This page is not available in your language, please, choose yours

Paris est qualifié malgré la défaite (après-match)

Publié le 26 août 2010
Paris est qualifié malgré la défaite (Après-match)

Paris peut souffler : l'équipe de la capitale jouera l'Europa League cette saison ! Mais ce ne fut pas sans peine et l'adversaire du soir était à ne pas prendre de haut tant les hommes de Yossi Mizrahi ont été capables de développer un beau football. Finalement, Kombouaré peut remercier ses attaquants d'avoir planter deux buts lors du match aller, tout en remerciant ceux de Tel Aviv de ne pas avoir trouvé le chemin des filets sur la pelouse du Parc, ce qui aurait sérieusement compliqué la tâche des Parisiens. Au final, malgré la défaite, Paris se qualifie. Il faudra maintenant attendre le tirage au sort des poules prévu demain à 13h.

Tactique des équipes :

Maccabi Tel Aviv : Le Maccabi, qui doit remonter deux buts, se présente en 4-3-3. Avec l'absence de leur buteur vedette Barak Itzhaki, ce sont Atar, Medunjanin et Colautti qui sont chargés de porter le danger sur le but parisien. A noter qu'Albert Baning, l'ancien parisien, n'est pas présent ce soir.
Paris : Kombouaré dispose son équipe comme à son habitude, à savoir en 4-4-2 à plat avec Clément et Chantôme dans l'axe. Nenê, bientôt suspendu, est aligné sur le côté gauche tandis qu'Hoarau et Luyindula sont chargés de concrétiser les actions parisiennes.

Paris gère avant d'enfoncer le clou

Grâce à ses deux buts d'avance, Paris n'est pas contraint de faire le jeu. Et cela se voit immédiatement puisque ce sont les Israéliens de Tel Aviv qui se montrent à leur avantage. Par de beaux enchaînements ou par des frappes lointaines, ils tentent d'inquiéter Edel et de revenir ainsi au score.

Mais au bout d'une demi-heure de jeu, cette domination s'avère stérile et le PSG prend de plus en plus de poids dans cette rencontre, notamment grâce à Nenê qui parvient à déstabiliser à lui seul la défense Israélienne. C'est d'ailleurs sur l'un de ses centres que Paris marquera le premier but de la rencontre : alors qu'Hoarau s'élève pour en couper la trajectoire, il est poussé dans le dos par Ziv. L'arbitre n'hésite pas et indique le point de pénalty. Le Réunionnais ne s'embarrasse pas et offre un but à l'extérieur qui devrait suffire à mettre Paris hors de danger (0-1, 39e). C'est en tout cas sur cette pensée que tous les joueurs rentrent aux vestiaires...

Tel Aviv démarre fort et fait douter Paris

A l'entame de la seconde mi-temps, Tel-Aviv doit marquer pas moins de quatre buts pour se qualifier. C'est donc corps et âmes que les Israéliens se jettent dans la bataille, certainement avec le sentiment de n'avoir rien à perdre. Et ils sont très vite récompensés par un but d'Atar, auteur d'une frappe victorieuse à l'issue d'un corner tiré au premier poteau (1-1, 47e).

Même si ce but permet à Tel Aviv d'y croire à nouveau, il en faut plus pour faire douter un Paris Saint-Germain en position de force. Et l'avantage dont dispose les joueurs de Kombouaré s'accentue encore grâce à Ludovic Giuly. En effet, après un bon travail de Nenê côté gauche, ce dernier centre au second poteau et y trouve le petit ailier droit parisien. Celui-ci prend son temps, contrôle avant d'envoyer une frappe puissante dans la lucarne opposée de Strauber (1-2, 64e) !

A ce moment du match, tout espoir semble perdu pour les Israéliens. Pourtant, devant près de 20 000 de leurs supporters, ces derniers ont l'envie de leur offrir une victoire, même si celle-ci n'est pas synonyme de qualification. C'est donc avec cet objectif qu'ils se relancent dans la bataille. Et pas moins de 4 minutes après le but de Giuly, c'est Avidor qui vient offrir le but égalisateur à son équipe, après un beau mouvement collectif côté droit (2-2, 68e).

Enorgueillis par ce retour au score, le Maccabi continue de pousser et est logiquement récompensé par un pénalty à la 83e pour une faute de Makonda à l'entrée de la surface sur Malul. Medunjanin se charge de le transformer, malgré un bon plongeon d'Edel qui touche franchement le ballon mais ne parvient pas à le détourner hors de son but (3-2, 83e)

Tel Aviv a 10 minutes pour marquer deux buts

Alors que le match semblait gagné, les Parisiens n'ont fait qu'attendre et sont logiquement menés au score à dix minutes du terme de la rencontre. Dès lors, une qualification du Maccabi ne paraît plus si irréaliste que cela et Paris joue la peur au ventre. Heureusement, les multiples occasion israéliennes ne donnent rien et c'est même Nenê, après un beau travail en solo, qui obtient un nouveau pénalty durant les arrêts de jeu ! Le Brésilien le transforme lui-même et permet ainsi à Paris d'éviter la défaite (3-3, 93e). Croit-on...

En effet, à peine une minute plus tard, Tel Aviv parvient à obtenir un coup franc à 25 mètres du but parisien. Atar, très en jambes ce soir, se charge de le tirer et catapulte magnifiquement le ballon dans la lucarne parisienne (4-3, 95e). Finalement, le Maccabi ne se qualifiera pas, mais rentrera aux vestiaires avec une belle victoire honorifique qui eut l'air de ravir leurs supporters. De son côté, les Parisiens n'oseront pas fêter leur joie d'être qualifiés, certainement trop honteux d'avoir été à ce point bousculés par une équipe d'un niveau supposé inférieur.

Conclusion

Peu d'enseignements à tirer de cette rencontre finalement... Si ce n'est que Paris est toujours aussi fébrile en défense et devient de plus en plus dépendant de Nenê et Hoarau. Une fois ce dernier sorti, les attaquants parisiens n'ont pas ou peu touché le ballon. Même si Giuly n'a pas démérité, le jeu du PSG a clairement penché à gauche et il faudra que Kombouaré imagine déjà une équipe sans Nenê, chose peu évidente tant la patte du Brésilien est déjà indispensable au jeu parisien.
Réagissez sur le forum : Cliquez-ici !



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement