixis gagée sur ses droits télévisés à venir. Il se serait néanmoins vu refusé ce prêt par les banques, ce qui montre l'attractivé du PSG de Colony Capital auprès des acteurs de la finance.

Par ailleurs, le dirigeant de la structure Europe de Colony n’a, malgré ses recherches insistantes, toujours pas trouvé de partenaires pour entrer dans le capital du club.

Quel système a donc été mis en place pour faire venir Nenê et Bodmer à Paris?

Colony Capital aurait avancé au PSG les premières parties des sommes demandées pour les transferts des deux joueurs. Le club, pour sa part, devra trouver l’argent pour finir de les payer. Devant ce système, force est de constater que Paris dispose bien d'un actionnaire de la trempe de la famille Dreyfus et que tout est mis en place pour faire du club un grand d'Europe cette saison encore. Toujours selon le Parisien, Colony a bien fait comprendre qu'il ne fera pas de cadeau et demandera à être remboursé par le Paris-Saint Germain.

Le PSG pourra-t'il tenir ses engagements financiers?

Le PSG devra donc rembourser à Colony Capital les sommes consenties pour le recrutement (environ 9 M€ au total pour Bodmer et Nenê) même si l’actionnaire n’a, pour l’instant, qu’avancé une partie de cette somme.

A cela s'ajoutent les difficultés financières récurrentes de Paris pour équilibrer ses comptes. Ainsi, un déficit de fin d'exercice estimé entre 26 M € et 29 M€, avait été couvert par Colony de la saison dernière. On peut douter, d'une part, de la volonté de Colony Capital d'éponger un tel déficit une seconde fois et, d'autre part, de la capacité du Club à le combler par lui-même.

L'une des possibilités qui se présentent au PSG pour rembourser son actionnaire est de dégraisser en se délestant de ses joueurs à importants salaires. Cependant le club peine à trouver un point de chute à Jérôme Rothen, Mateja Kezman, Sammy Traoré, ou encore Ludovic Giuly. Le PSG a jusqu'au 31 août pour revendre ces derniers.

Ces données financières augurent d'un bien triste avenir pour le Club. Les joueurs sauront-ils, par leurs résultats en Ligue 1, relever ce nouveau défi et apporter au Paris Saint-Germain cette manne financière qui lui fait aujourd'hui tant défaut?


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement