This page is not available in your language, please, choose yours

De la violence dans les tribunes ? oui, mais...

Publié le 15 septembre 2010
De la violence dans les tribunes ? Oui, mais...

Samedi dernier, les caméras de Foot + ont à nouveau montré des tribunes perverties par la violence et l'alcool lors de la mi-temps. C'est en tout cas ce que l'on croit si l'on visualise les images ou si on lit la presse spécialisée qui s'est empressée de parler d'interpellations, de bagarres et de violence. Or, rien de tel ne serait réel. Retour sur les faits :

Samedi dernier, 19h50, c'est la mi-temps dans un Parc de Princes bien peu rempli mais tout de même soulagé de mener 2-0 face à la lanterne rouge du championnat. Mais alors que les commentateurs font leur analyse de la première mi-temps, les caméras se braquent sur la tribune "Boulogne" afin de dévoiler aux spectateurs un spectacle déroutant : sur les images, supporters et stewards sont mélangés donnant ainsi l'impression d'un affrontement. Il n'en faut alors pas plus pour décréter que les tribunes du Parc sont toujours peu sûres :

L'Equipe ainsi que Le Parisien s'en donnent à cœur joie puisque le lendemain, on peut lire : "Les forces de police ont interpellé huit supporters pour violence et état d’ivresse dans l’enceinte du Parc en marge de la rencontre" ou bien Huit supporters présents en tribune Boulogne rouge ont été expulsés du stade par les stadiers. Certains parce qu’ils étaient ivres, d’autres pour injures ."

Pourtant, à en croire certains témoignages, rien de tout cela ne serait vrai. Même s'il y a bien eu un embryon de conflit verbal entre deux supporters visiblement en désaccord, rien de plus n'est à signaler dans le comportement des fans parisiens. C'est en tout cas ce qu'a confié Julien, 32 ans et père de famille, à PSGmag.net : "

"Samedi soir, j’étais placé dans les premiers rangs au bas de la tribune Boulogne R1. Ma femme et moi étions assis à notre place quand les incidents se sont déroulés, à quelques mètres de nous. Deux spectateurs que je ne connais pas, appelons-les A et B, ont commencé à discuter de manière très tendue. (...)

Quatre ou cinq stewards sont rapidement intervenus. Sur le coup, je trouvais cela bien parce que leur arrivée a permis à A et B de se séparer, empêchant que cela ne se transforme en bagarre. B est reparti s’asseoir, et les stewards ont alors dit à A qu’ils allaient l’exclure du stade ! Je ne sais pas pourquoi ils voulaient l’exclure lui, et seulement lui. Il a semblé très surpris, et il s’est fait emmener vers l’escalier. Quand ils sont passés devant B, celui-ci a assuré qu’il n’y avait « pas de problème », que « c’était réglé ». J’ai trouvé cette attitude plutôt classe de sa part… mais les stewards ont quant à eux répondu : « OK, alors on te vire toi aussi » !

Jusqu’à présent, il n’y avait eu aucune violence. Mais à ce moment-là, A et B n’ont plus voulu se laisser faire. Ils n’ont frappé personne, mais ils refusaient les prises des stewards. C’est là que c’est parti en sucette : de nombreux stewards sont arrivés en renfort, à peu près une vingtaine. B s’est alors fait ceinturer violemment, et il a reçu beaucoup de coups alors qu’il se débattait — sans frapper — pour ne pas se faire maintenir. Par ailleurs, les amis de A ont essayé d’intervenir — verbalement ou en faisant barrage, mais toujours sans taper —, mais les stewards ont expulsé tous ceux qui réagissaient. Je n’ai pas compté, mais un grand nombre d’entre eux ont dû se faire virer…

Quand j’ai vu que les stewards s’en prenaient violemment à B, je leur ai dit : « C’est bon, calmez-vous les gars, ça ne sert à rien ! » Là, un steward juste à côté de moi m’a répondu texto : « Ta gueule ou je t’en fous une ». Je sais que certains supporters peuvent être violents mais là, accompagné de ma femme, je n’étais vraiment pas dans ce cas de figure…"

Ces propos, également soutenus par d'autres personnes présentes ce soir là en R1, viennent donc discréditer les versions médiatiques de l'affaire. Seraient alors réellement en cause les stewards du Parc des Princes et non les supporters eux-mêmes. Il convient d'ailleurs de remarquer que ce n'est pas la première fois que le comportement des stewards est remis en question : ainsi, un supporter a porté plainte contre l'un deux après le match de Tel Aviv et d'autres témoignages ont dénoncé la violence des stewards après le tournoi de Paris, lorsque certains se seraient fait sortir du stade, simplement car ils étaient debout et chantaient.

Dès lors, alors que Leproux souhaite éradiquer la violence du Parc des Princes, ce serait un comble que ceux choisis par les dirigeants pour assurer la sécurité soient justement ceux qui permettraient à la violence de s'inviter au Parc des Princes. Ces quelques témoignages parviendront peut-être aux oreilles du président parisien qui se penchera alors sur cet épineux problème qui le place pour le moment dans une situation bien inconfortable.

Voici la vidéo de la scène : Cliquez ici


Merci à psgmag.net pour le partage de leur témoignage.
Réagissez sur le forum : Cliquez-ici !



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement