This page is not available in your language, please, choose yours

Jallet - "je ne suis pas inquiet"

Publié le 29 août 2010
Jallet - "Je ne suis pas inquiet"

Interrogé par Le Parisien, Christophe Jallet est revenu sur le début de saison du PSG, tout en s'attardant sur les deux récentes défaites parisiennes.

Malgré les deux récents revers subis par Paris, le latéral parisien se dit plutôt confiant sur le niveau de l'équipe : "On doit redoubler d’attention, notamment sur coups de pied arrêtés. Avant de penser à mettre trois buts, on doit surtout penser à défendre. Le BA-ba, c’est de ne pas encaisser de buts. On l’a peut-être oublié ces derniers temps. Mais je ne suis pas inquiet. Ces deux défaites sont comme un électrochoc, c’est un mal pour un bien. L’année dernière, on avait très bien commencé la saison et, du coup, on s’était vus un peu trop beaux. Là, on a pris un coup de pied aux fesses assez tôt dans la saison pour qu’on soit capables de réagir. A condition, bien sûr, que chacun fasse son autocritique. On verra à Sochaux si on a retenu la leçon."

Cependant, Paris a tout de même perdu trois points dimanche dernier face à Bordeaux. De ce fait, il faudra absolument réussir un résultat à Sochaux : "On est tous animés par la volonté de se racheter après nos deux défaites consécutives.
Contre Bordeaux (défaite 2-1), on a livré un bon match mais sans obtenir de résultat. A Tel-Aviv (défaite 4-3), même si on a obtenu la qualification, on a rendu une copie plutôt mauvaise. Il va falloir se remettre sur le droit chemin. On a un groupe assez costaud. L’idéal serait de terminer dans les cinq premiers du championnat. Notre état d’esprit a changé. On a tellement galéré l’an dernier que ça nous a rapprochés. Aujourd’hui, on est une équipe."

Enfin, d'un point de vue personnel, Jallet espère bien rester titulaire avec le Paris Saint-Germain, tout comme intégrer le plus souvent possible l'équipe de France : "La saison dernière, j’ai réussi à gagner une place de titulaire. Je ferai donc tout pour la conserver. J’ai conscience que ce sera difficile parce que je suis attendu au tournant. A terme, j’ai aussi un autre objectif, celui de l’équipe de France. Au début du mois d’août, Laurent Blanc m’avait présélectionné pour le match amical contre la Norvège (défaite 2-1). Je me suis blessé, donc je ne saurai jamais si j’aurais pu être convoqué ou non. Le fait qu’on pense à moi, c’est déjà énorme."

Afin de taper dans l'oeil du nouveau sélectionneur, Jallet sait qu'il devra avant tout briller avec son club. Et pourquoi pas dès aujourd'hui face à Sochaux ?
Réagissez sur le forum : Cliquez-ici !



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement