This page is not available in your language, please, choose yours

Où en sont les indésirables ?

Publié le 23 août 2010
Où en sont les indésirables ?

A l'heure où la fin du mercato se rapproche, certains dossiers sont toujours en stand-by, notamment en ce qui concerne les départs. Le Parisien a pris la température chez ceux à qui ont a demandé de partir.

Ecartés du groupe, Jérôme Rothen et Younousse Sankharé sont désormais rejoints par Mateja Kezman et Sammy Traoré, plus retenus pas Antoine Kombouaré et invités à jouer avec la CFA. Cette situation s'explique par la volonté du club de se séparer de ces 4 éléments, ce qui agace certains des intéressés.

"Pour l’instant, il y a plus de chances que je reste ici plutôt que je parte, confie Rothen. Il y a des touches en France et à l’étranger (en Grèce et Turquie) mais on n’est pas encore tombé d’accord. Je veux bien faire des efforts, mais j’ai un contrat intéressant à Paris et je n’ai forcé personne…", explique Jérôme Rothen, conciliant mais pas disposé à aller n'importe où et surtout pas à n'importe quel prix.

De son côté, Mateja Kezman semble mal digérer son nouveau statut au PSG. "Cette situation m’énerve. Je suis bien, j’ai fait une excellente préparation, nous confie l’ancien de Chelsea. Mais je sais que je ne jouerai pas quoi qu’il se passe. J’accepte les choix du coach, mais je veux jouer", clame-t-il. Cependant, le Serbe pourrait trouver une porte de sortie, le Panathinaïkos s'intéressant à son cas. "Ce serait une bonne chose (d'y aller) car ce club joue la Ligue des champions", explique-t-il.

Si les deux plus gros salaires pourraient donc éventuellement s'en aller, la donne est différente pour Traoré et Sankharé, le téléphone parisien ne recevant pas vraiment d'appels à leur sujet.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement